Plus de 8.000 Marocains ont participé aux marches des jeunes pour le climat

L'Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre a organisé, vendredi 27 septembre, des marches dans quatre villes marocaines pour demander une action urgente contre le changement climatique, auxquelles plus 8.000 jeunes marocains ont participé, selon l'AESVT. 

Plus de 8.000 Marocains ont participé aux marches des jeunes pour le climat Grève mondiale pour le climat. Crédit photo: global climate strike.

Le 30 septembre 2019 à 12:42

Modifié le 30 septembre 2019 à 13:36

Les jeunes se sont de nouveau mobilisés contre l'inaction du gouvernement face à l'urgence climatique, une semaine après la marche du 20 septembre et le sommet des Nations unies sur le climat, qui s'est tenu à New York pour relancer l'Accord de Paris de 2015.

L'AESVT Maroc, en partenariat avec Greenpeace, a organisé vendredi des marches dans les villes de Casablanca, Rabat, Fès et Demnate. 

"Comme nous l'avons vu ces dernières semaines avec les inondations qui ont fait de nombreuses victimes, le Maroc est un pays vulnérable au changement climatique", souligne l'AESVT dans un communiqué.

"Après Marrakech la semaine dernière, plus de 1.400 participants ont parcouru vendredi les rues de Casablanca, plus de 3.500 à Fès, environ 500 à Rabat et plus de 3.200 à Demnate pour demander une action urgente contre le changement climatique".

"Leurs voix ont rejoint des millions de personnes qui ont manifesté dans le monde entier, à l'occasion de la grève mondiale pour le climat".

"L’objectif de cette grève est de dénoncer l’inaction politique et exiger des solutions immédiates", ajoute le document.

Lire aussi: Le "Comment osez-vous?" de Greta Thunberg, grand moment du mouvement climatique

Grève mondiale pour le climat. Crédit photo: global climate strike.

Plus de 8.000 Marocains ont participé aux marches des jeunes pour le climat

Le 30 septembre 2019 à13:36

Modifié le 30 septembre 2019 à 13:36

L'Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre a organisé, vendredi 27 septembre, des marches dans quatre villes marocaines pour demander une action urgente contre le changement climatique, auxquelles plus 8.000 jeunes marocains ont participé, selon l'AESVT. 

Les jeunes se sont de nouveau mobilisés contre l'inaction du gouvernement face à l'urgence climatique, une semaine après la marche du 20 septembre et le sommet des Nations unies sur le climat, qui s'est tenu à New York pour relancer l'Accord de Paris de 2015.

L'AESVT Maroc, en partenariat avec Greenpeace, a organisé vendredi des marches dans les villes de Casablanca, Rabat, Fès et Demnate. 

"Comme nous l'avons vu ces dernières semaines avec les inondations qui ont fait de nombreuses victimes, le Maroc est un pays vulnérable au changement climatique", souligne l'AESVT dans un communiqué.

"Après Marrakech la semaine dernière, plus de 1.400 participants ont parcouru vendredi les rues de Casablanca, plus de 3.500 à Fès, environ 500 à Rabat et plus de 3.200 à Demnate pour demander une action urgente contre le changement climatique".

"Leurs voix ont rejoint des millions de personnes qui ont manifesté dans le monde entier, à l'occasion de la grève mondiale pour le climat".

"L’objectif de cette grève est de dénoncer l’inaction politique et exiger des solutions immédiates", ajoute le document.

Lire aussi: Le "Comment osez-vous?" de Greta Thunberg, grand moment du mouvement climatique

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.