Remaniement gouvernemental: les partis attendent une proposition d'Elotmani

Deux sources gouvernementales ont livré à Médias24 les données les plus récentes sur l’avancement du processus de remaniement.

Remaniement gouvernemental: les partis attendent une proposition d'Elotmani

Le 21 septembre 2019 à 10:58

Modifié le 21 septembre 2019 à 10:58

A priori, la majorité ne change pas. Et le remaniement n’est pas pour demain. Aucune liste de noms n’a été transmise par Elotmani au Roi Mohammed VI. Avant d’arriver aux noms, il faut arrêter l’architecture du gouvernement. Et pour cela, le Chef du gouvernement doit faire une proposition et la soumettre aux chefs de partis.

Saâdeddine Elotmani a mené des discussions avec les partis qui composent la majorité (PJD, RNI, UC, USFP, PPS, MP). Nous ne savons pas si ces discussions ont déjà concerné tous les chefs de partis ou seulement une partie d’entre eux. Mais il va sans dire que la structure du nouveau gouvernement ne sera pas arrêtée sans que tous les chefs des partis de la majorité n’aient été consultés.

Après ce tour de piste, Elotmani soumettra une proposition d’architecture à ses alliés de la Majorité. Il s’agira d’un gouvernement resserré et il est probable que les postes de secrétaires d’Etat seront tous supprimés.

Commencera alors le plus difficile : la liste de noms. Le Roi a demandé des compétences ce qui remet en cause une partie non négligeable du gouvernement actuel.

Le gouvernement actuel a prévu que le projet de loi de Finances soit transmis au parlement le jeudi 17 octobre et qu’il soit présenté officiellement le vendredi 18 octobre. Auparavant, il aura été adopté en conseil des ministres.

L’idéal serait que dans ce conseil des ministres siège le nouveau cabinet. Et que celui-ci aille défendre le projet de loi de Finances.

Remaniement gouvernemental: les partis attendent une proposition d'Elotmani

Le 21 septembre 2019 à10:58

Modifié le 21 septembre 2019 à 10:58

Deux sources gouvernementales ont livré à Médias24 les données les plus récentes sur l’avancement du processus de remaniement.

A priori, la majorité ne change pas. Et le remaniement n’est pas pour demain. Aucune liste de noms n’a été transmise par Elotmani au Roi Mohammed VI. Avant d’arriver aux noms, il faut arrêter l’architecture du gouvernement. Et pour cela, le Chef du gouvernement doit faire une proposition et la soumettre aux chefs de partis.

Saâdeddine Elotmani a mené des discussions avec les partis qui composent la majorité (PJD, RNI, UC, USFP, PPS, MP). Nous ne savons pas si ces discussions ont déjà concerné tous les chefs de partis ou seulement une partie d’entre eux. Mais il va sans dire que la structure du nouveau gouvernement ne sera pas arrêtée sans que tous les chefs des partis de la majorité n’aient été consultés.

Après ce tour de piste, Elotmani soumettra une proposition d’architecture à ses alliés de la Majorité. Il s’agira d’un gouvernement resserré et il est probable que les postes de secrétaires d’Etat seront tous supprimés.

Commencera alors le plus difficile : la liste de noms. Le Roi a demandé des compétences ce qui remet en cause une partie non négligeable du gouvernement actuel.

Le gouvernement actuel a prévu que le projet de loi de Finances soit transmis au parlement le jeudi 17 octobre et qu’il soit présenté officiellement le vendredi 18 octobre. Auparavant, il aura été adopté en conseil des ministres.

L’idéal serait que dans ce conseil des ministres siège le nouveau cabinet. Et que celui-ci aille défendre le projet de loi de Finances.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.