La Caisse centrale de garantie (CCG) et le Cluster Solaire ont signé, jeudi à Casablanca, des conventions relatives au programme "Green Business Booster" qui est un pôle de services visant à accélérer la mise sur le marché de produits et de services innovants. Objet de ces conventions signées par Elkhettab Benzina, directeur des engagements entreprises à la CCG, et Fatima Zahra El Khalifa, directrice générale du Cluster Solaire, en marge d'une journée sur "les mécanismes de financement des projets Energies renouvelables (EnR) et Efficacité énergétique (EE)", ce programme vise à déployer sur le marché des produits ou services innovants des entreprises nationales, mettre sur le marché d'applicatifs en relation avec les énergies vertes et à développer la compétitivité du tissu industriel local. A cette occasion, Mme El Khalifa a précisé que ce programme, soutenu par la Banque mondiale et la Société financière internationale (SFI) et d'autre bailleurs de fonds tels que l'ambassade de Norvège, s'adresse aux entreprises développant des produits ou services innovants et opérant dans le secteur des énergies vertes. Il répond à un gap sur le marché qui est la bancabilité des dossiers des entreprises et start-ups au regard des banques, des fonds d’investissement et des Fonds de garantie, a-t-elle fait savoir dans une déclaration à la MAP. De son côté, M. Benzina a souligné que le "Green Business Booster" s'inscrit dans le cadre des initiatives prises par la CCG pour assurer les financements de sa cible, à savoir les petites et moyennes entreprises (PME), les très petites entreprises (TPE) et les Start-ups. "Nous avons créé des financements appropriés passant via des structures labellisées, généralement, des incubateurs des accélérateurs qui ont pour rôle l'accompagnement et la distribution des financements en vue d'assurer le développement des start-ups", a-t-il expliqué. Organisée par l'Agence marocaine de l'efficacité énergétique (AMEE), le Cluster Solaire et l'Association marocaine de l'industrie du solaire (AMISOLE), cette journée de sensibilisation a réuni plus de 200 participants (ingénieurs, décideurs et chef d'entreprises, professionnels, fournisseurs de services financiers et institutionnels, chercheurs et des experts de haut niveau venant du monde de l'énergie et du secteur financier) dans l'objectif de vulgariser le sujet des énergies renouvelables et d'efficacité énergétique pour les banquiers et de faciliter l'accès au financement pour les entreprises marocaines. (MAP)
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?
La Caisse centrale de garantie (CCG) et le Cluster Solaire ont signé, jeudi à Casablanca, des conventions relatives au programme "Green Business Booster" qui est un pôle de services visant à accélérer la mise sur le marché de produits et de services innovants. Objet de ces conventions signées par Elkhettab Benzina, directeur des engagements entreprises à la CCG, et Fatima Zahra El Khalifa, directrice générale du Cluster Solaire, en marge d'une journée sur "les mécanismes de financement des projets Energies renouvelables (EnR) et Efficacité énergétique (EE)", ce programme vise à déployer sur le marché des produits ou services innovants des entreprises nationales, mettre sur le marché d'applicatifs en relation avec les énergies vertes et à développer la compétitivité du tissu industriel local. A cette occasion, Mme El Khalifa a précisé que ce programme, soutenu par la Banque mondiale et la Société financière internationale (SFI) et d'autre bailleurs de fonds tels que l'ambassade de Norvège, s'adresse aux entreprises développant des produits ou services innovants et opérant dans le secteur des énergies vertes. Il répond à un gap sur le marché qui est la bancabilité des dossiers des entreprises et start-ups au regard des banques, des fonds d’investissement et des Fonds de garantie, a-t-elle fait savoir dans une déclaration à la MAP. De son côté, M. Benzina a souligné que le "Green Business Booster" s'inscrit dans le cadre des initiatives prises par la CCG pour assurer les financements de sa cible, à savoir les petites et moyennes entreprises (PME), les très petites entreprises (TPE) et les Start-ups. "Nous avons créé des financements appropriés passant via des structures labellisées, généralement, des incubateurs des accélérateurs qui ont pour rôle l'accompagnement et la distribution des financements en vue d'assurer le développement des start-ups", a-t-il expliqué. Organisée par l'Agence marocaine de l'efficacité énergétique (AMEE), le Cluster Solaire et l'Association marocaine de l'industrie du solaire (AMISOLE), cette journée de sensibilisation a réuni plus de 200 participants (ingénieurs, décideurs et chef d'entreprises, professionnels, fournisseurs de services financiers et institutionnels, chercheurs et des experts de haut niveau venant du monde de l'énergie et du secteur financier) dans l'objectif de vulgariser le sujet des énergies renouvelables et d'efficacité énergétique pour les banquiers et de faciliter l'accès au financement pour les entreprises marocaines. (MAP)
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.