Politique du médicament au Maroc: les recommandations des professionnels

Le Syndicat national des ophtalmologistes libéraux du Maroc (SNOLM) a organisé mercredi 24 juin un webinaire sur la politique du médicament au Maroc. Qualité, innocuité, efficacité et substitution, voici les recommandations tirées de cette réunion.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/25-06-2020/medecine.jpg-oui
Politique du médicament au Maroc : les recommandations des professionnels

Le 25 juin 2020 à 16:16

Modifié le 26 juin 2020 à 18:39

Les recommandations suivantes ont été proposées durant la réunion et adoptées par les professionnels, dont l’Ordre des médecins:

- Les médicaments génériques doivent répondre à la réglementation pharmaceutique actuelle notamment la bioéquivalence;

- Encouragement de l’industrie pharmaceutique nationale ;

- Encouragement de toute politique qui vise à optimiser les dépenses en médicaments des caisses de l’Anam et tout autre organisme de couverture médicale, sans préjudice pour la santé du patient;

- Création d’une agence indépendante pour la qualité et l’efficacité des soins;

- Constitution d’un comité national de suivi, constitué des représentants de toutes les composantes syndicales (un membre de chaque syndicat) et d’un représentant du CNOM. Ce comité sera doté de moyens pour le suivi et la proposition d’autres alternatives pour veiller à l’application de toutes les recommandations et les moyens pour leur réalisation.

- Respect de la sacralité de la confiance patient-médecin qui prend du temps pour s’installer, qui est la première étape vers la guérison et qui risque d’être ébranlée par la substitution par une tierce personne ;

- Respect de la prescription de l’ordonnance médicale qui ne peut en aucun cas accepter le droit de substitution;

- Respect de la loi concernant la délivrance des médicaments sans ordonnance;

- Travailler en collaboration avec les pharmaciens dans l’intérêt des patients.

Politique du médicament au Maroc: les recommandations des professionnels

Le 25 juin 2020 à16:53

Modifié le 26 juin 2020 à 18:39

Le Syndicat national des ophtalmologistes libéraux du Maroc (SNOLM) a organisé mercredi 24 juin un webinaire sur la politique du médicament au Maroc. Qualité, innocuité, efficacité et substitution, voici les recommandations tirées de cette réunion.

Les recommandations suivantes ont été proposées durant la réunion et adoptées par les professionnels, dont l’Ordre des médecins:

- Les médicaments génériques doivent répondre à la réglementation pharmaceutique actuelle notamment la bioéquivalence;

- Encouragement de l’industrie pharmaceutique nationale ;

- Encouragement de toute politique qui vise à optimiser les dépenses en médicaments des caisses de l’Anam et tout autre organisme de couverture médicale, sans préjudice pour la santé du patient;

- Création d’une agence indépendante pour la qualité et l’efficacité des soins;

- Constitution d’un comité national de suivi, constitué des représentants de toutes les composantes syndicales (un membre de chaque syndicat) et d’un représentant du CNOM. Ce comité sera doté de moyens pour le suivi et la proposition d’autres alternatives pour veiller à l’application de toutes les recommandations et les moyens pour leur réalisation.

- Respect de la sacralité de la confiance patient-médecin qui prend du temps pour s’installer, qui est la première étape vers la guérison et qui risque d’être ébranlée par la substitution par une tierce personne ;

- Respect de la prescription de l’ordonnance médicale qui ne peut en aucun cas accepter le droit de substitution;

- Respect de la loi concernant la délivrance des médicaments sans ordonnance;

- Travailler en collaboration avec les pharmaciens dans l’intérêt des patients.

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : Indicateurs du deuxième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.