Les orientations du Roi Mohammed VI pour une école "efficace"

Le Roi Mohammed VI a adressé un message aux participants au 33e Congrès international pour l’efficacité et l’amélioration de l’école, qui a ouvert ses travaux mardi 7 janvier à Marrakech.

Les orientations du Roi Mohammed VI pour une école

Le 07 janvier 2020 à 16:09

Modifié le 08 janvier 2020 à 10:08

Dans le message, dont lecture a été donnée par le ministre de l'Education nationale, Saaid Amzazi, le Souverain a mis l'accent sur le rôle clé de l’éducation et l'attention particulière qu'il accorde à la promotion de ce secteur.

"L'éducation constitue un levier essentiel du développement durable, dans ses différentes composantes: sociale, économique, culturelle et environnementale", a-t-il souligné.

"L’enseignement est l’instrument essentiel de la mise à niveau du capital humain qu’il dote des capacités de créer des richesses, de susciter une prise de conscience collective et de faire éclore une pensée créative et novatrice", a indiqué, à cet égard, le Roi.

L’enjeu, a ajouté le Souverain, est de former un "citoyen soucieux d’exercer ses droits et d’accomplir consciencieusement ses devoirs; un citoyen imprégné des valeurs universelles, notamment celle de la communauté humaine de destin; un citoyen attaché à son identité riche de ses multiples affluents; un citoyen acquis aux principes de coexistence et immunisé contre toute forme d’extrémisme, de radicalisation et de repli sur soi".

"Si nous souhaitons que notre école, fondée sur ces nobles objectifs, soit efficace, il faut qu’elle soit capable de répondre aux besoins et aux préoccupations essentielles des jeunes, véritable force motrice de la société", a ajouté le message royal.

"Il convient de faire d’eux des personnes épanouies, autonomes, capables de faire valoir leurs potentialités et de s’accomplir pleinement", a relevé le Roi, notant que pour ce faire, ils doivent être dotés des connaissances, des compétences, des aptitudes, des valeurs, des langues et d’une culture qui faciliteront leur insertion socio-professionnelle.

"Une finalité que nous avons toujours considérée, non comme un privilège, mais comme un droit dont chaque citoyenne et chaque citoyen devront jouir", a-t-il dit. A cet effet, "l'efficacité de l'école doit être jaugée à l’aune de sa capacité à garantir l'éducation et la protection de la petite enfance, à intégrer tous les enfants, de toutes catégories sociales et de toutes tranches d’âge".

Le Roi a précisé que "cette démarche se fonde sur le principe d’égalité des chances et sur l’impératif de justice sociale et spatiale, notamment en milieu urbain et dans les régions accusant un déficit en la matière", expliquant que ce principe doit se décliner à travers l’assistance apportée aux filles du milieu rural, aux enfants en situation de précarité ou à ceux en situation particulière, mais il doit aussi s’exercer en faveur des enfants d’immigrés et de réfugiés.

Par ailleurs, le Roi a mis en avant la réforme du modèle scolaire au Maroc, évoquant notamment la définition des grandes lignes de ce chantier et la formulation de ses orientations prioritaires pour opérer une transformation qualitative du système de formation à travers une refonte des objectifs fixés.

Le but ultime est de préparer le passage à un système éducatif nouveau qui repose sur l’interaction active des apprenants, dont il s’agit de développer les compétences innées, de favoriser le sens critique, de stimuler la créativité et la capacité d’innovation, outre l’initiation aux valeurs civiques et morales, a assuré le Souverain.

(Avec MAP)

Les orientations du Roi Mohammed VI pour une école "efficace"

Le 07 janvier 2020 à16:48

Modifié le 08 janvier 2020 à 10:08

Le Roi Mohammed VI a adressé un message aux participants au 33e Congrès international pour l’efficacité et l’amélioration de l’école, qui a ouvert ses travaux mardi 7 janvier à Marrakech.

Dans le message, dont lecture a été donnée par le ministre de l'Education nationale, Saaid Amzazi, le Souverain a mis l'accent sur le rôle clé de l’éducation et l'attention particulière qu'il accorde à la promotion de ce secteur.

"L'éducation constitue un levier essentiel du développement durable, dans ses différentes composantes: sociale, économique, culturelle et environnementale", a-t-il souligné.

"L’enseignement est l’instrument essentiel de la mise à niveau du capital humain qu’il dote des capacités de créer des richesses, de susciter une prise de conscience collective et de faire éclore une pensée créative et novatrice", a indiqué, à cet égard, le Roi.

L’enjeu, a ajouté le Souverain, est de former un "citoyen soucieux d’exercer ses droits et d’accomplir consciencieusement ses devoirs; un citoyen imprégné des valeurs universelles, notamment celle de la communauté humaine de destin; un citoyen attaché à son identité riche de ses multiples affluents; un citoyen acquis aux principes de coexistence et immunisé contre toute forme d’extrémisme, de radicalisation et de repli sur soi".

"Si nous souhaitons que notre école, fondée sur ces nobles objectifs, soit efficace, il faut qu’elle soit capable de répondre aux besoins et aux préoccupations essentielles des jeunes, véritable force motrice de la société", a ajouté le message royal.

"Il convient de faire d’eux des personnes épanouies, autonomes, capables de faire valoir leurs potentialités et de s’accomplir pleinement", a relevé le Roi, notant que pour ce faire, ils doivent être dotés des connaissances, des compétences, des aptitudes, des valeurs, des langues et d’une culture qui faciliteront leur insertion socio-professionnelle.

"Une finalité que nous avons toujours considérée, non comme un privilège, mais comme un droit dont chaque citoyenne et chaque citoyen devront jouir", a-t-il dit. A cet effet, "l'efficacité de l'école doit être jaugée à l’aune de sa capacité à garantir l'éducation et la protection de la petite enfance, à intégrer tous les enfants, de toutes catégories sociales et de toutes tranches d’âge".

Le Roi a précisé que "cette démarche se fonde sur le principe d’égalité des chances et sur l’impératif de justice sociale et spatiale, notamment en milieu urbain et dans les régions accusant un déficit en la matière", expliquant que ce principe doit se décliner à travers l’assistance apportée aux filles du milieu rural, aux enfants en situation de précarité ou à ceux en situation particulière, mais il doit aussi s’exercer en faveur des enfants d’immigrés et de réfugiés.

Par ailleurs, le Roi a mis en avant la réforme du modèle scolaire au Maroc, évoquant notamment la définition des grandes lignes de ce chantier et la formulation de ses orientations prioritaires pour opérer une transformation qualitative du système de formation à travers une refonte des objectifs fixés.

Le but ultime est de préparer le passage à un système éducatif nouveau qui repose sur l’interaction active des apprenants, dont il s’agit de développer les compétences innées, de favoriser le sens critique, de stimuler la créativité et la capacité d’innovation, outre l’initiation aux valeurs civiques et morales, a assuré le Souverain.

(Avec MAP)

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.