Parc national Souss Massa: réintroduction de 20 addax, espèce menacée de disparition

Une opération pour la réintroduction de quelque 20 têtes d'addax dans leur milieu naturel a eu lieu mercredi 21 octobre, au Parc national Souss Massa.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/22-10-2020/addax0.jpg-oui
Parc national Souss Massa : réintroduction de 20 addax, espèce menacée de disparition

Le 22 octobre 2020 à 12:59

Modifié le 22 octobre 2020 à 13:52

Appelées également antilopes à nez tacheté, ce groupe d’addax, une espèce menacée de disparition a été relâché dans une vaste aire protégée à M’hamid El-Ghizlane, et ce dans le cadre du programme de réhabilitation de la faune saharienne au Maroc, mis en place par le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

Cette opération ambitionne également constituer un troupeau de base pour repeupler les aires protégées les régions sahariennes, augmenter les attraits touristiques du Parc et préserver un patrimoine génétique pour le maintien de la diversité biologique du Sud marocain.

"La réintroduction progressive, de cette faune dans son habitat naturel, a débuté en 2008, à travers la translocation de groupes d’addax dans la réserve de Safia à Dakhla et d’oryx dans celle de Msissi à Errachidia", a indiqué à la MAP, le directeur du parc Mohamed El Bekkay.

Il a relevé dans ce cadre que le département des Eaux et des forêts a veillé à la réintroduction de ces espèces, qui ont été sur le point de disparaître dans les années cinquante et soixante du siècle dernier, outre de valoriser ces gazelles et encourager leur reproduction.

Parc national Souss Massa: réintroduction de 20 addax, espèce menacée de disparition

Le 22 octobre 2020 à13:52

Modifié le 22 octobre 2020 à 13:52

Une opération pour la réintroduction de quelque 20 têtes d'addax dans leur milieu naturel a eu lieu mercredi 21 octobre, au Parc national Souss Massa.

com_redaction-56

Appelées également antilopes à nez tacheté, ce groupe d’addax, une espèce menacée de disparition a été relâché dans une vaste aire protégée à M’hamid El-Ghizlane, et ce dans le cadre du programme de réhabilitation de la faune saharienne au Maroc, mis en place par le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

Cette opération ambitionne également constituer un troupeau de base pour repeupler les aires protégées les régions sahariennes, augmenter les attraits touristiques du Parc et préserver un patrimoine génétique pour le maintien de la diversité biologique du Sud marocain.

"La réintroduction progressive, de cette faune dans son habitat naturel, a débuté en 2008, à travers la translocation de groupes d’addax dans la réserve de Safia à Dakhla et d’oryx dans celle de Msissi à Errachidia", a indiqué à la MAP, le directeur du parc Mohamed El Bekkay.

Il a relevé dans ce cadre que le département des Eaux et des forêts a veillé à la réintroduction de ces espèces, qui ont été sur le point de disparaître dans les années cinquante et soixante du siècle dernier, outre de valoriser ces gazelles et encourager leur reproduction.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

GADP : Communiqué trimestriel T3 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.