Le pont de l'Aïd, un congé exceptionnel non comptabilisé dans l'Administration publique

Le 7 juin dernier était une journée chômée dans les administrations publiques et les collectivités locales marocaines. Il s'agit bien d'un congé exceptionnel non comptabilisé dans le congé annuel des fonctionnaires.

Le pont de l'aïd, un congé exceptionnel non comptabilisé dans l'Administration publique

Le 12 juin 2019 à 11:56

Modifié le 12 juin 2019 à 12:50

Pour les fêtes religieuses, l’Etat prévoit deux jours fériés dans les administrations publiques. Cette année, Aïd Al Fitr est survenu mercredi 5 juin. Les administrations publiques ont ainsi accordé le pont aux fonctionnaires, qui ont bénéficié de 5 jours de vacances (avec les deux jours du week-end). Cette mesure exceptionnelle n'a concerné que la Fonction publique.

Selon le décret n°2-13-790, adopté en octobre 2013, "Les administrations publiques et les collectivités locales en plus des fonctionnaires et agents exerçant dans des établissements de l'éducation et de la formation, peuvent, sur décision du ministre chargé de la Fonction publique et après consultation du chef de gouvernement, fermer leurs portes pour une durée limitée, de manière exceptionnelle et chaque fois que c'est nécessaire".

Cette mesure a pour objectif de mettre en place un cadre juridique pour une décision de congé exceptionnelle prise par le gouvernement à l'occasion de certaines fêtes religieuses, nationales et autres occasions et ce par voie de communiqués de l'autorité gouvernementale chargée de la Fonction publique.

Selon le décret n°2.00.166 du 10 mai 2000, les fêtes religieuses donnent lieu à 2 jours fériés. Les deux décrets ne concernent que les administrations, les entreprises et la fonction publiques.

Ce congé n'entre donc pas en ligne de compte dans le calcul des congés réguliers fixés à 22 jours ouvrables.

Le pont de l'Aïd, un congé exceptionnel non comptabilisé dans l'Administration publique

Le 12 juin 2019 à12:15

Modifié le 12 juin 2019 à 12:50

Le 7 juin dernier était une journée chômée dans les administrations publiques et les collectivités locales marocaines. Il s'agit bien d'un congé exceptionnel non comptabilisé dans le congé annuel des fonctionnaires.

Pour les fêtes religieuses, l’Etat prévoit deux jours fériés dans les administrations publiques. Cette année, Aïd Al Fitr est survenu mercredi 5 juin. Les administrations publiques ont ainsi accordé le pont aux fonctionnaires, qui ont bénéficié de 5 jours de vacances (avec les deux jours du week-end). Cette mesure exceptionnelle n'a concerné que la Fonction publique.

Selon le décret n°2-13-790, adopté en octobre 2013, "Les administrations publiques et les collectivités locales en plus des fonctionnaires et agents exerçant dans des établissements de l'éducation et de la formation, peuvent, sur décision du ministre chargé de la Fonction publique et après consultation du chef de gouvernement, fermer leurs portes pour une durée limitée, de manière exceptionnelle et chaque fois que c'est nécessaire".

Cette mesure a pour objectif de mettre en place un cadre juridique pour une décision de congé exceptionnelle prise par le gouvernement à l'occasion de certaines fêtes religieuses, nationales et autres occasions et ce par voie de communiqués de l'autorité gouvernementale chargée de la Fonction publique.

Selon le décret n°2.00.166 du 10 mai 2000, les fêtes religieuses donnent lieu à 2 jours fériés. Les deux décrets ne concernent que les administrations, les entreprises et la fonction publiques.

Ce congé n'entre donc pas en ligne de compte dans le calcul des congés réguliers fixés à 22 jours ouvrables.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.