Imsouane: inquiétude après une opération de pillage de sable

L'association Surfrider Foundation Maroc alerte sur le pillage de sable sur la plage d'Imsouane. Surfeurs et opérateurs s'inquiètent.

Pillage de sable à Imsouane

Le 12 mars 2019 à 10:13

Modifié le 12 mars 2019 à 11:59

Dans une vidéo publiée le 8 mars dernier par l'association Surfrider Foundation Maroc, des bulldozers mènent des opérations de prélèvement de sable à Imsouane, l'une des plus belles baies entre Agadir et Essaouira.

Spot très prisé par les surfeurs, Imsouane était jusque là épargné par les opérations de pillage très répandues sur d'autres plages.

Les surfeurs ont peur que cette opération de dragage puisse modifier la vague qui attire jusqu'à 100.000 surfeurs chaque année. Enlever du sable pourrait altérer le déferlement en rendant la vague plus plate, rapporte le site spécialisé Surfsession.

L’Association professionnelle de sable (APS) estime le besoin en sable au Maroc à 45 millions de tonnes en 2015 et 60 millions de tonnes en 2020.

Adoptée en 2015, la loi sur e littoral consacre l’interdiction d’extraction du sable des plages et des dunes et encadre les dérogations pouvant être accordées.

Imsouane: inquiétude après une opération de pillage de sable

Le 12 mars 2019 à11:20

Modifié le 12 mars 2019 à 11:59

L'association Surfrider Foundation Maroc alerte sur le pillage de sable sur la plage d'Imsouane. Surfeurs et opérateurs s'inquiètent.

Dans une vidéo publiée le 8 mars dernier par l'association Surfrider Foundation Maroc, des bulldozers mènent des opérations de prélèvement de sable à Imsouane, l'une des plus belles baies entre Agadir et Essaouira.

Spot très prisé par les surfeurs, Imsouane était jusque là épargné par les opérations de pillage très répandues sur d'autres plages.

Les surfeurs ont peur que cette opération de dragage puisse modifier la vague qui attire jusqu'à 100.000 surfeurs chaque année. Enlever du sable pourrait altérer le déferlement en rendant la vague plus plate, rapporte le site spécialisé Surfsession.

L’Association professionnelle de sable (APS) estime le besoin en sable au Maroc à 45 millions de tonnes en 2015 et 60 millions de tonnes en 2020.

Adoptée en 2015, la loi sur e littoral consacre l’interdiction d’extraction du sable des plages et des dunes et encadre les dérogations pouvant être accordées.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.