Le Royaume du Maroc est devenu État partie à la Convention internationale du mètre depuis le 24 mai dernier, un traité international visant notamment à établir une autorité mondiale dans le domaine de la métrologie, a indiqué vendredi le ministère de l'Équipement, du transport, de la logistique et de l'eau. Cette importante étape est le fruit d’un processus entamé en 2012, par une demande du gouvernement du Maroc, pour l’adhésion à la Convention du Mètre et la désignation du Laboratoire national de métrologie relevant du Laboratoire public d’essais et d’études (LPEE-LNM) comme Institut national de métrologie habilité à signer l’Arrangement de reconnaissance mutuelle (CIPM MRA), a souligné le ministère dans un communiqué. Le Bureau international des poids et mesures, organisation intergouvernementale créée par la Convention du mètre (traité signé à Paris le 20 mai 1875 par 17 États), compte actuellement 60 États membres et 42 États et entités économiques associés qui agissent en commun concernant les sujets liés à la science des mesures et aux étalons de mesure. Cette structure travaille au niveau international avec les laboratoires nationaux de métrologie de ses États membres, les organisations régionales de métrologie, ainsi que ses partenaires stratégiques. Elle tire parti de son statut d'organisation internationale et impartiale pour promouvoir, garantir et faire avancer la comparabilité mondiale des mesures et ce, pour la découverte et l'innovation scientifique, la production industrielle et le commerce international et l'amélioration de la qualité de vie et la préservation de l'environnement. Afin de répondre au besoin de disposer d'un dispositif ouvert, transparent et global capable de fournir aux utilisateurs, y compris les organismes de réglementation et d’accréditation, des informations quantitatives et fiables sur l'équivalence des services de métrologie nationaux, et d'offrir un fondement technique à des accords plus larges négociés dans le cadre du commerce, du négoce et des règlements internationaux, le Comité international des poids et mesures (CIPM) a instauré un dispositif dit Arrangement de reconnaissance mutuelle des étalons nationaux de mesure et des certificats d’étalonnage et de mesurage (CIPM MRA), émis par les laboratoires nationaux de métrologie. Le CIPM MRA assure la reconnaissance internationale des aptitudes en matière de mesures et d'étalonnages (CMCs) des laboratoires participants. Les CMCs, une fois approuvées, sont publiées dans une base de données unique gérée par le Bureau international des poids et mesures (BIPM) et accessible au public dans le monde entier, dénommée "base de données du BIPM sur les comparaisons clés (Key Comparison DataBase - KCDB). A cette fin, le LPEE-LNM a initié depuis 2012, pour différentes grandeurs, des participations à des comparaisons clés organisés par le Système intra-africain de métrologie (AFRIMETS) pilotées par des Instituts nationaux de métrologie membres du BIPM. Pour celles qui sont déjà achevées, les résultats sont concluants. "Pour le Maroc, il est fondamental que la compétence métrologique de son Laboratoire national de métrologie soit reconnue au niveau international afin de garantir la fiabilité des essais et analyses ce qui constitue le fondement de l’acceptation internationale des résultats", ajoute le communiqué. Cette reconnaissance internationale va contribuer, selon la même source, à renforcer l’attractivité du Maroc en influant de façon positive sur les décisions en matière d’investissement. (MAP)
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?
Le Royaume du Maroc est devenu État partie à la Convention internationale du mètre depuis le 24 mai dernier, un traité international visant notamment à établir une autorité mondiale dans le domaine de la métrologie, a indiqué vendredi le ministère de l'Équipement, du transport, de la logistique et de l'eau. Cette importante étape est le fruit d’un processus entamé en 2012, par une demande du gouvernement du Maroc, pour l’adhésion à la Convention du Mètre et la désignation du Laboratoire national de métrologie relevant du Laboratoire public d’essais et d’études (LPEE-LNM) comme Institut national de métrologie habilité à signer l’Arrangement de reconnaissance mutuelle (CIPM MRA), a souligné le ministère dans un communiqué. Le Bureau international des poids et mesures, organisation intergouvernementale créée par la Convention du mètre (traité signé à Paris le 20 mai 1875 par 17 États), compte actuellement 60 États membres et 42 États et entités économiques associés qui agissent en commun concernant les sujets liés à la science des mesures et aux étalons de mesure. Cette structure travaille au niveau international avec les laboratoires nationaux de métrologie de ses États membres, les organisations régionales de métrologie, ainsi que ses partenaires stratégiques. Elle tire parti de son statut d'organisation internationale et impartiale pour promouvoir, garantir et faire avancer la comparabilité mondiale des mesures et ce, pour la découverte et l'innovation scientifique, la production industrielle et le commerce international et l'amélioration de la qualité de vie et la préservation de l'environnement. Afin de répondre au besoin de disposer d'un dispositif ouvert, transparent et global capable de fournir aux utilisateurs, y compris les organismes de réglementation et d’accréditation, des informations quantitatives et fiables sur l'équivalence des services de métrologie nationaux, et d'offrir un fondement technique à des accords plus larges négociés dans le cadre du commerce, du négoce et des règlements internationaux, le Comité international des poids et mesures (CIPM) a instauré un dispositif dit Arrangement de reconnaissance mutuelle des étalons nationaux de mesure et des certificats d’étalonnage et de mesurage (CIPM MRA), émis par les laboratoires nationaux de métrologie. Le CIPM MRA assure la reconnaissance internationale des aptitudes en matière de mesures et d'étalonnages (CMCs) des laboratoires participants. Les CMCs, une fois approuvées, sont publiées dans une base de données unique gérée par le Bureau international des poids et mesures (BIPM) et accessible au public dans le monde entier, dénommée "base de données du BIPM sur les comparaisons clés (Key Comparison DataBase - KCDB). A cette fin, le LPEE-LNM a initié depuis 2012, pour différentes grandeurs, des participations à des comparaisons clés organisés par le Système intra-africain de métrologie (AFRIMETS) pilotées par des Instituts nationaux de métrologie membres du BIPM. Pour celles qui sont déjà achevées, les résultats sont concluants. "Pour le Maroc, il est fondamental que la compétence métrologique de son Laboratoire national de métrologie soit reconnue au niveau international afin de garantir la fiabilité des essais et analyses ce qui constitue le fondement de l’acceptation internationale des résultats", ajoute le communiqué. Cette reconnaissance internationale va contribuer, selon la même source, à renforcer l’attractivité du Maroc en influant de façon positive sur les décisions en matière d’investissement. (MAP)
  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.