Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil Le Fil

Présentation à Casablanca du "Guide sur l'intégration de la diversité culturelle dans les pratiques de l’entreprise" 

Jeudi 22 février 2018 à 10h02
medias24

Le "Guide sur l’intégration de la diversité culturelle dans les pratiques de l’entreprise", conçu par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), a été officiellement présenté, mercredi à Casablanca, lors d’une conférence-débat sur "la diversité culturelle et la performance des entreprises". Fruit d'un partenariat avec le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), le document de 37 pages, qui a bénéficié du soutien du Royaume de Belgique, vise à sensibiliser les entreprises sur l’importance de l’intégration de la diversité culturelle, et leur offrir de possibles solutions en diffusant des méthodes, des exemples et des bonnes pratiques d’entreprises marocaines. Par la même occasion, il a été procédé à la présentation du "Manuel pratique pour recruter dans la légalité un salarié étranger au Maroc", réalisé dans la cadre du même partenariat, dans le but d'améliorer l’obtention d’informations indispensables pour les entreprises désirant recruter dans la légalité un salarié étranger au Maroc.

Le manuel de 21 pages s’adresse principalement aux chefs d’entreprises et aux responsables des ressources humaines qui souhaitent embaucher un salarié étranger au sein de leur entreprise et consiste à présenter les informations et les procédures nécessaires pour le recrutement d’un salarié étranger.

Lors de cette rencontre, le ministre de l’Emploi et de l’Insertion Professionnelle, Mohamed Yatim, a souligné, dans une allocution lue en son nom, que la diversité culturelle est un élément clé du processus d’internationalisation et un atout puissant pour l’entreprise, expliquant que la diversité interne de l’entreprise renforce le potentiel de l’innovation organisationnelle qui se traduit par conception et la mise en place de nouveaux modes de fonctionnement, de développement et de partage.

M. Yatim a rappelé que son département s’est engagé, dès l’adoption de la stratégie nationale d’immigration et d’asile en 2014, à déployer les mesures et actions nécessaires visant l’accompagnement des migrants régularisés pour assurer leur insertion dans le marché du travail.

"Le ministère a entrepris, en concertation avec ses partenaires, une profonde réflexion sur la procédure d’octroi des visas de contrats de travail d’étrangers dans le but d’actualiser et de simplifier la gestion des flux migratoires", a-t-il assuré, ajoutant que le défi de l’emploi constitue un challenge de taille nécessitant un partenariat actif pour pouvoir y faire face.

De son côté, Habib Nadir, secrétaire général du ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, a fait observer que de nombreuses études empiriques ont montré que la diversité au sein d’une entreprise augmente sa performance et sa compétitivité.

Le responsable a, en outre, soutenu que la mise en place de la stratégie nationale d’immigration et d’asile a conduit notamment à la facilitation de procédures pour le recrutement de travailleurs étrangers.

Pour sa part, l’ambassadeur du Royaume de Belgique au Maroc, Marc Trenteseau, a souligné que le Maroc et la Belgique sont des partenaires de longue date en matière de réintégration des migrants en transit, faisant savoir que "les deux pays travaillent actuellement sur un projet pilote qui mobilisera les Belgo-marocains pour le développement au Maroc d’activités en faveur des migrants".

Grâce à son ouverture sur l’Afrique, promue par SM le Roi Mohammed VI, le Maroc est devenu une terre d’accueil pour de nombreux migrants issus de l’Afrique subsaharienne et un modèle à suivre dans ce domaine, a relevé l’ambassadeur, ajoutant que la Belgique est engagée aux côtés du Maroc sur la question migratoire, notamment via le projet "Amuddu" d’appui à la mise en œuvre de la stratégie nationale d’immigration et d’asile.

Dans une déclaration à la presse au terme de cette rencontre, Said Sekkat, président de la commission RSE et Laber de la CGEM, a expliqué que l’économie marocaine est aujourd’hui confrontée à de profondes transformations du fait de la mondialisation, des conséquences de libéralisation de nombreux secteurs d’activité et de la capacité des entreprises marocaines à opérer sur des marchés diversifiés.

"C’est dans ce contexte que ces guides ont été réalisés, sachant que bon nombre d’entreprises marocaines s’engagent désormais dans le cadre de leur stratégie globale de responsabilité sociétale en faveur de la diversité en général, et de la diversité culturelle en particulier, comme réponse à des attentes de la société en matière d’emploi", a-t-il conclu.

(MAP)

.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

Guide offert par
.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close