Pacte pour la relance et l'emploi: ce qu'en dit Chakib Alj

Au cours de la cérémonie de signature du pacte pour la relance économique et l'emploi, qui s'est déroulée ce jeudi 6 aout, entre la CGEM, le GPBM et l'Etat, Chakib Alj, président du patronat, a rappelé les engagements contractuels des parties.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/06-08-2020/chakibalj30.jpg-oui
 Pacte pour la relance et l'emploi: ce qu'en dit Chakib Alj

Le 06 août 2020 à 15:11

Modifié le 06 août 2020 à 15:42

Les décisions royales consistant à injecter 120 milliards de DH dans l'économie, de créer un Fonds stratégique d’investissement et de généraliser l’AMO, sont venues "rassurer les chefs d’entreprise et leur ont donné l’espoir et la motivation pour continuer à se battre, dans ce contexte délicat, pour préserver les emplois et en créer d’autres", a indiqué Chakib Alj.

Le pacte signé est le gage d’un "partage de responsabilité pour une relance économique effective, durable et inclusive".

Alj liste ce qu'il considère comme les engagements respectifs pour réussir ce tournant historique. En d'autres termes, il rappelle ce que les opérateurs économiques attendent de l'Etat et des banques:
Ainsi, l’État doit oeuvrer pour accélérer la cadence des réformes dans le but de :

-Lever tous les verrous qui bloquaient, même avant la crise, les entreprises, notamment les TPE-PME;
-Et favoriser l’entrepreneuriat à travers la simplification et l’assouplissement du Code du Travail, la mise en place d’un e-gov efficient, ou encore l’intégration de l’informel.

"Nous nous réjouissons, d’ailleurs, de la mise en place d’une Agence Nationale pour la gestion des participations de l’État et le suivi de la performance des établissements publics.
"Cette action vient amorcer la réforme tant attendue du secteur public, ce qui insufflera une nouvelle dynamique économique."

Pour ce qui concerne les banques, le patronat rappelle son "rôle déterminant et ce, en poursuivant son accompagnement des entreprises marocaines tout en prenant davantage de risques dans l'octroi des crédits, en particulier aux TPE-PME".

Les chefs d’entreprise sont, quant à eux, prêts à assumer leur rôle et déterminés à honorer leurs engagements pour :

-Protéger la santé de leurs salariés;
-Préserver leurs sources de revenu;
-Investir et créer de l’emploi;
-Et contribuer activement et en toute citoyenneté au développement de notre pays.

Pacte pour la relance et l'emploi: ce qu'en dit Chakib Alj

Le 06 août 2020 à15:23

Modifié le 06 août 2020 à 15:42

Au cours de la cérémonie de signature du pacte pour la relance économique et l'emploi, qui s'est déroulée ce jeudi 6 aout, entre la CGEM, le GPBM et l'Etat, Chakib Alj, président du patronat, a rappelé les engagements contractuels des parties.

Les décisions royales consistant à injecter 120 milliards de DH dans l'économie, de créer un Fonds stratégique d’investissement et de généraliser l’AMO, sont venues "rassurer les chefs d’entreprise et leur ont donné l’espoir et la motivation pour continuer à se battre, dans ce contexte délicat, pour préserver les emplois et en créer d’autres", a indiqué Chakib Alj.

Le pacte signé est le gage d’un "partage de responsabilité pour une relance économique effective, durable et inclusive".

Alj liste ce qu'il considère comme les engagements respectifs pour réussir ce tournant historique. En d'autres termes, il rappelle ce que les opérateurs économiques attendent de l'Etat et des banques:
Ainsi, l’État doit oeuvrer pour accélérer la cadence des réformes dans le but de :

-Lever tous les verrous qui bloquaient, même avant la crise, les entreprises, notamment les TPE-PME;
-Et favoriser l’entrepreneuriat à travers la simplification et l’assouplissement du Code du Travail, la mise en place d’un e-gov efficient, ou encore l’intégration de l’informel.

"Nous nous réjouissons, d’ailleurs, de la mise en place d’une Agence Nationale pour la gestion des participations de l’État et le suivi de la performance des établissements publics.
"Cette action vient amorcer la réforme tant attendue du secteur public, ce qui insufflera une nouvelle dynamique économique."

Pour ce qui concerne les banques, le patronat rappelle son "rôle déterminant et ce, en poursuivant son accompagnement des entreprises marocaines tout en prenant davantage de risques dans l'octroi des crédits, en particulier aux TPE-PME".

Les chefs d’entreprise sont, quant à eux, prêts à assumer leur rôle et déterminés à honorer leurs engagements pour :

-Protéger la santé de leurs salariés;
-Préserver leurs sources de revenu;
-Investir et créer de l’emploi;
-Et contribuer activement et en toute citoyenneté au développement de notre pays.

A lire aussi


Communication financière

Aluminium du Maroc : Communication financière Situation au 30 Juin 2020.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.