Les sidérurgistes demandent le renforcement des protections commerciales

Elu fin mars à la tête de l’Association des sidérurgistes du Maroc (ASM), Ismail Akalay vient de signer un communiqué de presse où il défend les mesures de sauvegarde appliquées aux importations d’acier. Il demande même leur hausse et qualifie la démarche des anti-sauvegarde de «dangereuse».

Les sidérurgistes demandent le renforcement des protections commerciales Ismail Akalay, président de l'Association des sidérurgistes du Maroc.

Le 22 avril 2019 à 12:38

Modifié le 22 avril 2019 à 14:06

Ce communiqué, diffusé ce lundi 22 avril dans la presse, est une réponse directe à la lettre de la fédération des métallurgistes (FIMME), envoyée début février au Chef du gouvernement et à son ministre de l’Industrie.

Dans cette missive, les industriels de la métallurgie, qui utilisent l’acier comme matière première, avaient demandé la suppression des mesures de sauvegarde et autres droits anti dumping appliqués depuis quelques années sur les importations d’acier.

L’argument principal des métallurgistes : la non-compétitivité des aciéristes locaux, notamment Maghreb Steel, qui fait renchérir le coût des intrants de la filière, et plombe ainsi son activité tout en pénalisant le consommateur final. 

Dans son communiqué de presse, l’ASM, qui regroupe les producteurs marocains d’acier plat et long (Maghreb Steel, Sonasid, Univers Acier, Riva Industries, MIS…) avance les contre arguments qui militent pour le maintien de ce bouclier de protection gouvernemental et demande même son renforcement. 

Le communiqué est signé par le nouveau président de l'association, Ismail Akalay, qui a été élu à ce poste fin mars après sa nomintation en tant que DG de Sonasid.

La suite sur LeBoursier.ma.

Ismail Akalay, président de l'Association des sidérurgistes du Maroc.

Les sidérurgistes demandent le renforcement des protections commerciales

Le 22 avril 2019 à12:38

Modifié le 22 avril 2019 à 14:06

Elu fin mars à la tête de l’Association des sidérurgistes du Maroc (ASM), Ismail Akalay vient de signer un communiqué de presse où il défend les mesures de sauvegarde appliquées aux importations d’acier. Il demande même leur hausse et qualifie la démarche des anti-sauvegarde de «dangereuse».

Ce communiqué, diffusé ce lundi 22 avril dans la presse, est une réponse directe à la lettre de la fédération des métallurgistes (FIMME), envoyée début février au Chef du gouvernement et à son ministre de l’Industrie.

Dans cette missive, les industriels de la métallurgie, qui utilisent l’acier comme matière première, avaient demandé la suppression des mesures de sauvegarde et autres droits anti dumping appliqués depuis quelques années sur les importations d’acier.

L’argument principal des métallurgistes : la non-compétitivité des aciéristes locaux, notamment Maghreb Steel, qui fait renchérir le coût des intrants de la filière, et plombe ainsi son activité tout en pénalisant le consommateur final. 

Dans son communiqué de presse, l’ASM, qui regroupe les producteurs marocains d’acier plat et long (Maghreb Steel, Sonasid, Univers Acier, Riva Industries, MIS…) avance les contre arguments qui militent pour le maintien de ce bouclier de protection gouvernemental et demande même son renforcement. 

Le communiqué est signé par le nouveau président de l'association, Ismail Akalay, qui a été élu à ce poste fin mars après sa nomintation en tant que DG de Sonasid.

La suite sur LeBoursier.ma.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.