Un rapport du Roi Mohammed VI sur la migration en Afrique

Le chef du gouvernement, Saâdeddine Elotmani, a présenté, ce lundi 11 février à Addis-Abeba, les principaux axes d'un rapport du Roi Mohammed VI sur la migration.

Un rapport du Roi Mohammed VI sur la migration en Afrique

Le 11 février 2019 à 16:53

Modifié le 11 février 2019 à 17:00

Intervenant au 32e sommet de l'Union africaine, qui se tient actuellement dans la capitale éthiopienne, Elotmani a expliqué que le rapport du Roi Mohammed VI présente "la dynamique lancée par l'agenda de la migration africaine et les mesures prises pour mettre en œuvre les recommandations de l'UA", concernant la création de l'Observatoire africain des migrations et la nomination de l'envoyé spécial de l'UA pour les migrations, ainsi que les réalisations et les enjeux du pacte de Marrakech sur les migrations.

Le rapport tend à corriger un certain nombre de notions: les migrations sur le continent se font au sein de groupes régionaux, tandis que les migrants africains constituent une minorité internationale si l’on tenait compte de la croissance démographique, souligne le rapport royal.

"La question de la migration doit s'inscrire dans une perspective de développement qui s'attaque à ses causes profondes, telles que le changement climatique, l'instabilité politique, la violence ethnique...", poursuit le rapport. La migration ne doit donc plus être perçue comme une menace pour la sécurité, menant à la fermeture des frontières. Cette solution s'avère souvent inutiles, voire nuisibles.

L'exposé du chef du gouvernement a également porté sur le pacte de Marrakech et l'Observatoire africain des migrations, qui "répondait à un besoin structurel de fournir des données fiables permettant de comprendre le phénomène des migrations sur le continent et ses différentes dimensions".

Un rapport du Roi Mohammed VI sur la migration en Afrique

Le 11 février 2019 à17:00

Modifié le 11 février 2019 à 17:00

Le chef du gouvernement, Saâdeddine Elotmani, a présenté, ce lundi 11 février à Addis-Abeba, les principaux axes d'un rapport du Roi Mohammed VI sur la migration.

Intervenant au 32e sommet de l'Union africaine, qui se tient actuellement dans la capitale éthiopienne, Elotmani a expliqué que le rapport du Roi Mohammed VI présente "la dynamique lancée par l'agenda de la migration africaine et les mesures prises pour mettre en œuvre les recommandations de l'UA", concernant la création de l'Observatoire africain des migrations et la nomination de l'envoyé spécial de l'UA pour les migrations, ainsi que les réalisations et les enjeux du pacte de Marrakech sur les migrations.

Le rapport tend à corriger un certain nombre de notions: les migrations sur le continent se font au sein de groupes régionaux, tandis que les migrants africains constituent une minorité internationale si l’on tenait compte de la croissance démographique, souligne le rapport royal.

"La question de la migration doit s'inscrire dans une perspective de développement qui s'attaque à ses causes profondes, telles que le changement climatique, l'instabilité politique, la violence ethnique...", poursuit le rapport. La migration ne doit donc plus être perçue comme une menace pour la sécurité, menant à la fermeture des frontières. Cette solution s'avère souvent inutiles, voire nuisibles.

L'exposé du chef du gouvernement a également porté sur le pacte de Marrakech et l'Observatoire africain des migrations, qui "répondait à un besoin structurel de fournir des données fiables permettant de comprendre le phénomène des migrations sur le continent et ses différentes dimensions".

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.