Partenariat Crédit Agricole et Barid Bank pour le monde rural et semi-rural

Le programme d’appui et de financement des entreprises, validé lundi 27 janvier 2020 par le Roi Mohammed VI, intègre les zones rurales et semi-rurales. Une décision qui fait sens au regard des orientations royales et notamment les appels du Roi au cours de ces deux dernières années en vue de mettre en œuvre une politique volontariste pour promouvoir l’économie rurale et l’inclusion sociale et économique de ces populations.

Partenariat Crédit Agricole et Barid Bank pour le monde rural et semi-rural

Le 28 janvier 2020 à 12:55

Modifié le 28 janvier 2020 à 22:51

Une convention spécifique a donc été signée ce lundi 27 janvier devant le Roi. Par ce document, Al Barid Bank apporte son réseau de 800 agences à la démarche d’inclusion financière et de développement entrepreneurial en milieu rural, qui viennent s’ajouter aux 1.200 agences de Crédit Agricole du Maroc. Le CAM a la plus forte couverture et la plus grande expertise marocaine en milieu rural. A travers plusieurs de ses produits, il avait déjà mis en œuvre une politique d’encouragement à l’entrepreneuriat et à l’émergence d’activités économiques nouvelles dans ces régions.
Cet accord consacre une collaboration entre les deux établissements selon trois axes, a affirmé M. Sijilmassi dans une déclaration à la presse citée par la MAP, à l’issue de la cérémonie présidée par le Roi :

- Le premier axe a trait à la couverture territoriale, c’est-à-dire à la capacité du Crédit Agricole du Maroc et d’Al Barid Bank d’apporter des réponses financières aux problématiques des populations qui sont dans des régions éloignées et qui n’ont pas accès au financement bancaire par le reste du système financier.

- Le second axe est relatif à l’appui à l’inclusion financière par tous les moyens, notamment digitaux et non digitaux, a poursuivi M. Sijilmassi, notant que les deux parties s’engagent à développer une synergie entre elles pour renforcer leur présence territoriale, soit à travers leur réseau d’agences ou via des caravanes qui vont sillonner le pays à la rencontre d’entrepreneurs.

- Le 3ème axe, a ajouté M. Sijilmassi, "concerne le financement spécifique de la très petite et moyenne entreprise TPME pour laquelle nous devons développer une nouvelle philosophie qui permet de tenir compte à la fois de la volonté de ces jeunes de créer des emplois , de se développer et de profiter de l’ascenseur social", rappelant que c’est dans ce cadre qu’avait été lancé le programme "Al Moustatmir Al Qaraoui : 5 années, 5 emplois". L’idée de ce concept, c’est que la banque, qui va accompagner les jeunes entrepreneurs pour au moins cinq années, va prendre comme critère de réussite du projet la capacité de l’entrepreneur à créer 5 emplois.

Les principaux points de la convention

Voici donc les principaux points de la convention de partenariat entre le Crédit Agricole du Maroc et Al Barid Bank, relative à l'inclusion financière des populations rurales:

> 4 objectifs:

- Développer une synergie entre les parties pour le financement des TPE.

- Développer un ensemble d'actions conjointes pour l'inclusion financière.

- Assurer l'inclusion digitale pour permettre la réduction des contraintes géographiques et horaires. Pour rappel, le CAM a un dispositif renforcé et ambitieux en matière de digitalisation et de produits digitaux et en a fait un axe majeur de sa stratégie de ces 3 dernières années.

- Développer toutes formes de synergies améliorant l'accueil mutuel des deux parties et proposant des services à fortes valeurs ajoutées à leurs clientèles respectives.

> Portée de la convention: rural et semi-rural d'abord

Le partenariat porte principalement sur le rural et péri-rural, mais les parties pourront convenir, d'un commun accord, de l’étendre au périmètre urbain. Le CAM a une expertise avérée et un périmètre historique dans ces régions. Il a fait preuve d'innovation pour adresser l'ensemble des profils de la population rurale et notamment les plus vulnérables (Fondation Ardi pour le Micro Crédit et Tamwil El Fellah pour les exploitations d'une taille supérieure aux cas de micro-crédit mais encore non éligibles au système bancaire classique).

> CAM et Al Barid Bank s'engagent à:

- œuvrer pour couvrir le maximum de communes de moins de 20.000 habitants non encore desservies;

- œuvrer pour couvrir, éventuellement avec les autres établissements du secteur bancaire, les communes non encore desservies dont la population dépasse les 20.000 habitants;

- préciser le périmètre de la TPE objet du partenariat, tout en se permettant d’amender celui-ci par avenant, en termes de domaine d’activité, chiffre d’affaires, encours de crédit, nombre de salariés…

- travailler à un recensement des projets;

- envisager, dans le cadre de l’inclusion financière, les solutions que chacun des établissements pourra, de son côté, proposer à sa clientèle rurale et urbaine, incluant les entreprises ne respectant pas les conditions d’accès, englobant toute une gamme de produits lui rendant accessibles de nouveaux services financiers et non financiers. Déjà opéré par CAM (voir plus haut) + dispositif Al Moustatmir Al Qaraoui 5 ans/5 emplois.

> Une plateforme et des réponses rapides :

- Les deux partenaires travailleront au développement d’une plateforme de notation de la TPE, ou «scoring».

- Ils s'engagent à assurer un processus de traitement fluide et rapide des demandes d’ouverture de compte, crédit, etc.

- Établir des process opérationnels et d’échanges de données entre les parties pour couvrir l’ensemble des étapes d’octroi et de suivi des financements (instruction, déblocage, remboursement, etc.).

- S’entendre sur les modalités de portage de risques par les parties,

- Définir un objectif de taux d’acceptation de dossiers de crédit cible.

- La gouvernance sera assurée par un comité de pilotage bipartite.

- Enfin, la convention fera l'objet d'un reporting trimestriel aux services concernés du ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration et au régulateur Bank Al Maghrib.

Partenariat Crédit Agricole et Barid Bank pour le monde rural et semi-rural

Le 28 janvier 2020 à13:29

Modifié le 28 janvier 2020 à 22:51

Le programme d’appui et de financement des entreprises, validé lundi 27 janvier 2020 par le Roi Mohammed VI, intègre les zones rurales et semi-rurales. Une décision qui fait sens au regard des orientations royales et notamment les appels du Roi au cours de ces deux dernières années en vue de mettre en œuvre une politique volontariste pour promouvoir l’économie rurale et l’inclusion sociale et économique de ces populations.

Une convention spécifique a donc été signée ce lundi 27 janvier devant le Roi. Par ce document, Al Barid Bank apporte son réseau de 800 agences à la démarche d’inclusion financière et de développement entrepreneurial en milieu rural, qui viennent s’ajouter aux 1.200 agences de Crédit Agricole du Maroc. Le CAM a la plus forte couverture et la plus grande expertise marocaine en milieu rural. A travers plusieurs de ses produits, il avait déjà mis en œuvre une politique d’encouragement à l’entrepreneuriat et à l’émergence d’activités économiques nouvelles dans ces régions.
Cet accord consacre une collaboration entre les deux établissements selon trois axes, a affirmé M. Sijilmassi dans une déclaration à la presse citée par la MAP, à l’issue de la cérémonie présidée par le Roi :

- Le premier axe a trait à la couverture territoriale, c’est-à-dire à la capacité du Crédit Agricole du Maroc et d’Al Barid Bank d’apporter des réponses financières aux problématiques des populations qui sont dans des régions éloignées et qui n’ont pas accès au financement bancaire par le reste du système financier.

- Le second axe est relatif à l’appui à l’inclusion financière par tous les moyens, notamment digitaux et non digitaux, a poursuivi M. Sijilmassi, notant que les deux parties s’engagent à développer une synergie entre elles pour renforcer leur présence territoriale, soit à travers leur réseau d’agences ou via des caravanes qui vont sillonner le pays à la rencontre d’entrepreneurs.

- Le 3ème axe, a ajouté M. Sijilmassi, "concerne le financement spécifique de la très petite et moyenne entreprise TPME pour laquelle nous devons développer une nouvelle philosophie qui permet de tenir compte à la fois de la volonté de ces jeunes de créer des emplois , de se développer et de profiter de l’ascenseur social", rappelant que c’est dans ce cadre qu’avait été lancé le programme "Al Moustatmir Al Qaraoui : 5 années, 5 emplois". L’idée de ce concept, c’est que la banque, qui va accompagner les jeunes entrepreneurs pour au moins cinq années, va prendre comme critère de réussite du projet la capacité de l’entrepreneur à créer 5 emplois.

Les principaux points de la convention

Voici donc les principaux points de la convention de partenariat entre le Crédit Agricole du Maroc et Al Barid Bank, relative à l'inclusion financière des populations rurales:

> 4 objectifs:

- Développer une synergie entre les parties pour le financement des TPE.

- Développer un ensemble d'actions conjointes pour l'inclusion financière.

- Assurer l'inclusion digitale pour permettre la réduction des contraintes géographiques et horaires. Pour rappel, le CAM a un dispositif renforcé et ambitieux en matière de digitalisation et de produits digitaux et en a fait un axe majeur de sa stratégie de ces 3 dernières années.

- Développer toutes formes de synergies améliorant l'accueil mutuel des deux parties et proposant des services à fortes valeurs ajoutées à leurs clientèles respectives.

> Portée de la convention: rural et semi-rural d'abord

Le partenariat porte principalement sur le rural et péri-rural, mais les parties pourront convenir, d'un commun accord, de l’étendre au périmètre urbain. Le CAM a une expertise avérée et un périmètre historique dans ces régions. Il a fait preuve d'innovation pour adresser l'ensemble des profils de la population rurale et notamment les plus vulnérables (Fondation Ardi pour le Micro Crédit et Tamwil El Fellah pour les exploitations d'une taille supérieure aux cas de micro-crédit mais encore non éligibles au système bancaire classique).

> CAM et Al Barid Bank s'engagent à:

- œuvrer pour couvrir le maximum de communes de moins de 20.000 habitants non encore desservies;

- œuvrer pour couvrir, éventuellement avec les autres établissements du secteur bancaire, les communes non encore desservies dont la population dépasse les 20.000 habitants;

- préciser le périmètre de la TPE objet du partenariat, tout en se permettant d’amender celui-ci par avenant, en termes de domaine d’activité, chiffre d’affaires, encours de crédit, nombre de salariés…

- travailler à un recensement des projets;

- envisager, dans le cadre de l’inclusion financière, les solutions que chacun des établissements pourra, de son côté, proposer à sa clientèle rurale et urbaine, incluant les entreprises ne respectant pas les conditions d’accès, englobant toute une gamme de produits lui rendant accessibles de nouveaux services financiers et non financiers. Déjà opéré par CAM (voir plus haut) + dispositif Al Moustatmir Al Qaraoui 5 ans/5 emplois.

> Une plateforme et des réponses rapides :

- Les deux partenaires travailleront au développement d’une plateforme de notation de la TPE, ou «scoring».

- Ils s'engagent à assurer un processus de traitement fluide et rapide des demandes d’ouverture de compte, crédit, etc.

- Établir des process opérationnels et d’échanges de données entre les parties pour couvrir l’ensemble des étapes d’octroi et de suivi des financements (instruction, déblocage, remboursement, etc.).

- S’entendre sur les modalités de portage de risques par les parties,

- Définir un objectif de taux d’acceptation de dossiers de crédit cible.

- La gouvernance sera assurée par un comité de pilotage bipartite.

- Enfin, la convention fera l'objet d'un reporting trimestriel aux services concernés du ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration et au régulateur Bank Al Maghrib.

A lire aussi


0-3

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.