Dossier Cet article est issu du dossier «Spécial Logismed 2019» Voir tout le sommaire

PortNet. 43.000 usagers bénéficient des services dématérialisés

PortNet a réussi à dématérialiser 70% des flux. Le guichet unique poursuit, par ailleurs, la mise en place de sa feuille de route communautaire pour une généralisation et dématérialisation complète des flux aussi bien à l’import qu’à l’export. Le point.

PortNet. 43.000 usagers bénéficient des services dématérialisés

Le 09 avril 2019 à 07:53

Modifié le 09 avril 2019 à 15:40

Depuis son démarrage en 2011, PortNet offre ses services dématérialisés à une communauté constituée de plus de 43.000 usagers représentant tous les maillons de la supply chain du commerce transfrontalier dans toutes ses facettes (logistique, régalienne et financière) et dont la part du lion revient aux entreprises importatrices et exportatrices.

“Le Maroc a su se distinguer par son modèle de guichet unique, fruit d’une parfaite alliance stratégique publique et privée entre les écosystèmes du commerce et de la logistique au service de la compétitivité des entreprises nationales et de l’économie“, annonce Jalal Benhayoun, directeur général de PortNet.

Progressivement, la communauté de PortNet a fait le pari de la transformation digitale de la plupart des processus du commerce transfrontalier dans toutes ses facettes régaliennes, logistiques et financières. Cela passe d’abord par la gestion automatisée (sans papier) des escales des navires dans toutes les places portuaires de l’ANP, et ensuite par la dématérialisation des procédures de contrôle coordonné et d’enlèvement des marchandises sous l’impulsion de l’Administration des Douanes et des Impôts indirects et en partenariat avec les autres organismes de contrôle concernés. S’y ajoutent, la simplification et la digitalisation de toute la phase de gestion et préparation préalable, basée sur l’anticipation des importations et des exportations sous le lead du ministère de l’Industrie.

“Nous avons mis en place plusieurs services innovants visant à la fois à fluidifier et à intégrer les chaînes de valeur à l’import et à l’export comme la plateforme communautaire de paiement multicanal ouverte à toutes les banques marocaines et à tous les systèmes de paiement au niveau national, offrant à notre écosystème des méthodes pratiques et innovantes d’échange, de consultation et de règlement de toutes les factures relatives aux prestations liées aux opérations d’importation et d’exportation“, explique Jalal Benhayoun.

Retransmission Live de la conférence sur la dématérialisation des procédures

La communauté de PortNet a, par ailleurs, entrepris, dans un cadre inclusif, l’extension des services fournis par sa plateforme, via le portail Trade Sense, aux procédures et aux informations commerciales et logistiques à forte valeur ajoutée, nécessaires aux opérateurs économiques, afin d’accomplir aisément leurs transactions à l’international. Dans le même cadre, le Guichet Unique a déployé plusieurs services innovants tels que le chatbot permettant une certaine assistance technique intelligente et intuitive, en langage naturel, des usagers 24h/24 et 7jours/7 à travers les réseaux sociaux.

“Depuis la naissance de notre plateforme collaborative, les avancées sont rythmées par des réalisations concrètes à grande valeur ajoutée à la fois pour les entreprises marocaines, pour notre écosystème et pour notre économie en général. Au fil des années,  les délais de séjour dans les ports se sont nettement raccourcis passant de 14 jours à moins d’une semaine, engendrant ainsi une optimisation significative des coûts et une meilleure attractivité de notre environnement des affaires lequel a enregistré un bond significatif de plus de 42 positions dans l’indicateur du commerce transfrontalier dans les derniers rapports Doing Business de la Banque mondiale“, soutient le directeur général de PortNet.

Dématérialisation de 35 procédures

Aujourd’hui et dans le cadre d’une collaboration inclusive avec l’ensemble des acteurs de l’écosystème, PortNet a pu dématérialiser plus de 35 procédures. “Actuellement et ensemble avec nos partenaires, nous avons pu dématérialiser 70% des flux et nous continuons à œuvrer suivant notre feuille de route communautaire pour une généralisation et dématérialisation complète des flux aussi bien à l’import qu’à l’export. Toutefois, la vitesse de finalisation de ce qui nous reste à faire dépend souvent de la maturité digitale des administrations et des partenaires à raccorder et de leur agilité face aux priorités communautaires inscrites dans les différents plans d’action et stratégies sectorielles“, prévient le responsable.

Au moment où la communauté du guichet unique soufflera, à l’occasion de la 5ème édition de la conférence annuelle (organisée lors du Logismed du 9 au 11 avril 2019), les bougies du 7ème anniversaire de création de Portnet S.A.,  beaucoup de défis restent à relever et de chantiers à entamer pour atteindre l’objectif ultime d’intégration de bout en bout de la chaîne logistique du commerce international. “Mais nous sommes confiants d’être dans la bonne voie pour rehausser la compétitivité de nos usagers et de notre économie“, estime Jalal Benhayoun.

Sur le plan de l'économie verte et de la protection de l’environnement, la digitalisation et les échanges dématérialisés via PortNet ont permis au Maroc d'épargner annuellement près de 800.000 arbres et de diminuer la consommation du papier et de l’émission du CO2 due aux nombreux déplacements devant être effectués pour accomplir les formalités.

Pour ce qui est de la feuille de route de PortNet et les projets en cours de réalisation, on peut citer principalement :

-La généralisation à l’ensemble des ports marocains du service de prise de rendez-vous électronique de la sortie des conteneurs ;

-La généralisation de la consultation à distance des factures et de leur règlement multicanal à l’ensemble des acteurs de l’écosystème du commerce extérieur ;

-La finalisation de l’étude relative au nouveau service “Trade Direct“ pour la gestion des opérations bancaires documentaires et non documentaires. Ce nouveau service consiste en une solution multibanque pour la gestion d'opérations telles que le crédit documentaire, la remise documentaire, la lettre de crédit, le transfert simple, etc. ;

-La simplification et la digitalisation de plusieurs procédures; aussi bien en import qu’en export; telles que le bon à délivrer, le bon de sortie, la saisie de la DUM via PortNet, le manifeste dépotage, la demande de franchise douanière… et ce, en étroite collaboration avec l’ADII et les acteurs concernés ;

-La dématérialisation et la simplification des procédures d’import/export au niveau de l’aéroport de Casablanca ;

-L’optimisation et la dématérialisation des processus de contrôle à l’export (ONSSA, Morocco Foodex, Douane, ANP et opérateurs de terminaux) conformément au plan d’action du comité national de l’environnement des affaires pour l’année 2019.

PortNet. 43.000 usagers bénéficient des services dématérialisés

Le 09 avril 2019 à08:57

Modifié le 09 avril 2019 à 15:40

PortNet a réussi à dématérialiser 70% des flux. Le guichet unique poursuit, par ailleurs, la mise en place de sa feuille de route communautaire pour une généralisation et dématérialisation complète des flux aussi bien à l’import qu’à l’export. Le point.

Depuis son démarrage en 2011, PortNet offre ses services dématérialisés à une communauté constituée de plus de 43.000 usagers représentant tous les maillons de la supply chain du commerce transfrontalier dans toutes ses facettes (logistique, régalienne et financière) et dont la part du lion revient aux entreprises importatrices et exportatrices.

“Le Maroc a su se distinguer par son modèle de guichet unique, fruit d’une parfaite alliance stratégique publique et privée entre les écosystèmes du commerce et de la logistique au service de la compétitivité des entreprises nationales et de l’économie“, annonce Jalal Benhayoun, directeur général de PortNet.

Progressivement, la communauté de PortNet a fait le pari de la transformation digitale de la plupart des processus du commerce transfrontalier dans toutes ses facettes régaliennes, logistiques et financières. Cela passe d’abord par la gestion automatisée (sans papier) des escales des navires dans toutes les places portuaires de l’ANP, et ensuite par la dématérialisation des procédures de contrôle coordonné et d’enlèvement des marchandises sous l’impulsion de l’Administration des Douanes et des Impôts indirects et en partenariat avec les autres organismes de contrôle concernés. S’y ajoutent, la simplification et la digitalisation de toute la phase de gestion et préparation préalable, basée sur l’anticipation des importations et des exportations sous le lead du ministère de l’Industrie.

“Nous avons mis en place plusieurs services innovants visant à la fois à fluidifier et à intégrer les chaînes de valeur à l’import et à l’export comme la plateforme communautaire de paiement multicanal ouverte à toutes les banques marocaines et à tous les systèmes de paiement au niveau national, offrant à notre écosystème des méthodes pratiques et innovantes d’échange, de consultation et de règlement de toutes les factures relatives aux prestations liées aux opérations d’importation et d’exportation“, explique Jalal Benhayoun.

Retransmission Live de la conférence sur la dématérialisation des procédures

La communauté de PortNet a, par ailleurs, entrepris, dans un cadre inclusif, l’extension des services fournis par sa plateforme, via le portail Trade Sense, aux procédures et aux informations commerciales et logistiques à forte valeur ajoutée, nécessaires aux opérateurs économiques, afin d’accomplir aisément leurs transactions à l’international. Dans le même cadre, le Guichet Unique a déployé plusieurs services innovants tels que le chatbot permettant une certaine assistance technique intelligente et intuitive, en langage naturel, des usagers 24h/24 et 7jours/7 à travers les réseaux sociaux.

“Depuis la naissance de notre plateforme collaborative, les avancées sont rythmées par des réalisations concrètes à grande valeur ajoutée à la fois pour les entreprises marocaines, pour notre écosystème et pour notre économie en général. Au fil des années,  les délais de séjour dans les ports se sont nettement raccourcis passant de 14 jours à moins d’une semaine, engendrant ainsi une optimisation significative des coûts et une meilleure attractivité de notre environnement des affaires lequel a enregistré un bond significatif de plus de 42 positions dans l’indicateur du commerce transfrontalier dans les derniers rapports Doing Business de la Banque mondiale“, soutient le directeur général de PortNet.

Dématérialisation de 35 procédures

Aujourd’hui et dans le cadre d’une collaboration inclusive avec l’ensemble des acteurs de l’écosystème, PortNet a pu dématérialiser plus de 35 procédures. “Actuellement et ensemble avec nos partenaires, nous avons pu dématérialiser 70% des flux et nous continuons à œuvrer suivant notre feuille de route communautaire pour une généralisation et dématérialisation complète des flux aussi bien à l’import qu’à l’export. Toutefois, la vitesse de finalisation de ce qui nous reste à faire dépend souvent de la maturité digitale des administrations et des partenaires à raccorder et de leur agilité face aux priorités communautaires inscrites dans les différents plans d’action et stratégies sectorielles“, prévient le responsable.

Au moment où la communauté du guichet unique soufflera, à l’occasion de la 5ème édition de la conférence annuelle (organisée lors du Logismed du 9 au 11 avril 2019), les bougies du 7ème anniversaire de création de Portnet S.A.,  beaucoup de défis restent à relever et de chantiers à entamer pour atteindre l’objectif ultime d’intégration de bout en bout de la chaîne logistique du commerce international. “Mais nous sommes confiants d’être dans la bonne voie pour rehausser la compétitivité de nos usagers et de notre économie“, estime Jalal Benhayoun.

Sur le plan de l'économie verte et de la protection de l’environnement, la digitalisation et les échanges dématérialisés via PortNet ont permis au Maroc d'épargner annuellement près de 800.000 arbres et de diminuer la consommation du papier et de l’émission du CO2 due aux nombreux déplacements devant être effectués pour accomplir les formalités.

Pour ce qui est de la feuille de route de PortNet et les projets en cours de réalisation, on peut citer principalement :

-La généralisation à l’ensemble des ports marocains du service de prise de rendez-vous électronique de la sortie des conteneurs ;

-La généralisation de la consultation à distance des factures et de leur règlement multicanal à l’ensemble des acteurs de l’écosystème du commerce extérieur ;

-La finalisation de l’étude relative au nouveau service “Trade Direct“ pour la gestion des opérations bancaires documentaires et non documentaires. Ce nouveau service consiste en une solution multibanque pour la gestion d'opérations telles que le crédit documentaire, la remise documentaire, la lettre de crédit, le transfert simple, etc. ;

-La simplification et la digitalisation de plusieurs procédures; aussi bien en import qu’en export; telles que le bon à délivrer, le bon de sortie, la saisie de la DUM via PortNet, le manifeste dépotage, la demande de franchise douanière… et ce, en étroite collaboration avec l’ADII et les acteurs concernés ;

-La dématérialisation et la simplification des procédures d’import/export au niveau de l’aéroport de Casablanca ;

-L’optimisation et la dématérialisation des processus de contrôle à l’export (ONSSA, Morocco Foodex, Douane, ANP et opérateurs de terminaux) conformément au plan d’action du comité national de l’environnement des affaires pour l’année 2019.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.