Optimiste pour l'après-crise, S&P maintient "l'investment grade" du Maroc

L'agence de notation S&P a confirmé au niveau « Investment grade » la note «BBB-» de la dette à long terme en devises et en monnaie locale du Maroc avec perspective stable.

Optimiste pour l'après-crise, S&P maintient

Le 07 avril 2020 à 18:50

Modifié le 07 avril 2020 à 21:55

Le 3 avril 2020, l’agence de notation internationale S&P Global Ratings a révélé sa nouvelle notation souveraine du Maroc. Elle a ainsi confirmé au niveau « Investment grade » la note «BBB-» de la dette à long terme en devises et en monnaie locale du Royaume avec perspective stable.

Selon S&P Global Ratings, cette confirmation de la notation du Maroc est soutenue notamment par le passage à une nouvelle étape dans la libéralisation progressive du régime de change qui devrait contribuer à améliorer la situation extérieure du pays, sa compétitivité et sa résilience aux chocs extérieurs.

L’agence estime également que la ligne de précaution et de liquidité (LPL) du FMI soutient la stabilité macrofinancière du pays et ses objectifs de politique économique et budgétaire.

S&P Global Ratings a précisé dans son rapport que la notation du Maroc est également soutenue par le niveau modéré du poids de la dette, des niveaux des déficits maîtrisables et une stabilité politique et sociale, et ce, grâce notamment à la mise en œuvre de plusieurs mesures qui visent, entre autres, à réduire le chômage et les disparités.

L’agence a rappelé que la notation demeure soutenue aussi par le recours aux financements innovants pour l’investissement public et la poursuite de la réforme fiscale.

Fait important, l'agence de notation souligne que "l'impact économique et budgétaire de la pandémie COVID-19 sera contenu sans que les paramètres de crédit ne subissent de préjudices structurels. Une fois l'impact de COVID-19 sera maîtrisé, le Royaume poursuivra la mise en œuvre des réformes, ce qui devrait entraîner une amélioration de la performance économique et budgétaire et une baisse du déficit du compte courant".

Tout en soulignant l’impact négatif de la pandémie sur la situation budgétaire du pays, l’agence a évoqué les mesures mises en œuvre par le Royaume pour atténuer cet impact notamment les subventions salariales, le report des échéances bancaires, la suspension du paiement des charges sociales ainsi que le report du dépôt des déclarations fiscales. L’agence a également rappelé les mesures prises par Bank Al Maghrib pour faire face aux risques liés à la liquidité notamment la baisse du taux directeur.

"La liste des pays qui ont été rétrogradés est longue .... Le plus important aujourd'hui pour les pays est de rassurer les agences de notation mais aussi les partenaires économiques et financiers notamment internationaux qu'ils ont développé une certaine résilience et qu'ils ont également su prendre les mesures appropriées au bon moment pour faire face à ce contexte inédit présentant de surcroît d'énormes défis", commente un expert de la finance internationale.

"Voir cette agence, et non des moindres, maintenir et confirmer la signature du Maroc dans ce contexte où la majorité des pays ont été rétrogradés est synonyme d'un relèvement de rating en temps normal ", ajoute-t-il.

Tags : S&P

Optimiste pour l'après-crise, S&P maintient "l'investment grade" du Maroc

Le 07 avril 2020 à18:53

Modifié le 07 avril 2020 à 21:55

L'agence de notation S&P a confirmé au niveau « Investment grade » la note «BBB-» de la dette à long terme en devises et en monnaie locale du Maroc avec perspective stable.

Le 3 avril 2020, l’agence de notation internationale S&P Global Ratings a révélé sa nouvelle notation souveraine du Maroc. Elle a ainsi confirmé au niveau « Investment grade » la note «BBB-» de la dette à long terme en devises et en monnaie locale du Royaume avec perspective stable.

Selon S&P Global Ratings, cette confirmation de la notation du Maroc est soutenue notamment par le passage à une nouvelle étape dans la libéralisation progressive du régime de change qui devrait contribuer à améliorer la situation extérieure du pays, sa compétitivité et sa résilience aux chocs extérieurs.

L’agence estime également que la ligne de précaution et de liquidité (LPL) du FMI soutient la stabilité macrofinancière du pays et ses objectifs de politique économique et budgétaire.

S&P Global Ratings a précisé dans son rapport que la notation du Maroc est également soutenue par le niveau modéré du poids de la dette, des niveaux des déficits maîtrisables et une stabilité politique et sociale, et ce, grâce notamment à la mise en œuvre de plusieurs mesures qui visent, entre autres, à réduire le chômage et les disparités.

L’agence a rappelé que la notation demeure soutenue aussi par le recours aux financements innovants pour l’investissement public et la poursuite de la réforme fiscale.

Fait important, l'agence de notation souligne que "l'impact économique et budgétaire de la pandémie COVID-19 sera contenu sans que les paramètres de crédit ne subissent de préjudices structurels. Une fois l'impact de COVID-19 sera maîtrisé, le Royaume poursuivra la mise en œuvre des réformes, ce qui devrait entraîner une amélioration de la performance économique et budgétaire et une baisse du déficit du compte courant".

Tout en soulignant l’impact négatif de la pandémie sur la situation budgétaire du pays, l’agence a évoqué les mesures mises en œuvre par le Royaume pour atténuer cet impact notamment les subventions salariales, le report des échéances bancaires, la suspension du paiement des charges sociales ainsi que le report du dépôt des déclarations fiscales. L’agence a également rappelé les mesures prises par Bank Al Maghrib pour faire face aux risques liés à la liquidité notamment la baisse du taux directeur.

"La liste des pays qui ont été rétrogradés est longue .... Le plus important aujourd'hui pour les pays est de rassurer les agences de notation mais aussi les partenaires économiques et financiers notamment internationaux qu'ils ont développé une certaine résilience et qu'ils ont également su prendre les mesures appropriées au bon moment pour faire face à ce contexte inédit présentant de surcroît d'énormes défis", commente un expert de la finance internationale.

"Voir cette agence, et non des moindres, maintenir et confirmer la signature du Maroc dans ce contexte où la majorité des pays ont été rétrogradés est synonyme d'un relèvement de rating en temps normal ", ajoute-t-il.

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : Avis de convocation à l'Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.