Le festival Gnaoua et Musiques du monde, qui soufflera sa 22ème édition du 20 au 23 juin à Essaouira, s'annonce riche avec un concert d'ouverture hallucinant et éblouissant, offrant la fusion de deux musiques ancestrales, à savoir Gnaoua et la musique afro-cubaine (Rumba). Ces deux univers retrouvent, ainsi, une deuxième vie à travers une résidence artistique qui réunira le représentant du renouvellement de l'art Gnaoui, Maâlem Hassan Boussou, et le génie des sonorités cubaines et de la tradition havanaise Adonis Panter Calderón, avec sa formation "Osain del Monte", expliquent les organisateurs dans un communiqué. Partageant un indéniable lien ancestral tout en gardant leur authenticité, les deux courants de musique thérapeutique brilleront lors du concert d’ouverture, grâce à la maîtrise et à la force entraînante des musiciens et des danseurs, ajoute-t-on de même source. Fils de feu maâlem H’mida Boussou, Hassan Boussou a été éduqué selon les préceptes de la tradition gnaouie. Le répertoire traditionnel reste sa principale source d'inspiration, tout en s'enrichissant de la présence de musiciens qui apportent des sonorités occidentales y résultant ainsi une fusion de styles et de cultures musicales différentes, notent les organisateurs. Quant à la prestigieuse formation "Osain del Monte", elle a été créée en 2012 par Adonis Panter Caleron, véritable prodige de la percussion afro-cubaine. Le groupe réunit la jeune génération montante de chanteurs, danseurs et de percussionnistes de la Havane, ambassadeurs des musiques issues de rites sacrés les plus "afro" de la tradition cubaine : santeria, pablo, abacua, iyesa, rumba, columbia...., lit-on dans le communiqué. Offrant chaque année des moments de voyages musicaux inédits, le Festival Gnaoua ne cesse depuis sa création de faire la promotion des musiques du monde traditionnelles et de mettre en avant la richesse du patrimoine musical mondial. Les plus grands maâlems et des artistes de grand talent viendront prouver une fois de plus l’universalité de la musique. Ils partageront avec générosité, sincérité et énergie des moments d’exploration musicale originaux et audacieux. Le concert d'ouverture sera précédé d'une parade d'ouverture, un spectacle haut en couleurs, mené par les Maâlems Gnaoua, le temps de déambuler dans les rues de la cité des Alizés à la rencontre des Souiris et des festivaliers afin de célébrer ensemble le lancement des festivités. La scène Moulay El Hassan accueillera, dans la même soirée, plusieurs spectacles musicaux, dont une fusion du Maâlem Omar Hayat et Moh Kouyaté (Maroc-Guinée). Une magnifique expérience musicale entre le gnaoui Maâlem Omar Hayat et le guitariste, auteur-compositeur de renom Moh Kouyaté. Des sonorités rythmées de deux différents courants musicaux mixés fera trembler Essaouira pour une exceptionnelle soirée d’ouverture, une fusion 100% made in Africa. Les festivaliers seront aussi au rendez-vous avec Maâlem Abdelkbir et Hicham Merchane, ou encore avec Maâlem Saïd Boulhimas et Guest. Quant à Dar Souiri, elle abritera dans la soirée d'ouverture un spectacle d'Issaoua d'Essaouira et une Lila (Nuit) ''Rbatia'' avec Maâlems Fathellah Chaouki, Rachid Ladhass, Mahjoub El Gouchi, et Abderrazak Moustaqim. (MAP)
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?
Le festival Gnaoua et Musiques du monde, qui soufflera sa 22ème édition du 20 au 23 juin à Essaouira, s'annonce riche avec un concert d'ouverture hallucinant et éblouissant, offrant la fusion de deux musiques ancestrales, à savoir Gnaoua et la musique afro-cubaine (Rumba). Ces deux univers retrouvent, ainsi, une deuxième vie à travers une résidence artistique qui réunira le représentant du renouvellement de l'art Gnaoui, Maâlem Hassan Boussou, et le génie des sonorités cubaines et de la tradition havanaise Adonis Panter Calderón, avec sa formation "Osain del Monte", expliquent les organisateurs dans un communiqué. Partageant un indéniable lien ancestral tout en gardant leur authenticité, les deux courants de musique thérapeutique brilleront lors du concert d’ouverture, grâce à la maîtrise et à la force entraînante des musiciens et des danseurs, ajoute-t-on de même source. Fils de feu maâlem H’mida Boussou, Hassan Boussou a été éduqué selon les préceptes de la tradition gnaouie. Le répertoire traditionnel reste sa principale source d'inspiration, tout en s'enrichissant de la présence de musiciens qui apportent des sonorités occidentales y résultant ainsi une fusion de styles et de cultures musicales différentes, notent les organisateurs. Quant à la prestigieuse formation "Osain del Monte", elle a été créée en 2012 par Adonis Panter Caleron, véritable prodige de la percussion afro-cubaine. Le groupe réunit la jeune génération montante de chanteurs, danseurs et de percussionnistes de la Havane, ambassadeurs des musiques issues de rites sacrés les plus "afro" de la tradition cubaine : santeria, pablo, abacua, iyesa, rumba, columbia...., lit-on dans le communiqué. Offrant chaque année des moments de voyages musicaux inédits, le Festival Gnaoua ne cesse depuis sa création de faire la promotion des musiques du monde traditionnelles et de mettre en avant la richesse du patrimoine musical mondial. Les plus grands maâlems et des artistes de grand talent viendront prouver une fois de plus l’universalité de la musique. Ils partageront avec générosité, sincérité et énergie des moments d’exploration musicale originaux et audacieux. Le concert d'ouverture sera précédé d'une parade d'ouverture, un spectacle haut en couleurs, mené par les Maâlems Gnaoua, le temps de déambuler dans les rues de la cité des Alizés à la rencontre des Souiris et des festivaliers afin de célébrer ensemble le lancement des festivités. La scène Moulay El Hassan accueillera, dans la même soirée, plusieurs spectacles musicaux, dont une fusion du Maâlem Omar Hayat et Moh Kouyaté (Maroc-Guinée). Une magnifique expérience musicale entre le gnaoui Maâlem Omar Hayat et le guitariste, auteur-compositeur de renom Moh Kouyaté. Des sonorités rythmées de deux différents courants musicaux mixés fera trembler Essaouira pour une exceptionnelle soirée d’ouverture, une fusion 100% made in Africa. Les festivaliers seront aussi au rendez-vous avec Maâlem Abdelkbir et Hicham Merchane, ou encore avec Maâlem Saïd Boulhimas et Guest. Quant à Dar Souiri, elle abritera dans la soirée d'ouverture un spectacle d'Issaoua d'Essaouira et une Lila (Nuit) ''Rbatia'' avec Maâlems Fathellah Chaouki, Rachid Ladhass, Mahjoub El Gouchi, et Abderrazak Moustaqim. (MAP)
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.