Livraison du vaccin contre le Covid-19: un nouveau défi pour les opérateurs (étude)

La livraison de 10 milliards de doses de sérum à travers le monde exigera un renforcement des chaînes d’approvisionnement médicales. Une récente étude revient sur le problème de la logistique. Elle propose un cadre pour faire face aux futures urgences sanitaires au-delà de la Covid-19.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/01-10-2020/vaccin-AFP.jpg-oui
Livraison du vaccin contre le Covid-19 : un nouveau défi pour les opérateurs (étude) (Photo AFP)

Le 01 octobre 2020 à 16:23

Modifié le 01 octobre 2020 à 16:58

"Dès lors que les premières autorisations d’utilisation d’urgence des vaccins contre le Covid-19 devraient prendre effet au dernier trimestre 2020, les opérateurs logistiques doivent relever le défi posé par la mise en place rapide de chaînes d’approvisionnement médicales capables de fournir à travers le monde une quantité sans précédent de plus de dix milliards de doses de sérum."

DHL, partenaire d’analyse de McKinsey & Company, publie un livre blanc sur la mise en place d’une logistique stable d’approvisionnement en vaccins et matériel médical pendant la pandémie et les éventuelles futures crises sanitaires.

Plus de 250 vaccins sont actuellement en cours de développement et d’essai sur sept plateformes différentes. Les vaccins contre le Covid-19 ayant sauté certaines étapes de développement, des exigences strictes en matière de température (jusqu’à -80°C) sont susceptibles d’être imposées pour certains vaccins afin de garantir le maintien de leur efficacité pendant le transport et l’entreposage.

De nouveaux défis pour les opérateurs  

"Cela implique de nouveaux défis logistiques pour l’actuelle chaîne d’approvisionnement médicale qui distribue habituellement les vaccins à des températures d’environ 2–8°C", précise un communiqué. Dans l’étude, DHL évalue comment le transport de vaccins en tant que produits hautement sensibles à la température peut être géré efficacement afin d’éviter la poursuite de la propagation du virus. L’ampleur de la tâche est immense: pour assurer une couverture mondiale en vaccins, jusqu’à 200.000 envois sur palettes, 15 millions de livraisons en boîtes réfrigérantes et environ 15.000 vols seront nécessaires pour les différentes configurations de la chaîne d’approvisionnement.

Le rôle des partenariats public-privé

Depuis le déclenchement de la pandémie, la demande de fournitures médicales a explosé. Par exemple, l’Unicef a fourni 100 fois plus de masques faciaux et 2.000 fois plus de gants médicaux qu’en 2019. Faire venir des fournitures médicales depuis des lieux éloignés et les livrer à leurs destinataires a été l’une des activités les plus cruciales de la gestion de la réponse à la pandémie durant la première phase de l’urgence sanitaire.

La logistique en amont représentait un défi majeur, surtout en ce qui concerne les EPI, en raison de la concentration géographique de la production, des capacités limitées de transport aérien et du manque de contrôle qualité à l’arrivée. Pour garantir la stabilité de l’approvisionnement médical en cas de future crise sanitaire, il est nécessaire que les gouvernements mettent en place, avec des partenaires des secteurs public et privé, un cadre exhaustif de stratégies et de structures de crise de santé publique, conclut l'étude.

(Photo AFP)

Livraison du vaccin contre le Covid-19: un nouveau défi pour les opérateurs (étude)

Le 01 octobre 2020 à16:54

Modifié le 01 octobre 2020 à 16:58

La livraison de 10 milliards de doses de sérum à travers le monde exigera un renforcement des chaînes d’approvisionnement médicales. Une récente étude revient sur le problème de la logistique. Elle propose un cadre pour faire face aux futures urgences sanitaires au-delà de la Covid-19.

com_redaction-56

"Dès lors que les premières autorisations d’utilisation d’urgence des vaccins contre le Covid-19 devraient prendre effet au dernier trimestre 2020, les opérateurs logistiques doivent relever le défi posé par la mise en place rapide de chaînes d’approvisionnement médicales capables de fournir à travers le monde une quantité sans précédent de plus de dix milliards de doses de sérum."

DHL, partenaire d’analyse de McKinsey & Company, publie un livre blanc sur la mise en place d’une logistique stable d’approvisionnement en vaccins et matériel médical pendant la pandémie et les éventuelles futures crises sanitaires.

Plus de 250 vaccins sont actuellement en cours de développement et d’essai sur sept plateformes différentes. Les vaccins contre le Covid-19 ayant sauté certaines étapes de développement, des exigences strictes en matière de température (jusqu’à -80°C) sont susceptibles d’être imposées pour certains vaccins afin de garantir le maintien de leur efficacité pendant le transport et l’entreposage.

De nouveaux défis pour les opérateurs  

"Cela implique de nouveaux défis logistiques pour l’actuelle chaîne d’approvisionnement médicale qui distribue habituellement les vaccins à des températures d’environ 2–8°C", précise un communiqué. Dans l’étude, DHL évalue comment le transport de vaccins en tant que produits hautement sensibles à la température peut être géré efficacement afin d’éviter la poursuite de la propagation du virus. L’ampleur de la tâche est immense: pour assurer une couverture mondiale en vaccins, jusqu’à 200.000 envois sur palettes, 15 millions de livraisons en boîtes réfrigérantes et environ 15.000 vols seront nécessaires pour les différentes configurations de la chaîne d’approvisionnement.

Le rôle des partenariats public-privé

Depuis le déclenchement de la pandémie, la demande de fournitures médicales a explosé. Par exemple, l’Unicef a fourni 100 fois plus de masques faciaux et 2.000 fois plus de gants médicaux qu’en 2019. Faire venir des fournitures médicales depuis des lieux éloignés et les livrer à leurs destinataires a été l’une des activités les plus cruciales de la gestion de la réponse à la pandémie durant la première phase de l’urgence sanitaire.

La logistique en amont représentait un défi majeur, surtout en ce qui concerne les EPI, en raison de la concentration géographique de la production, des capacités limitées de transport aérien et du manque de contrôle qualité à l’arrivée. Pour garantir la stabilité de l’approvisionnement médical en cas de future crise sanitaire, il est nécessaire que les gouvernements mettent en place, avec des partenaires des secteurs public et privé, un cadre exhaustif de stratégies et de structures de crise de santé publique, conclut l'étude.

A lire aussi


Communication financière

SALAFIN: Résultats Semestriels S1-2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.