Les recommandations de la FRMF pour développer le football au Maroc

Les travaux de la journée d’étude sur le football national, organisée lundi 5 août au Centre international de conférences Mohammed VI de Skhirat, par la Fédération royale marocaine de football, se sont conclus par l’annonce de recommandations, à l’issue de quatre ateliers programmés.

Les recommandations de la FRMF pour développer le football au Maroc

Le 07 août 2019 à 10:52

Modifié le 08 août 2019 à 11:23

Ces recommandations concernent le football professionnel, amateur et féminin.

Pour le football professionnel, la FRMF recommande aux clubs concernés de parachever la mise en place des infrastructures et le développement de la relation entre la Direction technique nationale et les clubs.

Elle recommande également de mettre en place des programmes de formation au profit des anciens joueurs qui seront à la disposition des clubs afin de prendre en charge les catégories U7 et U13.

La Fédération recommande aussi de: 

- revoir le programme de prospection des jeunes talents;

- revoir la formule de jeu et les primes du championnat espoir;

- programmer des cours de soutien de langue française pour un meilleur usage des outils pédagogiques par les formateurs;

- inciter les ministères concernés à adopter un emploi du temps adéquat pour la pratique du football;

- instaurer le système de jeu play-off/play-out pour rendre le championnat national plus compétitif;

- transformer l’association sportive en société anonyme sportive (SAS); 

- accompagner les clubs dans le processus de transformation en SAS tout en respectant la loi 30-09 relative à l’éducation physique et aux sports.

Par ailleurs, lors de la transformation en SA, les clubs doivent demander la baisse des taux d'imposition pour les joueurs.

Pour le football amateur, la Fédération recommande le renforcement des programmes de formation des encadrants techniques, ainsi que la mise en place des outils de suivi des catégories d’âges au niveau des ligues, et la mise en place des directions techniques au niveau des ligues et championnat amateur.

Vers une assurance maladie et une caisse de retraite 

Au niveau des infrastructures, la FRMF recommande de mettre en place des partenariats avec les communes territoriales afin que les clubs disposent du droit d’exploitation, ainsi que:

- La mise en place d'un cahier des charges consacré à l’usage des installations par les nouveaux clubs;

- L'entretien des stades;

- L'établissement d'un partenariat avec le ministère de l’Education nationale afin d'utiliser les installations des établissements d’enseignement et un partenariat avec les collectivités territoriales pour bénéficier des stades de proximité.

Concernant la gouvernance, voici les recommandations de la Fédération:

- Elever le niveau de gouvernance dans la gestion des clubs amateurs à travers la formation des cadres;

- Revoir le statut du joueur amateur;

- Contrôler le transfert des joueurs et mettre en place des outils permettant aux clubs amateurs de protéger ses joueurs;

- Proposer une nouvelle formule des championnats nationaux afin d’élever la compétitivité;

- Interdire le cumul de licences des joueurs amateurs et de futsal;

- Etablir une conformité entre le nouveau découpage régional et les ligues régionales.

Enfin, pour les subventions et la couverture médicale, la fédération recommande de:

- proposer une retransmission télévisée de dix matchs lors de chaque saison du championnat amateur et de bénéficier des retombées;

- unifier la subvention publique réservée aux clubs;

- instaurer l’assurance maladie et faciliter sa procédure;

- mettre en place une caisse de retraite pour les joueurs amateurs.

Football féminin

Le football féminin a coûté près de 9 millions de DH à la FRMF cette année. Toutefois, lors d'une rencontre dédiée à l'évaluation de la situation du football, tenue le 22 juillet à Skhirat, le président de la Fédération Fouzi Lekjaâ, a reconnu n'avoir fait aucun effort pour cette catégorie, en termes d'encadrement et de subventions.

Ainsi, plusieurs recommandations ont été faites pour remettre à niveau le foot féminin, dont:

- La mise en place d'une ligue du football féminin;

- Le renforcement de l’arsenal juridique favorable aux clubs et la réglementation du transfert des joueuses (contrat);

- Obliger les clubs à disposer d’un cahier des charges;

- Revoir le système de jeu du championnat selon une formule visant le développement du football féminin;

- Obliger les clubs élites à disposer de la catégorie football féminin;

- Obliger les ligues régionales à programmer un championnat féminin U17 et U20;

- Mettre en œuvre et accompagner le programme sport-étude;

- Mettre en place de nouvelles compétitions (championnat UNAF, Supercoupe);

- Bâtir des centres régionaux de formation;

- Organiser des sessions de formation au profit des cadres du football féminin;

- Inclure l’élément féminin dans les programmes d’encadrement, de gestion et de médicalisation;

- Organiser des journées d’études au profit des secrétaires généraux des clubs;

- retransmettre quelques matchs du championnat national.

Football diversifié

La FRMF recommande la mise en place d’une ligue indépendante pour la gestion du football en salle.

Concernant le volet technique, la FRMF veut généraliser la pratique du futsal au niveau des ligues et établissements de l’enseignement, élargir et renforcer la formation des entraîneurs aux niveaux national et régional, qualitativement et quantitativement, renforcer la compétitivité entre les clubs élites, et au niveau extérieur.

Rappelons que le futsal a coûté près de 11 MDH à la FRMF cette année. Selon Lekjaâ, "le Maroc est champion d'Afrique en futsal". 

Pour le volet administratif, la fédération recommande:

- La mise en place d'une commission pour établir les bases de la Ligue nationale de football en salle;

- La séparation de la pratique du futsal de celle du beach-soccer en raison des spécificités de chaque spécialité;

- La promotion de la représentativité de la Ligue nationale de football en salle, au niveau mondial. 

Par ailleurs, il faudra également structurer le beach-soccer à l’instar du futsal et mettre en place des commissions régionales en charge de la pratique de ce sport.

Lire aussi: 

Foot: le futur sélectionneur national devra être à plein temps à Rabat

Osian Roberts, nouveau directeur technique de la FRMF

Football: les clubs de la Botola acculés à se transformer en S.A.

Les recommandations de la FRMF pour développer le football au Maroc

Le 07 août 2019 à12:21

Modifié le 08 août 2019 à 11:23

Les travaux de la journée d’étude sur le football national, organisée lundi 5 août au Centre international de conférences Mohammed VI de Skhirat, par la Fédération royale marocaine de football, se sont conclus par l’annonce de recommandations, à l’issue de quatre ateliers programmés.

Ces recommandations concernent le football professionnel, amateur et féminin.

Pour le football professionnel, la FRMF recommande aux clubs concernés de parachever la mise en place des infrastructures et le développement de la relation entre la Direction technique nationale et les clubs.

Elle recommande également de mettre en place des programmes de formation au profit des anciens joueurs qui seront à la disposition des clubs afin de prendre en charge les catégories U7 et U13.

La Fédération recommande aussi de: 

- revoir le programme de prospection des jeunes talents;

- revoir la formule de jeu et les primes du championnat espoir;

- programmer des cours de soutien de langue française pour un meilleur usage des outils pédagogiques par les formateurs;

- inciter les ministères concernés à adopter un emploi du temps adéquat pour la pratique du football;

- instaurer le système de jeu play-off/play-out pour rendre le championnat national plus compétitif;

- transformer l’association sportive en société anonyme sportive (SAS); 

- accompagner les clubs dans le processus de transformation en SAS tout en respectant la loi 30-09 relative à l’éducation physique et aux sports.

Par ailleurs, lors de la transformation en SA, les clubs doivent demander la baisse des taux d'imposition pour les joueurs.

Pour le football amateur, la Fédération recommande le renforcement des programmes de formation des encadrants techniques, ainsi que la mise en place des outils de suivi des catégories d’âges au niveau des ligues, et la mise en place des directions techniques au niveau des ligues et championnat amateur.

Vers une assurance maladie et une caisse de retraite 

Au niveau des infrastructures, la FRMF recommande de mettre en place des partenariats avec les communes territoriales afin que les clubs disposent du droit d’exploitation, ainsi que:

- La mise en place d'un cahier des charges consacré à l’usage des installations par les nouveaux clubs;

- L'entretien des stades;

- L'établissement d'un partenariat avec le ministère de l’Education nationale afin d'utiliser les installations des établissements d’enseignement et un partenariat avec les collectivités territoriales pour bénéficier des stades de proximité.

Concernant la gouvernance, voici les recommandations de la Fédération:

- Elever le niveau de gouvernance dans la gestion des clubs amateurs à travers la formation des cadres;

- Revoir le statut du joueur amateur;

- Contrôler le transfert des joueurs et mettre en place des outils permettant aux clubs amateurs de protéger ses joueurs;

- Proposer une nouvelle formule des championnats nationaux afin d’élever la compétitivité;

- Interdire le cumul de licences des joueurs amateurs et de futsal;

- Etablir une conformité entre le nouveau découpage régional et les ligues régionales.

Enfin, pour les subventions et la couverture médicale, la fédération recommande de:

- proposer une retransmission télévisée de dix matchs lors de chaque saison du championnat amateur et de bénéficier des retombées;

- unifier la subvention publique réservée aux clubs;

- instaurer l’assurance maladie et faciliter sa procédure;

- mettre en place une caisse de retraite pour les joueurs amateurs.

Football féminin

Le football féminin a coûté près de 9 millions de DH à la FRMF cette année. Toutefois, lors d'une rencontre dédiée à l'évaluation de la situation du football, tenue le 22 juillet à Skhirat, le président de la Fédération Fouzi Lekjaâ, a reconnu n'avoir fait aucun effort pour cette catégorie, en termes d'encadrement et de subventions.

Ainsi, plusieurs recommandations ont été faites pour remettre à niveau le foot féminin, dont:

- La mise en place d'une ligue du football féminin;

- Le renforcement de l’arsenal juridique favorable aux clubs et la réglementation du transfert des joueuses (contrat);

- Obliger les clubs à disposer d’un cahier des charges;

- Revoir le système de jeu du championnat selon une formule visant le développement du football féminin;

- Obliger les clubs élites à disposer de la catégorie football féminin;

- Obliger les ligues régionales à programmer un championnat féminin U17 et U20;

- Mettre en œuvre et accompagner le programme sport-étude;

- Mettre en place de nouvelles compétitions (championnat UNAF, Supercoupe);

- Bâtir des centres régionaux de formation;

- Organiser des sessions de formation au profit des cadres du football féminin;

- Inclure l’élément féminin dans les programmes d’encadrement, de gestion et de médicalisation;

- Organiser des journées d’études au profit des secrétaires généraux des clubs;

- retransmettre quelques matchs du championnat national.

Football diversifié

La FRMF recommande la mise en place d’une ligue indépendante pour la gestion du football en salle.

Concernant le volet technique, la FRMF veut généraliser la pratique du futsal au niveau des ligues et établissements de l’enseignement, élargir et renforcer la formation des entraîneurs aux niveaux national et régional, qualitativement et quantitativement, renforcer la compétitivité entre les clubs élites, et au niveau extérieur.

Rappelons que le futsal a coûté près de 11 MDH à la FRMF cette année. Selon Lekjaâ, "le Maroc est champion d'Afrique en futsal". 

Pour le volet administratif, la fédération recommande:

- La mise en place d'une commission pour établir les bases de la Ligue nationale de football en salle;

- La séparation de la pratique du futsal de celle du beach-soccer en raison des spécificités de chaque spécialité;

- La promotion de la représentativité de la Ligue nationale de football en salle, au niveau mondial. 

Par ailleurs, il faudra également structurer le beach-soccer à l’instar du futsal et mettre en place des commissions régionales en charge de la pratique de ce sport.

Lire aussi: 

Foot: le futur sélectionneur national devra être à plein temps à Rabat

Osian Roberts, nouveau directeur technique de la FRMF

Football: les clubs de la Botola acculés à se transformer en S.A.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.