Nouvelle plainte contre Global Nexus à l'AMMC

Global Nexus fait l'objet d'une troisième plainte devant l'Autorité marocaine du marché des capitaux. A l'origine de cette nouvelle saisine, Sefiania, société de promotion immobilière et un des investisseurs du fonds Green Innov Invest.

Nouvelle plainte contre Global Nexus à l'AMMC

Le 04 juin 2019 à 15:32

Modifié le 04 juin 2019 à 16:53

Troisième plainte contre Global Nexus. Après H&A et Iresen, Sefiania rejoint les investisseurs du fonds Green Innov Invest (GNII) ayant saisi l’AMMC contre la société de gestion dirigée par Hynd Bouhia.

Cette nouvelle plainte a été déposée le 30 mai. Principal grief : pour un engagement de 30 MDH, Sefiania a été appelée à hauteur de 33% de l'engagement (10 MDH) au lieu des 3% prévus par le règlement de gestion.

Basée à Marrakech, Sefiania est une société de promotion immobilière gérée par la famille Nait. L’investisseur reproche à Global Nexus de lui avoir « dissimulé des informations importantes comme la possibilité de ne verser que 3% » et de ne lui avoir « jamais communiqué le règlement de gestion ».

Du reste, Sefiania reprend une grande partie des griefs évoqués dans les plaintes précédentes (conflit d'intérêts, absence d'égalité de traitement, etc.). Comme ses co-plaignants, elle réclame, entre autres, le retrait d’agrément de la société de gestion.

Dirigée par Ahmed El Fehdi, H&A a été la première à saisir l’AMMC. Il y a deux semaines, l’homme d’affaires a ajouté une plainte complémentaire où il met en avant la « transmission d'un faux bulletin de souscription » par la société de gestion à la BMCE, dépositaire du fonds.

Pour l’heure, la Caisse Centrale de Garantie est le seul investisseur à ne pas avoir initié une procédure. Et selon nos sources, elle ne s’oriente pas vers une saisine du régulateur.

Aucune information ne circule sur le traitement des plaintes engagées. L’AMMC traite le dossier dans la plus stricte confidentialité et il est difficile, à ce stade, de prévoir un agenda précis. On sait néanmoins que la première plainte a entamé le stade de l’enquête, ultime étape avant un éventuel renvoi vers le collège des sanctions.

Pendant ce temps, le fonds GNII est, lui, en liquidation, et ce suite à sa dissolution survenue le 22 mai, conséquence directe du conflit entre les investisseurs et Global Nexus. Le processus de désignation du liquidateur est en cours, selon nos interlocuteurs.

Nouvelle plainte contre Global Nexus à l'AMMC

Le 04 juin 2019 à15:59

Modifié le 04 juin 2019 à 16:53

Global Nexus fait l'objet d'une troisième plainte devant l'Autorité marocaine du marché des capitaux. A l'origine de cette nouvelle saisine, Sefiania, société de promotion immobilière et un des investisseurs du fonds Green Innov Invest.

Troisième plainte contre Global Nexus. Après H&A et Iresen, Sefiania rejoint les investisseurs du fonds Green Innov Invest (GNII) ayant saisi l’AMMC contre la société de gestion dirigée par Hynd Bouhia.

Cette nouvelle plainte a été déposée le 30 mai. Principal grief : pour un engagement de 30 MDH, Sefiania a été appelée à hauteur de 33% de l'engagement (10 MDH) au lieu des 3% prévus par le règlement de gestion.

Basée à Marrakech, Sefiania est une société de promotion immobilière gérée par la famille Nait. L’investisseur reproche à Global Nexus de lui avoir « dissimulé des informations importantes comme la possibilité de ne verser que 3% » et de ne lui avoir « jamais communiqué le règlement de gestion ».

Du reste, Sefiania reprend une grande partie des griefs évoqués dans les plaintes précédentes (conflit d'intérêts, absence d'égalité de traitement, etc.). Comme ses co-plaignants, elle réclame, entre autres, le retrait d’agrément de la société de gestion.

Dirigée par Ahmed El Fehdi, H&A a été la première à saisir l’AMMC. Il y a deux semaines, l’homme d’affaires a ajouté une plainte complémentaire où il met en avant la « transmission d'un faux bulletin de souscription » par la société de gestion à la BMCE, dépositaire du fonds.

Pour l’heure, la Caisse Centrale de Garantie est le seul investisseur à ne pas avoir initié une procédure. Et selon nos sources, elle ne s’oriente pas vers une saisine du régulateur.

Aucune information ne circule sur le traitement des plaintes engagées. L’AMMC traite le dossier dans la plus stricte confidentialité et il est difficile, à ce stade, de prévoir un agenda précis. On sait néanmoins que la première plainte a entamé le stade de l’enquête, ultime étape avant un éventuel renvoi vers le collège des sanctions.

Pendant ce temps, le fonds GNII est, lui, en liquidation, et ce suite à sa dissolution survenue le 22 mai, conséquence directe du conflit entre les investisseurs et Global Nexus. Le processus de désignation du liquidateur est en cours, selon nos interlocuteurs.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.