Maroc Telecom: le trafic internet a augmenté de 25 à 30% au début du confinement

Cette augmentation concerne aussi bien les réseaux ADSL que la 4G. Mais un retour à la normale a été constaté ces derniers jours, selon une source au sein de l’opérateur historique. Aucune incidence technique n’a été toutefois remarquée.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/27-03-2020/Siege-Maroc-Telecom-Rabat111.jpg-oui
IAM : le trafic internet a augmenté de 25 à 30% au début du confinement

Le 27 mars 2020 à 15:37

Modifié le 27 mars 2020 à 15:47

Comme prévu, le trafic internet a connu une forte augmentation après la déclaration de l’état d’urgence sanitaire et les mesures de confinement de la population. Une source au sein de Maroc Telecom nous parle d’une augmentation de 25 à 30% durant les premiers jours du confinement. Des évolutions qui concernent aussi bien les réseaux ADSL que l’internet mobile (4G).

« Cette augmentation du trafic s’est faite sans aucune incidence sur la qualité des services. Les évolutions enregistrées n’ont eu en effet aucun impact sur nos réseaux qui sont prêts à absorber de fortes hausses de trafic », note notre source qui tient à préciser que le « trafic est revenu aujourd’hui aux niveaux enregistrés avant la mise en place de l’état d’urgence ».

Augmentation des capacités pour éviter le risque de saturation

L’augmentation du trafic n’a été ainsi que temporaire. Mais rien n’exclu que la tendance reparte à la hausse avec le prolongement des mesures de confinement.

Les capacités actuelles peuvent-elles absorber une explosion du trafic ?

Oui, affirme notre source : « La capacité disponible de l’infrastructure existante est suffisante pour supporter l’augmentation du trafic. Parallèlement à cela, la supervision continue du comportement des différents nœuds des réseaux permet d’agir immédiatement en cas de nécessité. La disponibilité et les performances de nos infrastructures réseaux sont, en permanence, administrées à distance. Les interventions sur le terrain sont envisagées en cas de nécessité », explique-t-elle.

Mais pour éviter tout risque de saturation, « des capacités supplémentaires ont été mobilisées rapidement. La capacité « international » a été par exemple augmentée de plus 20% », assure notre source.

Le défi de la continuité des services

En plus du challenge des capacités, l’état d’urgence sanitaire a nécessité une réorganisation du travail au sein de l’opérateur afin d’assurer une continuité des services.

Les agences commerciales ouvrent désormais de 10h à 15h. Pour répondre aux sollicitations des clients, le canal digital est censé prendre le relais, sur des applications qui permettent le suivi des factures, l’adaptation de l’abonnement (Selfcare Mobile et Fixe), le paiement des factures, la conversion des crédits, l’achat de Pass Data. Des solutions qui s’ajoutent au canal classique de paiement par GAB ou de recharge en ligne via le site de l’opérateur.

Cette réorganisation touche également les équipes techniques et celles travaillant sur terrain.

« En fonction de la nature des tâches, les équipes fonctionnent soit en roulement par brigade, soit en mode nomade ou en mode télétravail. L’objectif étant d’assurer la sécurité des collaborateurs conformément aux directives énoncées par les autorités. Néanmoins, tous nos collaborateurs restent mobilisables en cas d’extrême nécessité », explique l’opérateur.  

>>Lire aussi: Coronavirus : Le confinement mettra les opérateurs télécoms à rude épreuve

Maroc Telecom: le trafic internet a augmenté de 25 à 30% au début du confinement

Le 27 mars 2020 à15:37

Modifié le 27 mars 2020 à 15:47

Cette augmentation concerne aussi bien les réseaux ADSL que la 4G. Mais un retour à la normale a été constaté ces derniers jours, selon une source au sein de l’opérateur historique. Aucune incidence technique n’a été toutefois remarquée.

com_redaction-28

Comme prévu, le trafic internet a connu une forte augmentation après la déclaration de l’état d’urgence sanitaire et les mesures de confinement de la population. Une source au sein de Maroc Telecom nous parle d’une augmentation de 25 à 30% durant les premiers jours du confinement. Des évolutions qui concernent aussi bien les réseaux ADSL que l’internet mobile (4G).

« Cette augmentation du trafic s’est faite sans aucune incidence sur la qualité des services. Les évolutions enregistrées n’ont eu en effet aucun impact sur nos réseaux qui sont prêts à absorber de fortes hausses de trafic », note notre source qui tient à préciser que le « trafic est revenu aujourd’hui aux niveaux enregistrés avant la mise en place de l’état d’urgence ».

Augmentation des capacités pour éviter le risque de saturation

L’augmentation du trafic n’a été ainsi que temporaire. Mais rien n’exclu que la tendance reparte à la hausse avec le prolongement des mesures de confinement.

Les capacités actuelles peuvent-elles absorber une explosion du trafic ?

Oui, affirme notre source : « La capacité disponible de l’infrastructure existante est suffisante pour supporter l’augmentation du trafic. Parallèlement à cela, la supervision continue du comportement des différents nœuds des réseaux permet d’agir immédiatement en cas de nécessité. La disponibilité et les performances de nos infrastructures réseaux sont, en permanence, administrées à distance. Les interventions sur le terrain sont envisagées en cas de nécessité », explique-t-elle.

Mais pour éviter tout risque de saturation, « des capacités supplémentaires ont été mobilisées rapidement. La capacité « international » a été par exemple augmentée de plus 20% », assure notre source.

Le défi de la continuité des services

En plus du challenge des capacités, l’état d’urgence sanitaire a nécessité une réorganisation du travail au sein de l’opérateur afin d’assurer une continuité des services.

Les agences commerciales ouvrent désormais de 10h à 15h. Pour répondre aux sollicitations des clients, le canal digital est censé prendre le relais, sur des applications qui permettent le suivi des factures, l’adaptation de l’abonnement (Selfcare Mobile et Fixe), le paiement des factures, la conversion des crédits, l’achat de Pass Data. Des solutions qui s’ajoutent au canal classique de paiement par GAB ou de recharge en ligne via le site de l’opérateur.

Cette réorganisation touche également les équipes techniques et celles travaillant sur terrain.

« En fonction de la nature des tâches, les équipes fonctionnent soit en roulement par brigade, soit en mode nomade ou en mode télétravail. L’objectif étant d’assurer la sécurité des collaborateurs conformément aux directives énoncées par les autorités. Néanmoins, tous nos collaborateurs restent mobilisables en cas d’extrême nécessité », explique l’opérateur.  

>>Lire aussi: Coronavirus : Le confinement mettra les opérateurs télécoms à rude épreuve

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
0

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Nomination de deux administrateurs indépendants

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.