Loi-cadre sur l'éducation: échec de la réunion des chefs de groupes parlementaires

Selon des sources sûres, la réunion des présidents de groupes parlementaires qui s’est tenue ce jeudi matin 4 avril, entre 11 heures et midi trente, pour trouver une solution au blocage du projet de loi-cadre sur l'éducation a échoué. Aucune solution à l'horizon avant une rencontre des chefs de la majorité gouvernementale. 

Loi-cadre sur l'éducation: Echec de la réunion des chefs de groupes parlementaires

Le 04 avril 2019 à 16:34

Modifié le 04 avril 2019 à 15:59

Le PJD, le PAM et l'Istiqlal ont boycotté la réunion dirigée par Habib El Malki, président de la Chambre des représentants, qui avait pour objectif de rapprocher les points de vue et déterminer une nouvelle date de vote en commission du projet de loi-cadre 51-17, après le blocage provoqué par le PJD. Seuls l'UC, le MP et l'USFP étaient présents.

Les députés de l'Istiqlal avaient prévenu la veille qu'ils seraient indisponibles en raison d'un "événement interne au parti". Les députés PAM n'avaient pas caché leur agacement devant les tergiversations et volte-faces.

"Malgré les efforts du président El Malki qui a fait de son mieux pour trouver un terrain d’entente, les acteurs qui s’opposent dans ce dossier ont campé sur leurs positions qui semblent inconciliables.

"Aucune nouvelle date de vote n’a été déterminée et le report est pour l’instant indéfini. Il faudra donc attendre une réunion des chefs de la coalition gouvernementale pour qu’une issue soit trouvée à ce nouveau blocage du PJD", nous révèle notre interlocuteur requérant l’anonymat.

Lire aussi: Loi-cadre sur l'éducation: le PI appelle le gouvernement à engager sa responsabilité 

Loi-cadre sur l'éducation: échec de la réunion des chefs de groupes parlementaires

Le 04 avril 2019 à15:12

Modifié le 04 avril 2019 à 15:59

Selon des sources sûres, la réunion des présidents de groupes parlementaires qui s’est tenue ce jeudi matin 4 avril, entre 11 heures et midi trente, pour trouver une solution au blocage du projet de loi-cadre sur l'éducation a échoué. Aucune solution à l'horizon avant une rencontre des chefs de la majorité gouvernementale. 

Le PJD, le PAM et l'Istiqlal ont boycotté la réunion dirigée par Habib El Malki, président de la Chambre des représentants, qui avait pour objectif de rapprocher les points de vue et déterminer une nouvelle date de vote en commission du projet de loi-cadre 51-17, après le blocage provoqué par le PJD. Seuls l'UC, le MP et l'USFP étaient présents.

Les députés de l'Istiqlal avaient prévenu la veille qu'ils seraient indisponibles en raison d'un "événement interne au parti". Les députés PAM n'avaient pas caché leur agacement devant les tergiversations et volte-faces.

"Malgré les efforts du président El Malki qui a fait de son mieux pour trouver un terrain d’entente, les acteurs qui s’opposent dans ce dossier ont campé sur leurs positions qui semblent inconciliables.

"Aucune nouvelle date de vote n’a été déterminée et le report est pour l’instant indéfini. Il faudra donc attendre une réunion des chefs de la coalition gouvernementale pour qu’une issue soit trouvée à ce nouveau blocage du PJD", nous révèle notre interlocuteur requérant l’anonymat.

Lire aussi: Loi-cadre sur l'éducation: le PI appelle le gouvernement à engager sa responsabilité 

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.