Les moutons en provenance du Maroc à nouveau interdits à Melilia?

La vente des moutons en provenance du Maroc pourrait à nouveau être interdite à Mélilia, suite à la découverte de certains cas de fièvre aphteuse dans des exploitations marocaines, notamment dans les provinces de Fquih Ben Saleh, Khouribga, Sidi Bennour et Tanger.

Mélilia: les moutons en provenance du Maroc interdits à nouveau?

Le 11 février 2019 à 14:57

Modifié le 11 février 2019 à 15:14

Le ministre de la Santé publique du gouvernement de Mélilia, Paz Velasquez, a déclaré que tout indique que l'importation des moutons à partir du Maroc pour l'Aid Al Adha sera interdite cette année, suite à l’apparition de quelques cas de fièvre aphteuse.

Sabrina Moh, déléguée du gouvernement de Mélilia devrait apporter plus d’explication à ce sujet, ajoute M. Velasquez, cité par des médias espagnols.

Selon l'Onssa, les cas de fièvre aphteuse détectés sont dus à une nouvelle souche du virus qui n’a jamais existé au Maroc avant 2019.

Rappelons que la fièvre aphteuse est une maladie animale virale non transmissible à l’humain, contagieuse pour les animaux, notamment les bovins; le virus responsable de la maladie peut être véhiculé par l’air et par contact entre animaux.

Plus d'un million de bovins ont été vaccinés contre cette maladie, à la date du 6 février 2019. En coordination avec les autorités locales, les services vétérinaires relevant de l'Onssa interviennent immédiatement, après la détection de chaque foyer de fièvre aphteuse, en le circonscrivant et l’éliminant en moins de 24 heures. Ceci à travers la destruction et l’enterrement de tous les bovins malades ainsi que les animaux sensibles de l’exploitation concernée tout en prenant les mesures préventives nécessaires. 

Lire aussi: Fièvre aphteuse: La consommation des viandes et produits laitiers ne présente aucun danger (Onssa)

Les moutons en provenance du Maroc à nouveau interdits à Melilia?

Le 11 février 2019 à14:57

Modifié le 11 février 2019 à 15:14

La vente des moutons en provenance du Maroc pourrait à nouveau être interdite à Mélilia, suite à la découverte de certains cas de fièvre aphteuse dans des exploitations marocaines, notamment dans les provinces de Fquih Ben Saleh, Khouribga, Sidi Bennour et Tanger.

Le ministre de la Santé publique du gouvernement de Mélilia, Paz Velasquez, a déclaré que tout indique que l'importation des moutons à partir du Maroc pour l'Aid Al Adha sera interdite cette année, suite à l’apparition de quelques cas de fièvre aphteuse.

Sabrina Moh, déléguée du gouvernement de Mélilia devrait apporter plus d’explication à ce sujet, ajoute M. Velasquez, cité par des médias espagnols.

Selon l'Onssa, les cas de fièvre aphteuse détectés sont dus à une nouvelle souche du virus qui n’a jamais existé au Maroc avant 2019.

Rappelons que la fièvre aphteuse est une maladie animale virale non transmissible à l’humain, contagieuse pour les animaux, notamment les bovins; le virus responsable de la maladie peut être véhiculé par l’air et par contact entre animaux.

Plus d'un million de bovins ont été vaccinés contre cette maladie, à la date du 6 février 2019. En coordination avec les autorités locales, les services vétérinaires relevant de l'Onssa interviennent immédiatement, après la détection de chaque foyer de fièvre aphteuse, en le circonscrivant et l’éliminant en moins de 24 heures. Ceci à travers la destruction et l’enterrement de tous les bovins malades ainsi que les animaux sensibles de l’exploitation concernée tout en prenant les mesures préventives nécessaires. 

Lire aussi: Fièvre aphteuse: La consommation des viandes et produits laitiers ne présente aucun danger (Onssa)

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.