Ce que signifie le stade 2 de l'épidémie du Coronavirus

Le ministre de la Santé publique Khalid Ait Taleb a donné une conférence de presse impromptue ce mercredi vers 21H à Rabat, au siège de l'agence MAP. Il a évoqué le passage probable vers le stade 2 de l'épidémie du Coronavirus.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/18-03-2020/khalidaittaleb__1.jpg-oui
Que signifie le stade 2 de l'épidémie du Coronavirus ? (Photo Médias24)

Le 19 mars 2020 à 13:02

Modifié le 19 mars 2020 à 20:35

Le passage d'un stade à l'autre d'une épidémie part d'un constat de terrain. Celui de l'évolution de l'épidémie. Et cette évolution change le niveau d'alerte sanitaire ainsi que la stratégie suivie.

Les frontières entre stades 1, 2 et 3 d'une épidémie de Covid-19 ne sont pas strictes comme nous allons le voir. Le Maroc est toujours au stade 1 et devrait annoncer le passage du niveau d'alerte au stade 2 d'une manière imminente, si ce n'est déjà fait au moment où nous mettons cette information en ligne.

Dans le cas marocain, certaines décisions ont déjà été prises par les autorités alors qu'elles relèvent dans d'autres pays des stades 2 ou 3 de l'épidémie. C'est l'exemple de la fermeture des écoles, la suspension des liaisons aériennes ou l'appel à l'isolement volontaire de la population. Ceci parce que les autorités marocaines ont préféré utiliser tous les leviers pour freiner l'arrivée du coronavirus puis sa propagation.

L'apparition de "clusters" (foyers locaux), "annonce probablement la fin de la phase 1 et l'entrée en phase 2", a expliqué le ministre de la Santé mercredi soir dans sa déclaration.

Dans le cas du nouveau Coronavirus, il n'y a pour l'instant pas de traitement. Et l'épidémie peut être dévastatrice et létale. De ce fait, la majorité des pays adoptent les mêmes leviers:

-détection précoce, y compris aux frontières. Il y a eu probablement dans cette étape, insuffisance des moyens mis en œuvre pour la détection aux frontières marocaines puisqu'elle n'a été généralisée que quelques jours avant la suspension de toutes les liaisons aériennes.

Cela étant dit, la détection aux frontières est effectuée par caméra thermique. Or, l'incubation dure en moyenne de 5 à 14 jours, et quelqu'un peut ne pas présenter de fièvre tout en étant porteur du virus.

Quoi qu'il en soit, au cours de ce stade, appelé stade 1, il faut détecter et traiter au plus vite les cas; puis identifier autant que possible tous les cas contacts et les soumettre au même protocole: deux prises de température par jour, isolation volontaire pendant 14 jours.

Le Maroc se trouve à la fin de ce stade de l'épidémie.

-freiner la propagation du virus dès l'apparition des cas locaux (appelés également communautaires) avec transmission sur le sol marocain à des résidents marocains. Le scénario devient plus dangereux lorsqu'il y a apparition de "clusters" ou grappes, ou encore foyers. C'est-à-dire des zones géographiquement restreintes, parfois un quartier dans une ville, ou apparaissent plusieurs cas physiquement proches. C'est le stade 2. Il s'agit de mettre davantage de moyens pour freiner coûte que coûte la propagation, quitte à isoler physiquement ces foyers.

Au Maroc, le ministre de la Santé a évoqué des cas répartis sur tout le territoire et l'apparition de clusters, au pluriel. Au regard de la répartition diffusée mercredi soir, on peut penser à des foyers éventuellement à Fès-Meknès, Casa-Settat et Rabat-Kénitra. Mais il ne s'agit que d'une hypothèse, en l'absence de toute confirmation ou précision officielle. Les 5 cas enregistrés mercredi 18 mars l'étaient tous dans la région de Fès-Meknès.

Passer au stade 2 implique des changements dans la stratégie de santé: la stratégie n'est plus la détection mais de freiner la propagation coûte que coûte. Il y a une recherche active de clusters, tous les cas contacts sont placés en isolement sanitaire, tous les cas possibles sont pris en charge à l'hôpital et subissent des tests.

A titre d'exemple, en France, le passage au stade 2 a été constaté le 28 février. Deux semaines plus tard, ce pays était entré en stade 3. Ces journées sont donc décisives.

-Le stade 3 est celui de la pandémie, avec comme objectif de limiter le nombre de décès. C'est le stade généralement du confinement, ou isolement obligatoire.

Au Maroc, il est probable que le confinement sera décrété bien avant. Le confinement s'étant avéré à l'usage, une mesure très efficace.

(Photo Médias24)

Ce que signifie le stade 2 de l'épidémie du Coronavirus

Le 19 mars 2020 à13:06

Modifié le 19 mars 2020 à 20:35

Le ministre de la Santé publique Khalid Ait Taleb a donné une conférence de presse impromptue ce mercredi vers 21H à Rabat, au siège de l'agence MAP. Il a évoqué le passage probable vers le stade 2 de l'épidémie du Coronavirus.

Le passage d'un stade à l'autre d'une épidémie part d'un constat de terrain. Celui de l'évolution de l'épidémie. Et cette évolution change le niveau d'alerte sanitaire ainsi que la stratégie suivie.

Les frontières entre stades 1, 2 et 3 d'une épidémie de Covid-19 ne sont pas strictes comme nous allons le voir. Le Maroc est toujours au stade 1 et devrait annoncer le passage du niveau d'alerte au stade 2 d'une manière imminente, si ce n'est déjà fait au moment où nous mettons cette information en ligne.

Dans le cas marocain, certaines décisions ont déjà été prises par les autorités alors qu'elles relèvent dans d'autres pays des stades 2 ou 3 de l'épidémie. C'est l'exemple de la fermeture des écoles, la suspension des liaisons aériennes ou l'appel à l'isolement volontaire de la population. Ceci parce que les autorités marocaines ont préféré utiliser tous les leviers pour freiner l'arrivée du coronavirus puis sa propagation.

L'apparition de "clusters" (foyers locaux), "annonce probablement la fin de la phase 1 et l'entrée en phase 2", a expliqué le ministre de la Santé mercredi soir dans sa déclaration.

Dans le cas du nouveau Coronavirus, il n'y a pour l'instant pas de traitement. Et l'épidémie peut être dévastatrice et létale. De ce fait, la majorité des pays adoptent les mêmes leviers:

-détection précoce, y compris aux frontières. Il y a eu probablement dans cette étape, insuffisance des moyens mis en œuvre pour la détection aux frontières marocaines puisqu'elle n'a été généralisée que quelques jours avant la suspension de toutes les liaisons aériennes.

Cela étant dit, la détection aux frontières est effectuée par caméra thermique. Or, l'incubation dure en moyenne de 5 à 14 jours, et quelqu'un peut ne pas présenter de fièvre tout en étant porteur du virus.

Quoi qu'il en soit, au cours de ce stade, appelé stade 1, il faut détecter et traiter au plus vite les cas; puis identifier autant que possible tous les cas contacts et les soumettre au même protocole: deux prises de température par jour, isolation volontaire pendant 14 jours.

Le Maroc se trouve à la fin de ce stade de l'épidémie.

-freiner la propagation du virus dès l'apparition des cas locaux (appelés également communautaires) avec transmission sur le sol marocain à des résidents marocains. Le scénario devient plus dangereux lorsqu'il y a apparition de "clusters" ou grappes, ou encore foyers. C'est-à-dire des zones géographiquement restreintes, parfois un quartier dans une ville, ou apparaissent plusieurs cas physiquement proches. C'est le stade 2. Il s'agit de mettre davantage de moyens pour freiner coûte que coûte la propagation, quitte à isoler physiquement ces foyers.

Au Maroc, le ministre de la Santé a évoqué des cas répartis sur tout le territoire et l'apparition de clusters, au pluriel. Au regard de la répartition diffusée mercredi soir, on peut penser à des foyers éventuellement à Fès-Meknès, Casa-Settat et Rabat-Kénitra. Mais il ne s'agit que d'une hypothèse, en l'absence de toute confirmation ou précision officielle. Les 5 cas enregistrés mercredi 18 mars l'étaient tous dans la région de Fès-Meknès.

Passer au stade 2 implique des changements dans la stratégie de santé: la stratégie n'est plus la détection mais de freiner la propagation coûte que coûte. Il y a une recherche active de clusters, tous les cas contacts sont placés en isolement sanitaire, tous les cas possibles sont pris en charge à l'hôpital et subissent des tests.

A titre d'exemple, en France, le passage au stade 2 a été constaté le 28 février. Deux semaines plus tard, ce pays était entré en stade 3. Ces journées sont donc décisives.

-Le stade 3 est celui de la pandémie, avec comme objectif de limiter le nombre de décès. C'est le stade généralement du confinement, ou isolement obligatoire.

Au Maroc, il est probable que le confinement sera décrété bien avant. Le confinement s'étant avéré à l'usage, une mesure très efficace.

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : Indicateurs du deuxième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.