Les voisins du Maroc entament le déconfinement, les stratégies diffèrent

Les pays voisins du Maroc entament le déconfinement en mai. Les stratégies adoptées se basent sur la situation épidémiologique de chaque pays. Round-up des principales décisions en Algérie, Tunisie, Espagne et France.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/30-04-2020/confinementedeuropeafp02.jpg-oui
Les voisins du Maroc entament le déconfinement, les stratégies diffèrent (Photo AFP)

Le 30 avril 2020 à 17:21

Modifié le 02 mai 2020 à 12:19

En Afrique, le premier voisin du Royaume à entamer le déconfinement est la Tunisie, qui compte 980 cas d'infection au covid-19, dont 40 morts et 294 guérisons, au jeudi 30 avril. 

Le pays, en confinement total depuis le 22 mars, compte appliquer à partir du 4 mai un déconfinement progressif qui s'étale sur trois étapes: du 4 au 24 mai, du 25 mai au 4 juin, puis du 5 juin au 14 juillet. 

Fin de l'année scolaire en Tunisie

Toutefois, plusieurs catégories sont exclues de ce plan: les personnes à faible immunité et celles âgées de plus de 65 ans, ainsi que les citoyens atteints de maladies chroniques, les enfants de moins de 15 ans et les femmes enceintes.

La première étape du déconfinement (du 4 au 24 mai) concerne l'ensemble des petits métiers, à l'exception du secteur de la coiffure et de l'esthétique.

Toutes les activités commerciales reprendront ainsi leurs activités, sauf les commerces du prêt-à-porter et des chaussures, ainsi que des grandes surfaces commerciales lesquelles reprendront le 11 mai.

Le secteur des services et les activités liées aux professions indépendantes reprendront à 100% durant cette première phase, alors que les services financiers reprendront à 50%. Quant au domaine industriel et celui des travaux publics et de construction, toutes les entreprises reprendront à 50% de leurs capacités maximales de fonctionnement.

Pour ce qui est de la fonction publique, le déconfinement concernera les services centraux, les activités de la justice avec toutes ses composantes, les municipalités et les recettes des finances, avec une capacité de 50% du nombre d'employés.

Pour la deuxième phase (du 24 mai au 4 juin), ces 50% grimperont à 75%. Les cafés, restaurants et salons de thé commenceront alors à rouvrir leurs portes. Les marchés hebdomadaires et les marchés de bétail reprendront également leurs activités.

La troisième phase (du 4 au 14 juin) concernera la reprise des activités culturelles, la reprise des prières dans les mosquées ainsi que la réouverture des jardins d’enfants et des crèches.

Par ailleurs, chaque étape sera évaluée et à la moindre alerte le gouvernement n’hésitera pas à revenir au confinement, a précisé le 29 avril la ministre tunisienne auprès du chef du gouvernement en charge des grands projets nationaux.

Pour ce qui est des cours, le ministre tunisien de l’Education a annoncé mercredi la fin de l’année scolaire 2019-2020 pour tous les niveaux de l’enseignement à l’exception des candidats au baccalauréat. Le reste du programme pour les autres niveaux sera parachevé au cours de l’année scolaire prochaine. 

Algérie: confinement prolongé de 15 jours, mais assoupli

Le pays voisin ne sera pas déconfiné de sitôt. Le confinement a de nouveau été prolongé de 15 jours mercredi, jusqu'au 14 mai. Mais ses mesures ont été allégées. 

Le Premier ministre algérien a décidé d'assouplir les horaires de confinement sur le territoire national, à compter du 1er jour du mois de Ramadan.

Ainsi, les horaires de confinement ont été réaménagés pour les neuf wilayas soumises au confinement partiel de 15h à 7h, où le confinement est désormais en vigueur de 17h à 7h. Le confinement total dans la wilaya de Blida, foyer de l'épidémie, a été levé. La région est désormais soumise au régime de confinement partiel de 14h à 7h.

Le Premier ministre a également décidé samedi dernier d’élargir les secteurs d’activité autorisés à ouvrir (salons de coiffure, pâtisseries et magasins de vêtements et de chaussures) afin de réduire l’impact économique et social de la crise sanitaire. En revanche, les cours restent suspendus jusqu'au 14 mai. 

Rappelons que le pays a instauré le confinement sur plusieurs étapes, commençant par un confinement partiel à Alger et total dans la région de Blida, à partir du 23 mars. Le 4 avril, les mesures de confinement ont été élargies à toutes les wilayas du pays (couvre-feu de 15h à 7h) à l’exclusion de la wilaya de Blida qui est restée soumise au confinement total. 

Pour ce qui est du déconfinement, le ministre de la Santé algérien a souligné le 22 avril qu'"il n'est pas question de déconfiner pour le moment, d'autant que le Ramadan est un mois de rencontres, de sorties.... Cela risque d'affecter tout le travail qui a été fait jusqu'à présent ayant permis de stabiliser la situation".

Les différents scénarios possibles sont actuellement en cours d'examen. Notons que l'Algérie compte 3.848 cas, 444 décès et 1.702 guérisons

En Espagne, un déconfinement sur 5 étapes 

Dans la foulée de plusieurs pays européens, l'Espagne et la France, deux des plus meurtris par le nouveau coronavirus, ont présenté mardi 28 avril des plans de déconfinement très progressifs. 

En Espagne, où le confinement a débuté le 15 mars, il a été prolongé jusqu'au 9 mai. Mais depuis dimanche dernier, les enfants peuvent jouer dans la rue à condition de respecter un certain nombre de restrictions. 

Le plan d'assouplissement présenté mardi par le gouvernement espagnol se compose de cinq phases. Chacune aura une durée minimale de deux semaines, correspondant à la durée moyenne d'incubation du virus. Le passage d'une à l'autre dépendra de l'évolution de la pandémie de Covid-19.

La phase 0, dite "préparatoire" débutera le 4 mai. Durant cette période, les ligues professionnelles seront autorisées à revenir à un "entraînement basique", et les sportifs professionnels pourront reprendre l'entraînement individuel. Les membres du même foyer seront aussi autorisés à exercer des activités physiques individuelles et à sortir se promener. 

Durant la phase 1, dite "initiale", les petits commerces rouvriront leurs portes, mais avec de strictes conditions de sécurité. Le gouvernement prévoit également la réouverture des terrasses de restaurants et de cafés, mais avec une fréquentation limitée à 30%; l'ouverture des hôtels et des appartements touristiques, mais sans espaces communs où pourraient se regrouper les clients; et la réouverture des lieux de culte, mais avec une capacité d'accueil limitée à un tiers de leur capacité habituelle.

La 2e phase dite "intermédiaire" démarre deux semaines après la 1ère, et sera marquée par la réouverture de l'espace intérieur des restaurants, mais avec une fréquentation limitée à un tiers et uniquement pour les servir à table; l'ouverture des écoles exceptionnellement pour des remises à niveau, pour accueillir des enfants de moins de six ans dont les parents ne peuvent pas télétravailler ou pour organiser l'équivalent du bac; la réouverture des lieux de culte, mais avec une capacité d'accueil limitée à 50%; l'ouverture des cinémas et des théâtres, mais avec une capacité d'accueil limitée à 30%. L'organisation des événements culturels ou spectacles sera de nouveau autorisée, à condition de ne pas dépasser 50 personnes en lieu fermé et 400 à l'air libre, mais avec le public assis.

Durant la 3ème phase dite "avancée", tous les commerces vont rouvrir, notamment les centres commerciaux, mais avec une capacité d'accueil limitée à 50% et avec une distance minimale de 2 mètres entre les personnes. Les capacités d'accueil des restaurants seront assouplies et la mobilité générale sera plus flexible. Le port du masque reste recommandé hors du domicile, en particulier dans les transports en commun. Les plages seront également rouvertes.

Enfin, la 4ème phase d'une "nouvelle normalité" est prévue vers fin juin. Il s'agit de l'entrée dans une nouvelle normalité, avec l'ouverture totale de l'activité économique, tout en respectant les conditions de distanciation sociale. 

Rappelons que le nombre de cas confirmés en Espagne a atteint 213.435, dont 112.050 guérisons et 24.543 décès, au 30 avril.

La France commence à déconfiner le 11 mai

Ce déconfinement sera accompagné par des tests massifs, la réouverture progressive des écoles et des commerces, et le port obligatoire du masque dans les transports publics.

Les cinémas, grands musées et théâtres resteront eux fermés, comme les plages, et la saison sportive 2019-2020 ne reprendra pas. Les rassemblements de plus de dix personnes seront interdits. 

La situation sanitaire sera étudiée localement, département par département, différenciés en "vert" (où le virus a peu circulé) ou "rouge" (où les hôpitaux ont été saturés).

La France prévoit un déconfinement sur deux étapes: une première courant du 11 mai à début juin, suivie d'une 2e "jusqu'à l'été". 

Ainsi, à partir du 11 mai, les attestations de déplacement seront supprimées, jusqu'à 100 km du domicile. Les parents pourront, s'ils le souhaitent, renvoyer les bébés en crèches (par groupes de dix maximum) et les enfants en maternelle et à l'école primaire.

Mais ce n'est qu'à partir du 18 mai, dans les départements peu infectés, que la réouverture des collèges sera envisagée, en commençant par les 6e et 5e. La suite ne pourra être considérée que fin mai notamment pour les lycées.

En revanche tous les marchés alimentaires et les commerces pourront rouvrir leurs portes, à l'exception des cafés, bars et restaurants dont le sort sera revu fin mai pour une éventuelle réouverture le 2 juin. Quant aux grands événements populaires, ils restent suspendus au moins jusqu'en septembre. Le télétravail reste privilégié autant que possible. 

Les cas confirmés en France, confinée depuis le 17 mars, ont grimpé à 166.420 cas avec 24.087 décès et 48.228 guérisons. 

(Photo AFP)

Les voisins du Maroc entament le déconfinement, les stratégies diffèrent

Le 30 avril 2020 à17:22

Modifié le 02 mai 2020 à 12:19

Les pays voisins du Maroc entament le déconfinement en mai. Les stratégies adoptées se basent sur la situation épidémiologique de chaque pays. Round-up des principales décisions en Algérie, Tunisie, Espagne et France.

En Afrique, le premier voisin du Royaume à entamer le déconfinement est la Tunisie, qui compte 980 cas d'infection au covid-19, dont 40 morts et 294 guérisons, au jeudi 30 avril. 

Le pays, en confinement total depuis le 22 mars, compte appliquer à partir du 4 mai un déconfinement progressif qui s'étale sur trois étapes: du 4 au 24 mai, du 25 mai au 4 juin, puis du 5 juin au 14 juillet. 

Fin de l'année scolaire en Tunisie

Toutefois, plusieurs catégories sont exclues de ce plan: les personnes à faible immunité et celles âgées de plus de 65 ans, ainsi que les citoyens atteints de maladies chroniques, les enfants de moins de 15 ans et les femmes enceintes.

La première étape du déconfinement (du 4 au 24 mai) concerne l'ensemble des petits métiers, à l'exception du secteur de la coiffure et de l'esthétique.

Toutes les activités commerciales reprendront ainsi leurs activités, sauf les commerces du prêt-à-porter et des chaussures, ainsi que des grandes surfaces commerciales lesquelles reprendront le 11 mai.

Le secteur des services et les activités liées aux professions indépendantes reprendront à 100% durant cette première phase, alors que les services financiers reprendront à 50%. Quant au domaine industriel et celui des travaux publics et de construction, toutes les entreprises reprendront à 50% de leurs capacités maximales de fonctionnement.

Pour ce qui est de la fonction publique, le déconfinement concernera les services centraux, les activités de la justice avec toutes ses composantes, les municipalités et les recettes des finances, avec une capacité de 50% du nombre d'employés.

Pour la deuxième phase (du 24 mai au 4 juin), ces 50% grimperont à 75%. Les cafés, restaurants et salons de thé commenceront alors à rouvrir leurs portes. Les marchés hebdomadaires et les marchés de bétail reprendront également leurs activités.

La troisième phase (du 4 au 14 juin) concernera la reprise des activités culturelles, la reprise des prières dans les mosquées ainsi que la réouverture des jardins d’enfants et des crèches.

Par ailleurs, chaque étape sera évaluée et à la moindre alerte le gouvernement n’hésitera pas à revenir au confinement, a précisé le 29 avril la ministre tunisienne auprès du chef du gouvernement en charge des grands projets nationaux.

Pour ce qui est des cours, le ministre tunisien de l’Education a annoncé mercredi la fin de l’année scolaire 2019-2020 pour tous les niveaux de l’enseignement à l’exception des candidats au baccalauréat. Le reste du programme pour les autres niveaux sera parachevé au cours de l’année scolaire prochaine. 

Algérie: confinement prolongé de 15 jours, mais assoupli

Le pays voisin ne sera pas déconfiné de sitôt. Le confinement a de nouveau été prolongé de 15 jours mercredi, jusqu'au 14 mai. Mais ses mesures ont été allégées. 

Le Premier ministre algérien a décidé d'assouplir les horaires de confinement sur le territoire national, à compter du 1er jour du mois de Ramadan.

Ainsi, les horaires de confinement ont été réaménagés pour les neuf wilayas soumises au confinement partiel de 15h à 7h, où le confinement est désormais en vigueur de 17h à 7h. Le confinement total dans la wilaya de Blida, foyer de l'épidémie, a été levé. La région est désormais soumise au régime de confinement partiel de 14h à 7h.

Le Premier ministre a également décidé samedi dernier d’élargir les secteurs d’activité autorisés à ouvrir (salons de coiffure, pâtisseries et magasins de vêtements et de chaussures) afin de réduire l’impact économique et social de la crise sanitaire. En revanche, les cours restent suspendus jusqu'au 14 mai. 

Rappelons que le pays a instauré le confinement sur plusieurs étapes, commençant par un confinement partiel à Alger et total dans la région de Blida, à partir du 23 mars. Le 4 avril, les mesures de confinement ont été élargies à toutes les wilayas du pays (couvre-feu de 15h à 7h) à l’exclusion de la wilaya de Blida qui est restée soumise au confinement total. 

Pour ce qui est du déconfinement, le ministre de la Santé algérien a souligné le 22 avril qu'"il n'est pas question de déconfiner pour le moment, d'autant que le Ramadan est un mois de rencontres, de sorties.... Cela risque d'affecter tout le travail qui a été fait jusqu'à présent ayant permis de stabiliser la situation".

Les différents scénarios possibles sont actuellement en cours d'examen. Notons que l'Algérie compte 3.848 cas, 444 décès et 1.702 guérisons

En Espagne, un déconfinement sur 5 étapes 

Dans la foulée de plusieurs pays européens, l'Espagne et la France, deux des plus meurtris par le nouveau coronavirus, ont présenté mardi 28 avril des plans de déconfinement très progressifs. 

En Espagne, où le confinement a débuté le 15 mars, il a été prolongé jusqu'au 9 mai. Mais depuis dimanche dernier, les enfants peuvent jouer dans la rue à condition de respecter un certain nombre de restrictions. 

Le plan d'assouplissement présenté mardi par le gouvernement espagnol se compose de cinq phases. Chacune aura une durée minimale de deux semaines, correspondant à la durée moyenne d'incubation du virus. Le passage d'une à l'autre dépendra de l'évolution de la pandémie de Covid-19.

La phase 0, dite "préparatoire" débutera le 4 mai. Durant cette période, les ligues professionnelles seront autorisées à revenir à un "entraînement basique", et les sportifs professionnels pourront reprendre l'entraînement individuel. Les membres du même foyer seront aussi autorisés à exercer des activités physiques individuelles et à sortir se promener. 

Durant la phase 1, dite "initiale", les petits commerces rouvriront leurs portes, mais avec de strictes conditions de sécurité. Le gouvernement prévoit également la réouverture des terrasses de restaurants et de cafés, mais avec une fréquentation limitée à 30%; l'ouverture des hôtels et des appartements touristiques, mais sans espaces communs où pourraient se regrouper les clients; et la réouverture des lieux de culte, mais avec une capacité d'accueil limitée à un tiers de leur capacité habituelle.

La 2e phase dite "intermédiaire" démarre deux semaines après la 1ère, et sera marquée par la réouverture de l'espace intérieur des restaurants, mais avec une fréquentation limitée à un tiers et uniquement pour les servir à table; l'ouverture des écoles exceptionnellement pour des remises à niveau, pour accueillir des enfants de moins de six ans dont les parents ne peuvent pas télétravailler ou pour organiser l'équivalent du bac; la réouverture des lieux de culte, mais avec une capacité d'accueil limitée à 50%; l'ouverture des cinémas et des théâtres, mais avec une capacité d'accueil limitée à 30%. L'organisation des événements culturels ou spectacles sera de nouveau autorisée, à condition de ne pas dépasser 50 personnes en lieu fermé et 400 à l'air libre, mais avec le public assis.

Durant la 3ème phase dite "avancée", tous les commerces vont rouvrir, notamment les centres commerciaux, mais avec une capacité d'accueil limitée à 50% et avec une distance minimale de 2 mètres entre les personnes. Les capacités d'accueil des restaurants seront assouplies et la mobilité générale sera plus flexible. Le port du masque reste recommandé hors du domicile, en particulier dans les transports en commun. Les plages seront également rouvertes.

Enfin, la 4ème phase d'une "nouvelle normalité" est prévue vers fin juin. Il s'agit de l'entrée dans une nouvelle normalité, avec l'ouverture totale de l'activité économique, tout en respectant les conditions de distanciation sociale. 

Rappelons que le nombre de cas confirmés en Espagne a atteint 213.435, dont 112.050 guérisons et 24.543 décès, au 30 avril.

La France commence à déconfiner le 11 mai

Ce déconfinement sera accompagné par des tests massifs, la réouverture progressive des écoles et des commerces, et le port obligatoire du masque dans les transports publics.

Les cinémas, grands musées et théâtres resteront eux fermés, comme les plages, et la saison sportive 2019-2020 ne reprendra pas. Les rassemblements de plus de dix personnes seront interdits. 

La situation sanitaire sera étudiée localement, département par département, différenciés en "vert" (où le virus a peu circulé) ou "rouge" (où les hôpitaux ont été saturés).

La France prévoit un déconfinement sur deux étapes: une première courant du 11 mai à début juin, suivie d'une 2e "jusqu'à l'été". 

Ainsi, à partir du 11 mai, les attestations de déplacement seront supprimées, jusqu'à 100 km du domicile. Les parents pourront, s'ils le souhaitent, renvoyer les bébés en crèches (par groupes de dix maximum) et les enfants en maternelle et à l'école primaire.

Mais ce n'est qu'à partir du 18 mai, dans les départements peu infectés, que la réouverture des collèges sera envisagée, en commençant par les 6e et 5e. La suite ne pourra être considérée que fin mai notamment pour les lycées.

En revanche tous les marchés alimentaires et les commerces pourront rouvrir leurs portes, à l'exception des cafés, bars et restaurants dont le sort sera revu fin mai pour une éventuelle réouverture le 2 juin. Quant aux grands événements populaires, ils restent suspendus au moins jusqu'en septembre. Le télétravail reste privilégié autant que possible. 

Les cas confirmés en France, confinée depuis le 17 mars, ont grimpé à 166.420 cas avec 24.087 décès et 48.228 guérisons. 

A lire aussi


Communication financière

Indicateurs trimestriels au 30.06.2020 de la société Afric Industries

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.