Première au Maroc: Une femme à la tête d'une communauté Soulaliyate

Rabia Assoul Bent Abd Essalam Ben Bouslam, a été élue naiba (représentante) de la communauté soulaliyate de Ouled Ahmed Souk Larbaa, devenant ainsi la première femme dans l'histoire des communautés soulaliyate au Maroc à décrocher ce titre, grâce à l'élection au lieu de la nomination par un collège de 12 personnes appliquée précédemment.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/27-12-2019/EMu1xMfW4AAj4Mf.jpg-oui
Première au Maroc: Une femme à la tête d'une communauté Soulaliyate (Photo MAP)

Le 27 décembre 2019 à 15:44

Modifié le 27 décembre 2019 à 15:58

Rabia Assoul, marchande du matériel de couture, et mère d'un enfant, a remporté le titre de naiba de la communauté soulaliyate de Ouled Ahmed Souk Larbaa, le 21 décembre courant, avec 135 voix pour et 99 contre, et avec un taux de participation de 63,75% sur 371 membres des communautés soulaliyates enregistrés sur la liste des électeurs.

"Je suis surprise par cette victoire", a confié Mme Assoul à la MAP, rappelant que ce poste a "toujours été l'apanage exclusif des hommes, alors que la femme était marginalisée, sans voix, n'ayant même pas le droit de participer ni à la nomination ni à l'exploitation avant le discours de SM le Roi et les lois prévues par la Constitution ne viennent soutenir le droit de la femme soulaliya à l'exploitation sur le même pied d'égalité que l'homme".

Le programme électoral de l'heureuse élue se décline en plusieurs axes, notamment la délimitation administrative des terres collectives de Ouled Ahmed, la révision de tous les contrat de bail relatifs aux terres de cette communauté soulaliyate, la récupération des terres qui acquises illicitement, l'exploitation de certaines terres collectives dans des projets rentables au profit des membres des communautés soulaliyates, la gestion transparente et efficace des ressources financières, la création d'un forum auquel adhèrent tous les membres des communautés afin de parvenir à une communication efficiente sur leurs droits, et la création d'un siège de l'institution du naib et du conseil des représentants pour permettre aux personnes concernées de rester au fait des questions liées à la communauté soulaliyate, a détaillé Mme Assoul. En ce qui concerne les propositions que la nouvelle représentante souhaite soumettre au ministère de l'Intérieur en sa qualité de ministère de tutelle chargé des communautés soulaliyates, elles comprennent l’organisation d'une formation en faveur des nouveaux représentants à la gestion de la communauté soulaliyate, la création d'un numéro vert afin de consulter l'autorité chargée des affaires des soulaliyates en cas d'urgence, la tenue d'une réunion annuelle des élus des communautés soulaliyates au niveau national, et la généralisation de cette expérience à l'ensemble des communautés soulaliyates du Maroc.

Dans ce même sillage, Mme Assoul a salué le rôle de l'Association des représentants des familles de la communauté soulaliyate de Ouled Ahmed Souk Larbaa dans la réussite de l'expérience de cette communauté grâce au "travail inlassable" visant à unir les membres la communauté, à consolider la communication entre eux, à créer une association regroupant la communauté soulaliyate de Ouled Ahmed et l'établissement d'un forum pour communiquer avec les membres de la communauté soulaliyate, qui résident à l'extérieur du village ou à l'étranger, à organiser des campagnes de sensibilisation aux droits des ayant-droit, en particulier les femmes.

Mme Assouli a décrié le fait qu'un blackout "systèmatique" a été instauré à l'égard des droits des communautés soulaliyate (seules trois ou quatre personnes connaissent les propriétés de la communauté soulaliyate), faisant savoir qu'une pétition a été signée par 150 membres de la communauté soulaliyate et soumise aux autorités afin d'exiger le changement du naib qui occupait ce poste depuis plus de deux décennies, et dont l'âge et l'état de santé ne lui permettent plus d'exercer ses fonctions, notant que des réunions ont été tenues avec l'autorité de tutelle afin de nommer un nouveau représentant, sans aboutir à un accord, ce qui a poussé à réaliser des élections pour la première fois dans l'histoire de la communauté soulaliyate au Maroc.

MAP

(Photo MAP)

Première au Maroc: Une femme à la tête d'une communauté Soulaliyate

Le 27 décembre 2019 à15:46

Modifié le 27 décembre 2019 à 15:58

Rabia Assoul Bent Abd Essalam Ben Bouslam, a été élue naiba (représentante) de la communauté soulaliyate de Ouled Ahmed Souk Larbaa, devenant ainsi la première femme dans l'histoire des communautés soulaliyate au Maroc à décrocher ce titre, grâce à l'élection au lieu de la nomination par un collège de 12 personnes appliquée précédemment.

com_redaction-31

Rabia Assoul, marchande du matériel de couture, et mère d'un enfant, a remporté le titre de naiba de la communauté soulaliyate de Ouled Ahmed Souk Larbaa, le 21 décembre courant, avec 135 voix pour et 99 contre, et avec un taux de participation de 63,75% sur 371 membres des communautés soulaliyates enregistrés sur la liste des électeurs.

"Je suis surprise par cette victoire", a confié Mme Assoul à la MAP, rappelant que ce poste a "toujours été l'apanage exclusif des hommes, alors que la femme était marginalisée, sans voix, n'ayant même pas le droit de participer ni à la nomination ni à l'exploitation avant le discours de SM le Roi et les lois prévues par la Constitution ne viennent soutenir le droit de la femme soulaliya à l'exploitation sur le même pied d'égalité que l'homme".

Le programme électoral de l'heureuse élue se décline en plusieurs axes, notamment la délimitation administrative des terres collectives de Ouled Ahmed, la révision de tous les contrat de bail relatifs aux terres de cette communauté soulaliyate, la récupération des terres qui acquises illicitement, l'exploitation de certaines terres collectives dans des projets rentables au profit des membres des communautés soulaliyates, la gestion transparente et efficace des ressources financières, la création d'un forum auquel adhèrent tous les membres des communautés afin de parvenir à une communication efficiente sur leurs droits, et la création d'un siège de l'institution du naib et du conseil des représentants pour permettre aux personnes concernées de rester au fait des questions liées à la communauté soulaliyate, a détaillé Mme Assoul. En ce qui concerne les propositions que la nouvelle représentante souhaite soumettre au ministère de l'Intérieur en sa qualité de ministère de tutelle chargé des communautés soulaliyates, elles comprennent l’organisation d'une formation en faveur des nouveaux représentants à la gestion de la communauté soulaliyate, la création d'un numéro vert afin de consulter l'autorité chargée des affaires des soulaliyates en cas d'urgence, la tenue d'une réunion annuelle des élus des communautés soulaliyates au niveau national, et la généralisation de cette expérience à l'ensemble des communautés soulaliyates du Maroc.

Dans ce même sillage, Mme Assoul a salué le rôle de l'Association des représentants des familles de la communauté soulaliyate de Ouled Ahmed Souk Larbaa dans la réussite de l'expérience de cette communauté grâce au "travail inlassable" visant à unir les membres la communauté, à consolider la communication entre eux, à créer une association regroupant la communauté soulaliyate de Ouled Ahmed et l'établissement d'un forum pour communiquer avec les membres de la communauté soulaliyate, qui résident à l'extérieur du village ou à l'étranger, à organiser des campagnes de sensibilisation aux droits des ayant-droit, en particulier les femmes.

Mme Assouli a décrié le fait qu'un blackout "systèmatique" a été instauré à l'égard des droits des communautés soulaliyate (seules trois ou quatre personnes connaissent les propriétés de la communauté soulaliyate), faisant savoir qu'une pétition a été signée par 150 membres de la communauté soulaliyate et soumise aux autorités afin d'exiger le changement du naib qui occupait ce poste depuis plus de deux décennies, et dont l'âge et l'état de santé ne lui permettent plus d'exercer ses fonctions, notant que des réunions ont été tenues avec l'autorité de tutelle afin de nommer un nouveau représentant, sans aboutir à un accord, ce qui a poussé à réaliser des élections pour la première fois dans l'histoire de la communauté soulaliyate au Maroc.

MAP

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
0

Communication financière

Résultats de l'offre publique d’achat obligatoire portant sur les actions de la Société Maghrébine de Monétique (S2M) à l’initiative de Medtech et Millennium Ventures

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.