Plus de 100 M$ pour améliorer la santé au Maroc et en Egypte

La SFI, l'IFU et Proparco investissent plus de 100 millions de dollars en capital pour améliorer le secteur de la santé au Maroc et en Egypte.

3-https://www.medias24.com//img/img_koi29/680/m24-En-continu.jpg-oui
Plus de 100 M$ pour améliorer la santé au Maroc et en Egypte

Le 01 juillet 2020 à 16:27

Modifié le 01 juillet 2020 à 16:53

Le 30 juin, la SFI, membre du groupe de la Banque mondiale, l'IFU, le Fonds d'investissement danois pour les pays en développement, et Proparco, filiale pour le secteur privée du groupe de l'Agence française de dDéveloppement (AFD), apportent un investissement en capital d'un montant de 108,5 millions de dollars à Humania North Africa (Humania), une plateforme d’hôpitaux privés, contribuant à l'amélioration des soins médicaux au Maroc et en Egypte.

L'enveloppe d’investissement comprend une contribution de 45 millions de dollars pour la SFI et 63,5 millions de dollars mobilisés auprès de l'IFU à hauteur de 43,5 millions de dollars pour le compte du fonds d'investissement danois SDG, et 20 millions de dollars pour Proparco.

Le soutien financier aidera Humania à développer un réseau d'hôpitaux tertiaires de haute qualité dans les deux pays. Ce projet intervient alors que la pandémie du Covid-19 met sous pression les services de santé au Moyen-Orient et en Afrique du nord. Pour l'IFC, il s'agit du deuxième partenariat avec Humania au cours de cet exercice financier.

En décembre 2019, l'IFC a permis la mise en place d'un financement islamique novateur d'un montant de 125 millions de dollars en faveur de la société Humania, qui fait partie du groupe de santé saoudien Bait Al Batterjee (BAB). Grâce à ces deux partenariats, Humania North Africa deviendra une plateforme de soins de santé investissant plus de 360 millions de dollars dans la région.

"Notre partenariat contribuera à redéfinir la contribution du secteur privé aux soins de santé dans ces pays en construisant et en exploitant des hôpitaux conformément aux meilleures pratiques mondiales", a déclaré dans un communiqué Makarem Batterjee, vice-président d'Humania & BAB.

Dans un premier temps, Humania prévoit la construction d’un nouvel hôpital à Alexandrie et une clinique en complément du Saudi German Hospital du Caire, en Egypte. Le projet comprendra également un nouvel hôpital multi spécialité de haute qualité dans la nouvelle ville écologique de Zenata, au Maroc, nouvelle ville soutenue et financée par l’AFD. Ensemble, les deux hôpitaux disposeront de près de 600 lits d'hospitalisation et de 240 cliniques de consultation externe, ajoute la même source. 

Le développement d'Humania est considérée comme essentielle dans ces deux pays où il y a une pénurie de médecins et de lits d'hôpitaux. Le secteur de la santé égyptien a besoin de 60 milliards de dollars d'investissements d'ici 2050 pour répondre à la demande croissante de services médicaux, tandis que le Maroc doit améliorer la prestation des soins de santé, en particulier pour les femmes et les enfants.

Le projet contribue à l'objectif de la SFI d'étendre le rôle des prestataires médicaux privés dans la région Mena, où les hôpitaux publics ont du mal à suivre la demande croissante de services médicaux. La SFI a investi et mobilisé plus de 286 millions de dollars au cours de l'exercice fiscal 2020 pour soutenir les soins de santé dans la région.

Plus de 100 M$ pour améliorer la santé au Maroc et en Egypte

Le 01 juillet 2020 à16:52

Modifié le 01 juillet 2020 à 16:53

La SFI, l'IFU et Proparco investissent plus de 100 millions de dollars en capital pour améliorer le secteur de la santé au Maroc et en Egypte.

Le 30 juin, la SFI, membre du groupe de la Banque mondiale, l'IFU, le Fonds d'investissement danois pour les pays en développement, et Proparco, filiale pour le secteur privée du groupe de l'Agence française de dDéveloppement (AFD), apportent un investissement en capital d'un montant de 108,5 millions de dollars à Humania North Africa (Humania), une plateforme d’hôpitaux privés, contribuant à l'amélioration des soins médicaux au Maroc et en Egypte.

L'enveloppe d’investissement comprend une contribution de 45 millions de dollars pour la SFI et 63,5 millions de dollars mobilisés auprès de l'IFU à hauteur de 43,5 millions de dollars pour le compte du fonds d'investissement danois SDG, et 20 millions de dollars pour Proparco.

Le soutien financier aidera Humania à développer un réseau d'hôpitaux tertiaires de haute qualité dans les deux pays. Ce projet intervient alors que la pandémie du Covid-19 met sous pression les services de santé au Moyen-Orient et en Afrique du nord. Pour l'IFC, il s'agit du deuxième partenariat avec Humania au cours de cet exercice financier.

En décembre 2019, l'IFC a permis la mise en place d'un financement islamique novateur d'un montant de 125 millions de dollars en faveur de la société Humania, qui fait partie du groupe de santé saoudien Bait Al Batterjee (BAB). Grâce à ces deux partenariats, Humania North Africa deviendra une plateforme de soins de santé investissant plus de 360 millions de dollars dans la région.

"Notre partenariat contribuera à redéfinir la contribution du secteur privé aux soins de santé dans ces pays en construisant et en exploitant des hôpitaux conformément aux meilleures pratiques mondiales", a déclaré dans un communiqué Makarem Batterjee, vice-président d'Humania & BAB.

Dans un premier temps, Humania prévoit la construction d’un nouvel hôpital à Alexandrie et une clinique en complément du Saudi German Hospital du Caire, en Egypte. Le projet comprendra également un nouvel hôpital multi spécialité de haute qualité dans la nouvelle ville écologique de Zenata, au Maroc, nouvelle ville soutenue et financée par l’AFD. Ensemble, les deux hôpitaux disposeront de près de 600 lits d'hospitalisation et de 240 cliniques de consultation externe, ajoute la même source. 

Le développement d'Humania est considérée comme essentielle dans ces deux pays où il y a une pénurie de médecins et de lits d'hôpitaux. Le secteur de la santé égyptien a besoin de 60 milliards de dollars d'investissements d'ici 2050 pour répondre à la demande croissante de services médicaux, tandis que le Maroc doit améliorer la prestation des soins de santé, en particulier pour les femmes et les enfants.

Le projet contribue à l'objectif de la SFI d'étendre le rôle des prestataires médicaux privés dans la région Mena, où les hôpitaux publics ont du mal à suivre la demande croissante de services médicaux. La SFI a investi et mobilisé plus de 286 millions de dollars au cours de l'exercice fiscal 2020 pour soutenir les soins de santé dans la région.

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : Indicateurs du deuxième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.