Nouvel échec pour Sound Energy: débit gazier insuffisant au puits TE-10

Après plusieurs annonces très optimistes, la société anglaise Sound Energy a déclaré que les tests de stimulation entrepris sur le puits TE-10 n’ont pas permis d’atteindre un débit gazier suffisamment important pour être commercialisé. Malgré sa déception et le lancement d’un important programme de réduction de ses coûts, la direction continuera à explorer sa licence du bassin de Tendrara.

Nouvel échec pour Sound Energy: débit gazier insuffisant au puits TE-10

Le 21 mai 2019 à 15:28

Modifié le 21 mai 2019 à 15:43

« Bien que du gaz coule à la surface du 2ème puits que nous avons foré (TE-10), les tests de stimulation entrepris avec notre partenaire Schlumberger concluent à un débit insuffisant pour être commercialisé », affirme un communiqué de la société anglaise Sound Energy paru ce mardi 21 mai.

Avant d’arriver à ces résultats décevants, les experts de SE et de Schlumberger ont effectué plusieurs forages à une profondeur maximale de 2.218 mètres.

Dans un premier temps, la présence d’hydrocarbures mobiles a été étayée avec la récupération d’échantillon gazier à partir de 1.937 mètres mais après une stimulation mécanique et injection d’azote pour augmenter le débit de gaz, les débits ont été jugés insuffisants pour commercialisation.

Sound Energy a en effet constaté que les débits gaziers remontés à la surface ont été inférieurs au seuil commercialisable compris entre 1,5 million standard cubic feet per day et 2,0 mmscf/day.

Au total, ce sont à peine 64.500 pieds cube, soit 2.300 barils de liquide gazier qui ont été récupérés en 11 jours

Sound Energy ne quittera pas Tendrara

Sachant que ce résultat est très loin du seuil requis pour un développement commercial normal, la société anglaise va démonter les équipements et ramener les équipes mobilisées sur le site du TE-10.  

Malgré cette déconvenue qui vient après le rebouchage du puits TE-9 jugé sec, Sound Energy n’abandonne pas pour autant la partie car elle annonce qu’elle prendra avant la fin de l’année 2019 sa décision finale d’investir dans l’exploitation commerciale des réserves prometteuses du puits TE-5.

Ayant récemment acquis plusieurs données sismiques couvrant une partie des 24.000 km2 de sa licence, elle annonce pouvoir dans « peu de temps » s’attaquer au forage de son puits TE-11.

Programme de réduction des frais structurels de 50%

Si Sound Energy compte poursuivre ses explorations, il n’empêche qu’après les deux échecs des puits TE-9 et TE-10, elle a lancé un programme de réduction de coûts structurels (effectifs) qui devrait se traduire par une réduction annuelle des frais généraux et administratifs de plus de 50% de toutes ses dépenses.

Au final, on est donc très loin des estimations pharaoniques du DG de Sound Energy qui estimait en novembre 2016, que le bassin de Tendrara pourrait être assis sur un champ gazier super-géant.

Nouvel échec pour Sound Energy: débit gazier insuffisant au puits TE-10

Le 21 mai 2019 à15:43

Modifié le 21 mai 2019 à 15:43

Après plusieurs annonces très optimistes, la société anglaise Sound Energy a déclaré que les tests de stimulation entrepris sur le puits TE-10 n’ont pas permis d’atteindre un débit gazier suffisamment important pour être commercialisé. Malgré sa déception et le lancement d’un important programme de réduction de ses coûts, la direction continuera à explorer sa licence du bassin de Tendrara.

« Bien que du gaz coule à la surface du 2ème puits que nous avons foré (TE-10), les tests de stimulation entrepris avec notre partenaire Schlumberger concluent à un débit insuffisant pour être commercialisé », affirme un communiqué de la société anglaise Sound Energy paru ce mardi 21 mai.

Avant d’arriver à ces résultats décevants, les experts de SE et de Schlumberger ont effectué plusieurs forages à une profondeur maximale de 2.218 mètres.

Dans un premier temps, la présence d’hydrocarbures mobiles a été étayée avec la récupération d’échantillon gazier à partir de 1.937 mètres mais après une stimulation mécanique et injection d’azote pour augmenter le débit de gaz, les débits ont été jugés insuffisants pour commercialisation.

Sound Energy a en effet constaté que les débits gaziers remontés à la surface ont été inférieurs au seuil commercialisable compris entre 1,5 million standard cubic feet per day et 2,0 mmscf/day.

Au total, ce sont à peine 64.500 pieds cube, soit 2.300 barils de liquide gazier qui ont été récupérés en 11 jours

Sound Energy ne quittera pas Tendrara

Sachant que ce résultat est très loin du seuil requis pour un développement commercial normal, la société anglaise va démonter les équipements et ramener les équipes mobilisées sur le site du TE-10.  

Malgré cette déconvenue qui vient après le rebouchage du puits TE-9 jugé sec, Sound Energy n’abandonne pas pour autant la partie car elle annonce qu’elle prendra avant la fin de l’année 2019 sa décision finale d’investir dans l’exploitation commerciale des réserves prometteuses du puits TE-5.

Ayant récemment acquis plusieurs données sismiques couvrant une partie des 24.000 km2 de sa licence, elle annonce pouvoir dans « peu de temps » s’attaquer au forage de son puits TE-11.

Programme de réduction des frais structurels de 50%

Si Sound Energy compte poursuivre ses explorations, il n’empêche qu’après les deux échecs des puits TE-9 et TE-10, elle a lancé un programme de réduction de coûts structurels (effectifs) qui devrait se traduire par une réduction annuelle des frais généraux et administratifs de plus de 50% de toutes ses dépenses.

Au final, on est donc très loin des estimations pharaoniques du DG de Sound Energy qui estimait en novembre 2016, que le bassin de Tendrara pourrait être assis sur un champ gazier super-géant.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.