ANALYSE. Les nouveaux F16, un saut technologique exceptionnel pour les FRA

L’information a fait l’effet d’une bombe, pour emprunter une métaphore militaire. Elle a alimenté les principales discussions sur les forums militaires marocains, algériens et arabes. Il s’agit du contrat d’acquisition et de modernisation de F16 marocains auprès des Etats-Unis.

Les nouveaux F16, un saut technologique exceptionnel pour les FRA

Le 26 mars 2019 à 15:28

Modifié le 26 mars 2019 à 21:28

Le Maroc se dote donc au total d'une flotte de 48 Avions F16V, un standard jusqu'ici réservé à des alliés très proches des USA. Ces avions bénéficient d'une technologie dérivée de celle des avions furtifs F22 et F35 américains. 

L’une des particularités réside notamment dans le radar APG83 dit radar type AESA (radar à antenne active). Ce type de Radar offre un avantage en termes de fiabilité, de portée, d'efficacité (possibilité de détecter des cibles plus petites à des distances plus longues) et surtout de résistance au brouillage. Pour vulgariser, un avion de chasse équipé de Radar AESA peut détecter sa cible conventionnelle et la traiter, bien avant que la dernière ne soit consciente de la menace. 

La technologie AESA n’étant pas au point dans l’aviation militaire de fabrication russe, le Maroc assure ainsi un avantage réel par rapport à la suprématie quantitative de l'aviation de chasse algérienne.

Les contrats annoncés comportent également des indices intéressants, notamment le nombre des casques JHMCS qui seront acquis. Le Maroc utilise déjà ce casque pour l'escadre de chasse et de combat air-air. Ces casques offrent un avantage réel dans le combat aérien, en guidant les missiles AIM-9X2 par les simples mouvements des yeux du pilote pour atteindre leur cible.

Le contrat comporte la possibilité de réaliser un Offset technologique, l'idée a été présentée par Lockheed Martin au dernier Marrakech Air Show. Il s'agit en fait de répondre à une demande du Maroc pour que la modernisation des F16 au standard V soit réalisée localement, comme ce fut le cas pour la modernisation des Mirage F1 et la flotte des F5 Tiger III. 

On peut ici consulter une brochure du dernier Marrakech Air Show.

Le contrat comporte également la fourniture de plusieurs types de missiles et bombes intelligentes (Combat PRoven) qui sont déjà en dotation chez les FRA (Forces Royales Air). La nouveauté réside dans la commande de la bombe GBU39, une merveille technologique inégalée pour une bombe de cette catégorie qui va offrir à la force de frappe de l'aviation marocaine un avantage réel en termes de puissance et de précision. C'est une bombe qui a un rayon d'action plus important qu'un missile, elle peut toucher une cible jusqu'à 100 Km avec une grande fiabilité.

Le Maroc effectue ainsi un saut technologique en termes de capacités dissuasives et opérationnelles assurant un vrai équilibre de forces régional. L'idée étant de répondre qualitativement à la course d'armement lancée par le voisin de l'Est. Le coût de 5 milliards de dollars pour les deux contrats peut sembler exorbitant, mais à comparer avec des contrats similaires ou comparables, il s'avère que le Maroc a obtenu un très bon prix. Exemple: La Slovaquie a acquis 14 F16 pour 2,91 MM $ soit 202 M$ l'avion, contre uniquement 152M$ pour le Maroc.

Un investissement aussi énorme signifie enfin que le Maroc tourne la page du vecteur français dans son aviation de chasse. En effet, les nouveaux avions seront basés à la 5eme BAFRA de Sidi Slimane, en remplacement des Mirages F1 qui se trouvent en fin de vie. A terme, le Maroc doit compter sur deux vecteurs, le F16V et les F5 Tiger III, qui se verront upgrader avec des technologies sophistiquées en attendant de trouver le financement pour un nouveau vecteur de chasse. 

Le Maroc affiche ainsi son leadership régional et continental, avec des capacités lui permettant en cas de besoin de s’impliquer dans des OPEX en Afrique pour assurer la sécurité et la stabilité au continent.

ANALYSE. Les nouveaux F16, un saut technologique exceptionnel pour les FRA

Le 26 mars 2019 à16:00

Modifié le 26 mars 2019 à 21:28

L’information a fait l’effet d’une bombe, pour emprunter une métaphore militaire. Elle a alimenté les principales discussions sur les forums militaires marocains, algériens et arabes. Il s’agit du contrat d’acquisition et de modernisation de F16 marocains auprès des Etats-Unis.

Le Maroc se dote donc au total d'une flotte de 48 Avions F16V, un standard jusqu'ici réservé à des alliés très proches des USA. Ces avions bénéficient d'une technologie dérivée de celle des avions furtifs F22 et F35 américains. 

L’une des particularités réside notamment dans le radar APG83 dit radar type AESA (radar à antenne active). Ce type de Radar offre un avantage en termes de fiabilité, de portée, d'efficacité (possibilité de détecter des cibles plus petites à des distances plus longues) et surtout de résistance au brouillage. Pour vulgariser, un avion de chasse équipé de Radar AESA peut détecter sa cible conventionnelle et la traiter, bien avant que la dernière ne soit consciente de la menace. 

La technologie AESA n’étant pas au point dans l’aviation militaire de fabrication russe, le Maroc assure ainsi un avantage réel par rapport à la suprématie quantitative de l'aviation de chasse algérienne.

Les contrats annoncés comportent également des indices intéressants, notamment le nombre des casques JHMCS qui seront acquis. Le Maroc utilise déjà ce casque pour l'escadre de chasse et de combat air-air. Ces casques offrent un avantage réel dans le combat aérien, en guidant les missiles AIM-9X2 par les simples mouvements des yeux du pilote pour atteindre leur cible.

Le contrat comporte la possibilité de réaliser un Offset technologique, l'idée a été présentée par Lockheed Martin au dernier Marrakech Air Show. Il s'agit en fait de répondre à une demande du Maroc pour que la modernisation des F16 au standard V soit réalisée localement, comme ce fut le cas pour la modernisation des Mirage F1 et la flotte des F5 Tiger III. 

On peut ici consulter une brochure du dernier Marrakech Air Show.

Le contrat comporte également la fourniture de plusieurs types de missiles et bombes intelligentes (Combat PRoven) qui sont déjà en dotation chez les FRA (Forces Royales Air). La nouveauté réside dans la commande de la bombe GBU39, une merveille technologique inégalée pour une bombe de cette catégorie qui va offrir à la force de frappe de l'aviation marocaine un avantage réel en termes de puissance et de précision. C'est une bombe qui a un rayon d'action plus important qu'un missile, elle peut toucher une cible jusqu'à 100 Km avec une grande fiabilité.

Le Maroc effectue ainsi un saut technologique en termes de capacités dissuasives et opérationnelles assurant un vrai équilibre de forces régional. L'idée étant de répondre qualitativement à la course d'armement lancée par le voisin de l'Est. Le coût de 5 milliards de dollars pour les deux contrats peut sembler exorbitant, mais à comparer avec des contrats similaires ou comparables, il s'avère que le Maroc a obtenu un très bon prix. Exemple: La Slovaquie a acquis 14 F16 pour 2,91 MM $ soit 202 M$ l'avion, contre uniquement 152M$ pour le Maroc.

Un investissement aussi énorme signifie enfin que le Maroc tourne la page du vecteur français dans son aviation de chasse. En effet, les nouveaux avions seront basés à la 5eme BAFRA de Sidi Slimane, en remplacement des Mirages F1 qui se trouvent en fin de vie. A terme, le Maroc doit compter sur deux vecteurs, le F16V et les F5 Tiger III, qui se verront upgrader avec des technologies sophistiquées en attendant de trouver le financement pour un nouveau vecteur de chasse. 

Le Maroc affiche ainsi son leadership régional et continental, avec des capacités lui permettant en cas de besoin de s’impliquer dans des OPEX en Afrique pour assurer la sécurité et la stabilité au continent.

A lire aussi


commentaires

Omar Waham

" La nouveauté réside dans la commande de la bombe GBU39, une merveille technologique "

Vous trouvez normal d'écrire des choses pareilles ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.