Mercosur: Le Brésil veut signé un accord de libre-échange avec le Maroc

Le Brésil cherche à accélérer la signature d’accords de libre-échange entre le Marché commun du sud (Mercosur, Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay) et plusieurs pays arabes, dont le Maroc, a indiqué récemment le secrétaire spécial du Commerce extérieur et des affaires internationales du ministère de l'Economie, Roberto Fendt.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/21-10-2020/APM-Terminals-III.jpg-oui
Mercosur : Le Brésil veut signé un accord de libre-échange avec le Maroc

Le 21 octobre 2020 à 11:36

Modifié le 21 octobre 2020 à 11:42

"Le Brésil négocie, avec le Mercosur, de nouveaux accords de libre-échange avec certains pays arabes, dont le Maroc. Le gouvernement brésilien cherche en effet à accélérer le processus de négociation d'accords de nouvelle génération, afin de promouvoir davantage les échanges commerciaux", a déclaré Fendt, qui intervenait lors du Forum économique Brésil-pays arabes.

Selon le secrétaire, les pays arabes sont des partenaires commerciaux importants pour le Brésil et le gouvernement brésilien est très intéressé par le renforcement de ses relations avec cette région. "Le Mercosur a déjà signé un accord de libre-échange notamment avec l'Egypte. Il négocie actuellement un accord avec le Liban et a également entamé des négociations avec la Tunisie et le Maroc", a-t-il souligné.

"Nous pensons qu'il est nécessaire d'agir sur deux fronts: l'amélioration du cadre réglementaire et juridique et la négociation de nouveaux accords tant au niveau de la coopération et qu’en termes de facilitation des investissements", a expliqué M. Fendt.

Dans ce sillage, Fendt a mis en avant le rôle central du secteur privé pour le gouvernement brésilien en vue de renforcer les relations avec les pays arabes, ajoutant qu'il existe une grande marge de croissance de la coopération commerciale technique.

La ligne maritime directe est un projet logistique très important pour la Ligue arabe, l'Union des Chambres arabes et la Chambre de commerce arabo-brésilienne. Nous sommes sur le point de déterminer les ports de cette future ligne, qui comprendra des escales au Maroc".

Organisé autour du thème "L'avenir est maintenant", l'événement, qui se tient du 19 au 22 courant, se tient en collaboration avec l'Union des Chambres arabes et le soutien de la Ligue arabe.

Le forum vise à promouvoir et à renforcer les relations commerciales et culturelles entre le Brésil et les pays arabe, en proposant une réflexion sur la manière dont ces relations peuvent se développer et se renforcer de manière durable.

Mercosur: Le Brésil veut signé un accord de libre-échange avec le Maroc

Le 21 octobre 2020 à11:42

Modifié le 21 octobre 2020 à 11:42

Le Brésil cherche à accélérer la signature d’accords de libre-échange entre le Marché commun du sud (Mercosur, Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay) et plusieurs pays arabes, dont le Maroc, a indiqué récemment le secrétaire spécial du Commerce extérieur et des affaires internationales du ministère de l'Economie, Roberto Fendt.

com_redaction-56

"Le Brésil négocie, avec le Mercosur, de nouveaux accords de libre-échange avec certains pays arabes, dont le Maroc. Le gouvernement brésilien cherche en effet à accélérer le processus de négociation d'accords de nouvelle génération, afin de promouvoir davantage les échanges commerciaux", a déclaré Fendt, qui intervenait lors du Forum économique Brésil-pays arabes.

Selon le secrétaire, les pays arabes sont des partenaires commerciaux importants pour le Brésil et le gouvernement brésilien est très intéressé par le renforcement de ses relations avec cette région. "Le Mercosur a déjà signé un accord de libre-échange notamment avec l'Egypte. Il négocie actuellement un accord avec le Liban et a également entamé des négociations avec la Tunisie et le Maroc", a-t-il souligné.

"Nous pensons qu'il est nécessaire d'agir sur deux fronts: l'amélioration du cadre réglementaire et juridique et la négociation de nouveaux accords tant au niveau de la coopération et qu’en termes de facilitation des investissements", a expliqué M. Fendt.

Dans ce sillage, Fendt a mis en avant le rôle central du secteur privé pour le gouvernement brésilien en vue de renforcer les relations avec les pays arabes, ajoutant qu'il existe une grande marge de croissance de la coopération commerciale technique.

La ligne maritime directe est un projet logistique très important pour la Ligue arabe, l'Union des Chambres arabes et la Chambre de commerce arabo-brésilienne. Nous sommes sur le point de déterminer les ports de cette future ligne, qui comprendra des escales au Maroc".

Organisé autour du thème "L'avenir est maintenant", l'événement, qui se tient du 19 au 22 courant, se tient en collaboration avec l'Union des Chambres arabes et le soutien de la Ligue arabe.

Le forum vise à promouvoir et à renforcer les relations commerciales et culturelles entre le Brésil et les pays arabe, en proposant une réflexion sur la manière dont ces relations peuvent se développer et se renforcer de manière durable.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Société Aluminium du Maroc : Indicateurs financiers du troisième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.