Maroc Telecom: stagnation des résultats au 1er semestre

Le chiffre d’affaires consolidé de Maroc Telecom a baissé de 0,5% au premier semestre 2019, tandis que le résultat net part du groupe a progressé de 0,7%. Ajustés des variations de cours de change et de certains éléments exceptionnels, ces indicateurs affichent une légère amélioration.

Maroc Telecom: stagnation des résultats au 1er semestre

Le 22 juillet 2019 à 10:58

Modifié le 22 juillet 2019 à 11:08

Maroc Telecom qui vient de boucler avec succès l’opération de cession de 8% supplémentaires de son capital aux institutionnels et au public annonce des résultats semestriels mitigés.

Si l’on compare les réalisations réelles du premier semestre 2019 par rapport à celles publiées au 1er semestre 2018, le chiffre d’affaires consolidé ressort en baisse de 0,5%, et le résultat net part du groupe en légère hausse de 0,7%. Autant dire une stagnation des résultats.

Mais si l’on analyse les chiffres à base comparable (hors variation des cours de change et impact de l’IFRS 16) et ajustés des éléments exceptionnels (charges de restructuration), ils affichent une légère amélioration.

En effet:

- Le chiffre d’affaires augmente de 0,8% à base comparable, à 17,8 milliards de DH.

- Le résultat d’exploitation ajusté s’améliore de 6,4%, à 5,8 milliards de DH.

- Le résultat net part du groupe ajusté progresse de 1,8%, à 3 milliards de DH.

- Le cash-flow ajusté s’envole de 30%, à 5,7 milliards de DH.

- La dette nette s’alourdit de 16%, à 21 milliards de DH.

Forte hausse des revenus de la Data mobile

Le groupe annonce un parc global de 63 millions de clients, en hausse de 3,9% grâce à l’amélioration des parcs mobile et fixe au Maroc (+3,2% et +3,6% respectivement) et du parc mobile des filiales (+4,1%).

Au niveau du chiffre d’affaires, la croissance des activités au Maroc compense l’impact défavorable de la baisse des terminaisons d’appel mobile et du revenu entrant international dans les filiales. Notons une forte hausse des revenus Data mobile au Maroc (+19,7%) et dans les filiales (+24,6%).

Le résultat d’exploitation tient compte de l’optimisation des coûts et de l’impact favorable de la baisse des tarifs de terminaison d’appel mobile dans les filiales.

L’endettement s’est envolé en raison du paiement des licences en filiales, de l’acquisition de Tigo Tchad, du versement des dividendes et de l’impact de l’application de la norme IFRS 16.

Pour ce qui est des perspectives de clôture de l’année 2019, le management table sur un chiffre d’affaires et un excédent brut d’exploitation stables, à périmètre et change constants et hors impact de l’IFRS 16.

Plus de détails sur le communiqué de Maroc Telecom.

Maroc Telecom: stagnation des résultats au 1er semestre

Le 22 juillet 2019 à10:58

Modifié le 22 juillet 2019 à 11:08

Le chiffre d’affaires consolidé de Maroc Telecom a baissé de 0,5% au premier semestre 2019, tandis que le résultat net part du groupe a progressé de 0,7%. Ajustés des variations de cours de change et de certains éléments exceptionnels, ces indicateurs affichent une légère amélioration.

Maroc Telecom qui vient de boucler avec succès l’opération de cession de 8% supplémentaires de son capital aux institutionnels et au public annonce des résultats semestriels mitigés.

Si l’on compare les réalisations réelles du premier semestre 2019 par rapport à celles publiées au 1er semestre 2018, le chiffre d’affaires consolidé ressort en baisse de 0,5%, et le résultat net part du groupe en légère hausse de 0,7%. Autant dire une stagnation des résultats.

Mais si l’on analyse les chiffres à base comparable (hors variation des cours de change et impact de l’IFRS 16) et ajustés des éléments exceptionnels (charges de restructuration), ils affichent une légère amélioration.

En effet:

- Le chiffre d’affaires augmente de 0,8% à base comparable, à 17,8 milliards de DH.

- Le résultat d’exploitation ajusté s’améliore de 6,4%, à 5,8 milliards de DH.

- Le résultat net part du groupe ajusté progresse de 1,8%, à 3 milliards de DH.

- Le cash-flow ajusté s’envole de 30%, à 5,7 milliards de DH.

- La dette nette s’alourdit de 16%, à 21 milliards de DH.

Forte hausse des revenus de la Data mobile

Le groupe annonce un parc global de 63 millions de clients, en hausse de 3,9% grâce à l’amélioration des parcs mobile et fixe au Maroc (+3,2% et +3,6% respectivement) et du parc mobile des filiales (+4,1%).

Au niveau du chiffre d’affaires, la croissance des activités au Maroc compense l’impact défavorable de la baisse des terminaisons d’appel mobile et du revenu entrant international dans les filiales. Notons une forte hausse des revenus Data mobile au Maroc (+19,7%) et dans les filiales (+24,6%).

Le résultat d’exploitation tient compte de l’optimisation des coûts et de l’impact favorable de la baisse des tarifs de terminaison d’appel mobile dans les filiales.

L’endettement s’est envolé en raison du paiement des licences en filiales, de l’acquisition de Tigo Tchad, du versement des dividendes et de l’impact de l’application de la norme IFRS 16.

Pour ce qui est des perspectives de clôture de l’année 2019, le management table sur un chiffre d’affaires et un excédent brut d’exploitation stables, à périmètre et change constants et hors impact de l’IFRS 16.

Plus de détails sur le communiqué de Maroc Telecom.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.