Libye: les forces pro-Haftar repoussées, réunion du Conseil de sécurité Le maréchal Khalifa Haftar. Crédit photo: Abdullah DOMA

Libye: les forces pro-Haftar repoussées, réunion du Conseil de sécurité

Le 05 avril 2019 à 11:00

Modifié le 05 avril 2019 à 11:14

Les forces alliées au gouvernement en Libye ont repoussé, vendredi 5 avril, des combattants rivaux engagés dans une offensive pour prendre la capitale Tripoli, des affrontements susceptibles de replonger le pays dans un nouveau conflit.

Face au risque d'embrasement, le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir en urgence à 19H00 GMT à la demande du Royaume-Uni, pour discuter de la Libye, après des appels internationaux à la retenue, selon des diplomates.

L'escalade a coïncidé avec la visite en Libye du SG de l'ONU, Antonio Guterres, qui a rencontré le Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj, jeudi à Tripoli, et doit voir vendredi son rival, le maréchal controversé Khalifa Haftar, dans l'est du pays.

Jeudi, les forces pro-Haftar ont lancé une offensive pour prendre la capitale Tripoli, où siège le Gouvernement d'union nationale (GNA) dirigé par M. Sarraj et reconnu par la communauté internationale. M. Sarraj a ordonné à ses forces et milices alliées de les repousser.

Les pro-Haftar ont progressé en direction de l'ouest du pays mais vendredi avant l'aube, des dizaines de leurs combattants ont été chassés après un "court accrochage" d'un barrage de sécurité à 27 km à l'ouest de la capitale, a indiqué une source de sécurité à Tripoli.

Des dizaines de combattants ont été faits prisonniers et leurs véhicules saisis, selon cette source. Des photos de ces "prisonniers" en uniformes militaires et assis à même le sol dans un lieu inconnu, circulent sur les réseaux sociaux. Il n'était toutefois pas possible de les authentifier dans l'immédiat.

Selon un journaliste de l'AFP sur place, la circulation était fluide dans la matinée à ce barrage où se trouve un seul véhicule de sécurité dont l'appartenance est inconnue.

(Avec AFP)

Le maréchal Khalifa Haftar. Crédit photo: Abdullah DOMA

Libye: les forces pro-Haftar repoussées, réunion du Conseil de sécurité

Le 05 avril 2019 à11:14

Modifié le 05 avril 2019 à 11:14

Les forces alliées au gouvernement en Libye ont repoussé, vendredi 5 avril, des combattants rivaux engagés dans une offensive pour prendre la capitale Tripoli, des affrontements susceptibles de replonger le pays dans un nouveau conflit.

Face au risque d'embrasement, le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir en urgence à 19H00 GMT à la demande du Royaume-Uni, pour discuter de la Libye, après des appels internationaux à la retenue, selon des diplomates.

L'escalade a coïncidé avec la visite en Libye du SG de l'ONU, Antonio Guterres, qui a rencontré le Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj, jeudi à Tripoli, et doit voir vendredi son rival, le maréchal controversé Khalifa Haftar, dans l'est du pays.

Jeudi, les forces pro-Haftar ont lancé une offensive pour prendre la capitale Tripoli, où siège le Gouvernement d'union nationale (GNA) dirigé par M. Sarraj et reconnu par la communauté internationale. M. Sarraj a ordonné à ses forces et milices alliées de les repousser.

Les pro-Haftar ont progressé en direction de l'ouest du pays mais vendredi avant l'aube, des dizaines de leurs combattants ont été chassés après un "court accrochage" d'un barrage de sécurité à 27 km à l'ouest de la capitale, a indiqué une source de sécurité à Tripoli.

Des dizaines de combattants ont été faits prisonniers et leurs véhicules saisis, selon cette source. Des photos de ces "prisonniers" en uniformes militaires et assis à même le sol dans un lieu inconnu, circulent sur les réseaux sociaux. Il n'était toutefois pas possible de les authentifier dans l'immédiat.

Selon un journaliste de l'AFP sur place, la circulation était fluide dans la matinée à ce barrage où se trouve un seul véhicule de sécurité dont l'appartenance est inconnue.

(Avec AFP)

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.