OPV Maroc Telecom. Une opération pas si populaire que ça...

L'OPV Maroc Telecom n’a mobilisé que 22.880 personnes physiques marocaines. La faute à qui ? A la communication de l’Etat ? Aux banques du syndicat de placement ? Ou au marché boursier qui n’arrive toujours pas à attirer l’épargne populaire ? Décryptage.

OPV Maroc Telecom. Une opération pas si populaire que ça...

Le 16 juillet 2019 à 16:38

Modifié le 16 juillet 2019 à 17:16

L’OPV Maroc Telecom est une réussite sur le plan financier. L’Etat voulait récupérer 2,2 milliards de dirhams, il a eu en face une demande de plus de 33 milliards. L’objectif financier pur et dur est donc atteint.

Les 2,2 milliards seront encaissés aujourd’hui (ce mardi 16 juillet étant la date de règlement-livraison des titres) et iront renflouer à parts égales le budget général et le Fonds Hassan II.

Mais l’OPV Maroc Telecom n’avait pas que cet objectif. Après la cession de 6% du capital aux institutionnels, le ministère des Finances a décidé de réserver 2% du capital au marché pour attirer une épargne populaire. Mohamed Benchaaboun et les responsables du ministère l’ont déclaré à maintes reprises lors de la préparation de l’opération.

Objectif atteint ? Pas vraiment, selon plusieurs sources du marché.

Les résultats techniques de l’opération montrent que seules 22.880 personnes physiques marocaines résidentes ont souscrit à l’OPV. On est loin des niveaux de participation aux OPV et IPO de la première décennie des années 2000.

La suite sur LeBoursier.ma.

OPV Maroc Telecom. Une opération pas si populaire que ça...

Le 16 juillet 2019 à16:38

Modifié le 16 juillet 2019 à 17:16

L'OPV Maroc Telecom n’a mobilisé que 22.880 personnes physiques marocaines. La faute à qui ? A la communication de l’Etat ? Aux banques du syndicat de placement ? Ou au marché boursier qui n’arrive toujours pas à attirer l’épargne populaire ? Décryptage.

L’OPV Maroc Telecom est une réussite sur le plan financier. L’Etat voulait récupérer 2,2 milliards de dirhams, il a eu en face une demande de plus de 33 milliards. L’objectif financier pur et dur est donc atteint.

Les 2,2 milliards seront encaissés aujourd’hui (ce mardi 16 juillet étant la date de règlement-livraison des titres) et iront renflouer à parts égales le budget général et le Fonds Hassan II.

Mais l’OPV Maroc Telecom n’avait pas que cet objectif. Après la cession de 6% du capital aux institutionnels, le ministère des Finances a décidé de réserver 2% du capital au marché pour attirer une épargne populaire. Mohamed Benchaaboun et les responsables du ministère l’ont déclaré à maintes reprises lors de la préparation de l’opération.

Objectif atteint ? Pas vraiment, selon plusieurs sources du marché.

Les résultats techniques de l’opération montrent que seules 22.880 personnes physiques marocaines résidentes ont souscrit à l’OPV. On est loin des niveaux de participation aux OPV et IPO de la première décennie des années 2000.

La suite sur LeBoursier.ma.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.