Premiers chiffres de l'impact du Covid-19 sur l'industrie de Casablanca

Le chiffre d’affaires des industries installées dans la région Casablanca-Settat a chuté de 25% à 55% selon les filières. La baisse de l’emploi varie entre 30% et 85%. Des actions ont été menées pour limiter la casse.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/04-06-2020/casa-20190.jpg-oui
Premiers chiffres de l'impact du Covid-19 sur l'industrie de Casablanca

Le 04 juin 2020 à 14:22

Modifié le 04 juin 2020 à 14:30

Le Comité de veille économique de la région Casablanca-Settat a tenu sa première réunion mercredi 3 juin, sous la présidence du Wali Said Ahmidouch. Ont pris part à cette réunion, en partie en visioconférence, les gouverneurs, le président de la région Mustapha Bakkoury, le maire Abdelaziz Elomari, le président de la CGEM, les principaux ministères économiques et sociaux, les chambres de commerce, d'agriculture et d'artisanat. C'est dire...

Saad Amam, délégué du ministère du commerce et de l’industrie a fait un exposé sur l’impact de la pandémie du Covid-19 sur les entreprises de la région et les propositions de relance. Dans l'économie, l'emploi et la démographie, le poids de la région est tel que cette réunion avait une portée nationale.

Dans l’industrie, Casablanca-Settat représente 59% du chiffre d’affaires national, 58% de la production, 43% des exportations et 60% des investissements. Elle emploi 306.968 personnes dans ce secteur.

Ce dernier a été lourdement affecté depuis le début de l’état d’urgence sanitaire. Selon les données de la CGEM et de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Casablanca, reprises par le délégué, les différentes filières industrielles ont accusé :

- Textile et habillement : baisse de 55% du CA et de 71% de l’emploi.

- Automobile : baisse de 50% du CA et de 60% de l’emploi.

- Chimie-Parachimie : baisse de 39% du CA et de 42 de l’emploi.

- Cuir : baisse de 55% du CA et de 85 de l’emploi.

- Agroalimentaire : baisse de 31% du CA et de 30% de l’emploi.

- Matériel électrique et électronique : baisse de 38% du CA et de 54 de l’emploi.

- Matériaux de construction : baisse de 40% du CA et de 48% de l’emploi.

- Métallurgie, mécanique et électromécanique : baisse de 31% du CA et de 55% de l’emploi.

- Aéronautique : baisse de 25% du CA et de 47% de l’emploi.

Dans cette conjoncture et pour répondre aux nouveaux besoins nationaux, 105 unités industrielles de la région ont converti la totalité ou une partie de leurs activités pour produire des masques de protection et des visières, dont une vingtaine qui sont encours de certification par l’IMANOR et 10 qui exportent déjà.

De plus, 40 sociétés ont entamé la procédure de production du gel hydroalcoolique.

17 projets d'investissement Covid-19 appuyés

Le ministère a listé plusieurs propositions et actions de relance économique. A commencer par le maintien des activités industrielles dans le respect des mesures sanitaires : 950 sociétés ont été contrôlées par les commissions mixtes (Santé, Intérieur, Travail, Commerce et Industrie).

Il œuvre aussi à promouvoir les offres d’accompagnement et de relance mises en place par Maroc PME : 17 projets d’investissement Covid-19 ont été retenus jusqu’au 30 avril dans la région, totalisant 112 MDH d’investissements et devant créer 275 emplois directs et 304 indirects. Ces projets bénéficient de primes d’un total de 29,5 MDH. Les activités couvertes sont la fabrication des masques et équipements de protection individuelle, du gel hydroalcoolique et produits désinfectants et divers équipements dans la lutte contre l’épidémie.

Le ministère œuvre aussi à activer le traitement des dossiers de valorisation déposés par les sociétés qui ont signé un contrat d’investissement avec le Fonds Hassan II. Compte tenu de la conjoncture, des mesures exceptionnelles et provisoires ont été mises en place pour soutenir ces sociétés en les faisant bénéficier d’avances sur la contribution du fonds : 10 entreprises de la région auront bientôt une enveloppe de 48 MDH.

Il s’apprête par ailleurs à débloquer les primes à l’investissement au profit des projets ayant signé des conventions dans le cadre du Fonds de développement des investissements industriels. 6 sociétés de la région sont sur le point de bénéficier de cet avantage.

>>Lire aussi:

Activité et emplois: les premiers chiffres de l'hécatombe (enquête CGEM)

La relance économique nécessiterait entre 80 et 100 milliards de DH (CGEM)

Premiers chiffres de l'impact du Covid-19 sur l'industrie de Casablanca

Le 04 juin 2020 à14:30

Modifié le 04 juin 2020 à 14:30

Le chiffre d’affaires des industries installées dans la région Casablanca-Settat a chuté de 25% à 55% selon les filières. La baisse de l’emploi varie entre 30% et 85%. Des actions ont été menées pour limiter la casse.

com_redaction-29

Le Comité de veille économique de la région Casablanca-Settat a tenu sa première réunion mercredi 3 juin, sous la présidence du Wali Said Ahmidouch. Ont pris part à cette réunion, en partie en visioconférence, les gouverneurs, le président de la région Mustapha Bakkoury, le maire Abdelaziz Elomari, le président de la CGEM, les principaux ministères économiques et sociaux, les chambres de commerce, d'agriculture et d'artisanat. C'est dire...

Saad Amam, délégué du ministère du commerce et de l’industrie a fait un exposé sur l’impact de la pandémie du Covid-19 sur les entreprises de la région et les propositions de relance. Dans l'économie, l'emploi et la démographie, le poids de la région est tel que cette réunion avait une portée nationale.

Dans l’industrie, Casablanca-Settat représente 59% du chiffre d’affaires national, 58% de la production, 43% des exportations et 60% des investissements. Elle emploi 306.968 personnes dans ce secteur.

Ce dernier a été lourdement affecté depuis le début de l’état d’urgence sanitaire. Selon les données de la CGEM et de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Casablanca, reprises par le délégué, les différentes filières industrielles ont accusé :

- Textile et habillement : baisse de 55% du CA et de 71% de l’emploi.

- Automobile : baisse de 50% du CA et de 60% de l’emploi.

- Chimie-Parachimie : baisse de 39% du CA et de 42 de l’emploi.

- Cuir : baisse de 55% du CA et de 85 de l’emploi.

- Agroalimentaire : baisse de 31% du CA et de 30% de l’emploi.

- Matériel électrique et électronique : baisse de 38% du CA et de 54 de l’emploi.

- Matériaux de construction : baisse de 40% du CA et de 48% de l’emploi.

- Métallurgie, mécanique et électromécanique : baisse de 31% du CA et de 55% de l’emploi.

- Aéronautique : baisse de 25% du CA et de 47% de l’emploi.

Dans cette conjoncture et pour répondre aux nouveaux besoins nationaux, 105 unités industrielles de la région ont converti la totalité ou une partie de leurs activités pour produire des masques de protection et des visières, dont une vingtaine qui sont encours de certification par l’IMANOR et 10 qui exportent déjà.

De plus, 40 sociétés ont entamé la procédure de production du gel hydroalcoolique.

17 projets d'investissement Covid-19 appuyés

Le ministère a listé plusieurs propositions et actions de relance économique. A commencer par le maintien des activités industrielles dans le respect des mesures sanitaires : 950 sociétés ont été contrôlées par les commissions mixtes (Santé, Intérieur, Travail, Commerce et Industrie).

Il œuvre aussi à promouvoir les offres d’accompagnement et de relance mises en place par Maroc PME : 17 projets d’investissement Covid-19 ont été retenus jusqu’au 30 avril dans la région, totalisant 112 MDH d’investissements et devant créer 275 emplois directs et 304 indirects. Ces projets bénéficient de primes d’un total de 29,5 MDH. Les activités couvertes sont la fabrication des masques et équipements de protection individuelle, du gel hydroalcoolique et produits désinfectants et divers équipements dans la lutte contre l’épidémie.

Le ministère œuvre aussi à activer le traitement des dossiers de valorisation déposés par les sociétés qui ont signé un contrat d’investissement avec le Fonds Hassan II. Compte tenu de la conjoncture, des mesures exceptionnelles et provisoires ont été mises en place pour soutenir ces sociétés en les faisant bénéficier d’avances sur la contribution du fonds : 10 entreprises de la région auront bientôt une enveloppe de 48 MDH.

Il s’apprête par ailleurs à débloquer les primes à l’investissement au profit des projets ayant signé des conventions dans le cadre du Fonds de développement des investissements industriels. 6 sociétés de la région sont sur le point de bénéficier de cet avantage.

>>Lire aussi:

Activité et emplois: les premiers chiffres de l'hécatombe (enquête CGEM)

La relance économique nécessiterait entre 80 et 100 milliards de DH (CGEM)

A lire aussi


Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Nomination de deux administrateurs indépendants

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.