Retraites: le RCAR et la CNRA se portent mieux

Les résultats du pôle prévoyance de la CDG, qui regroupe le RCAR et la CNRA, sont en nette amélioration. La réforme paramétrique du RCAR se poursuivra et des ajustements seront apportés à la gouvernance des deux régimes, annonce la CDG.

Retraites: le RCAR et la CNRA se portent mieux

Le 31 mai 2019 à 11:31

Modifié le 31 mai 2019 à 11:31

Selon un communiqué de la CDG, l’année 2018 a été marquée par « d’importes performances opérationnelles et de gestion ».

Le Pole Prévoyance de la CDG regroupe deux organismes : la Caisse Nationale de Retraites et d’Assurances (CNRA) et le Régime Collectif d’Allocation de Retraite (RCAR).

Constitué d’un régime Général et d’un régime complémentaire, le RCAR gère les retraites du personnel de l'Etat et des collectivités locales ainsi que le personnel des organismes soumis au contrôle financier de l'Etat.

La CNRA opère quant à elle dans les domaines de la gestion des rentes qu’elle sert en réparation des accidents du travail et de circulation. Elle propose également des offres de produits de retraite ciblés et gère pour le compte de l’Etat des Fonds de retraite et de solidarité.

Près d'un million de citoyen servis 

Au 31 décembre 2018, le RCAR compte une population de 615.789 citoyennes et citoyens dont 486.226 affiliés et 129 563 pensionnés, à travers 3.429 établissements adhérents.

« Ces chiffres ont connu une forte progression expliquée par les recrutements des Académies Régionales de l’Éducation et de la Formation, et par la poursuite du processus d’intégration de Caisses Internes de Retraites (CIR), consacré en 2018 à l’intégration des Caisses Internes de Retraite d’AMENDIS Tanger et Tétouan », explique le communiqué de la CDG.

Quant à la CNRA, les effectifs gérés ont atteint 121.289 bénéficiaires pour la gestion propre et 207.599 pour la gestion pour compte de tiers.

La gestion pour compte de tiers englobe les bénéficiaires des fonds de travail « FDT », les aides destinées aux veuves ayant des orphelins à charge (DAAM AL ARAMIL), ainsi que les avances octroyées aux femmes divorcées ou délaissées indigentes et ayant des enfants (Fonds d’Entraide Familiale).

Ce qui porte, selon les chiffres communiqués par la CDG, le total des citoyens servis par CDG Prévoyance à 944.677 personnes.

136,1 milliards de DH de réserves

Côté finances, l’encours des réserves gérées par CDG Prévoyance atteint 136,1 milliards de DH en 2018, en progression de 2% par rapport à l’année 2017.

87,6% de ces encours sont gérés par le RCAR avec ses deux régimes général et complémentaire et 12,4% sont gérés par la CNRA.

Malgré la baisse affichée du marché boursier, le portefeuille du RCAR réalise en 2018 des résultats positifs portant la performance moyenne nette de ses placements financiers à 7,4% sur les 5 dernières années. 

« D’autre part, les efforts de construction du portefeuille alternatif du RCAR, entamés depuis plus de 10 ans, ont été matérialisés en 2018 par des investissements stratégiques de taille importante, une rentabilité soutenue, et un potentiel de valorisation confirmé », annonce la CDG.

Le portefeuille des placements de la CNRA affiche quant à lui « l’une des meilleures performances du marché obligataire », signale le communiqué. Sa rentabilité nette a atteint 4,31%.

Il est à noter que le chiffre d’affaires de la CNRA a connu une progression de +29%. Une progression que la CDG explique par la dynamique des cotisations au régime de retraite complémentaire RECORE et la prise en charge d’une partie du portefeuille des rentes "Accidents du Travail" de l’une des plus importantes compagnies d’assurances de la place.

Un horizon de viabilité autour de 2044

Le bilan actuariel certifié du RCAR fait ressortir un horizon de viabilité jusqu’à 2044 (vs 2039 en 2016). Ce qui n’empêche pas la poursuite de la réforme paramétrique du régime, indique la CDG. 

« Malgré un niveau de déficit moins inquiétant que celui d’autres régimes à l’échelle nationale, le processus de réforme paramétrique, en cohérence avec les orientations de la réforme des retraites au Maroc, sera poursuivi par CDG Prévoyance pour le compte du RCAR en parfaite coordination avec les autorités compétentes », signale le communiqué du groupe.

Côté gestion, CDG Prévoyance note une nette amélioration des ratios de gestion des deux caisses. Le TER (Total Expense Ratio) affiche sur les 2 dernières années une baisse cumulée de 4 points de base.

A l’occasion de la présentation de ces résultats, la CDG annonce également sa volonté d’apporter des ajustements structurels à la gouvernance du RCAR et du CNRA. Ces ajustements vont porter, selon le communiqué, sur le fonctionnement, les prérogatives et la composition des instances de gouvernance des deux caisses, y compris celles relatives à la gestion financière.

Retraites: le RCAR et la CNRA se portent mieux

Le 31 mai 2019 à11:31

Modifié le 31 mai 2019 à 11:31

Les résultats du pôle prévoyance de la CDG, qui regroupe le RCAR et la CNRA, sont en nette amélioration. La réforme paramétrique du RCAR se poursuivra et des ajustements seront apportés à la gouvernance des deux régimes, annonce la CDG.

Selon un communiqué de la CDG, l’année 2018 a été marquée par « d’importes performances opérationnelles et de gestion ».

Le Pole Prévoyance de la CDG regroupe deux organismes : la Caisse Nationale de Retraites et d’Assurances (CNRA) et le Régime Collectif d’Allocation de Retraite (RCAR).

Constitué d’un régime Général et d’un régime complémentaire, le RCAR gère les retraites du personnel de l'Etat et des collectivités locales ainsi que le personnel des organismes soumis au contrôle financier de l'Etat.

La CNRA opère quant à elle dans les domaines de la gestion des rentes qu’elle sert en réparation des accidents du travail et de circulation. Elle propose également des offres de produits de retraite ciblés et gère pour le compte de l’Etat des Fonds de retraite et de solidarité.

Près d'un million de citoyen servis 

Au 31 décembre 2018, le RCAR compte une population de 615.789 citoyennes et citoyens dont 486.226 affiliés et 129 563 pensionnés, à travers 3.429 établissements adhérents.

« Ces chiffres ont connu une forte progression expliquée par les recrutements des Académies Régionales de l’Éducation et de la Formation, et par la poursuite du processus d’intégration de Caisses Internes de Retraites (CIR), consacré en 2018 à l’intégration des Caisses Internes de Retraite d’AMENDIS Tanger et Tétouan », explique le communiqué de la CDG.

Quant à la CNRA, les effectifs gérés ont atteint 121.289 bénéficiaires pour la gestion propre et 207.599 pour la gestion pour compte de tiers.

La gestion pour compte de tiers englobe les bénéficiaires des fonds de travail « FDT », les aides destinées aux veuves ayant des orphelins à charge (DAAM AL ARAMIL), ainsi que les avances octroyées aux femmes divorcées ou délaissées indigentes et ayant des enfants (Fonds d’Entraide Familiale).

Ce qui porte, selon les chiffres communiqués par la CDG, le total des citoyens servis par CDG Prévoyance à 944.677 personnes.

136,1 milliards de DH de réserves

Côté finances, l’encours des réserves gérées par CDG Prévoyance atteint 136,1 milliards de DH en 2018, en progression de 2% par rapport à l’année 2017.

87,6% de ces encours sont gérés par le RCAR avec ses deux régimes général et complémentaire et 12,4% sont gérés par la CNRA.

Malgré la baisse affichée du marché boursier, le portefeuille du RCAR réalise en 2018 des résultats positifs portant la performance moyenne nette de ses placements financiers à 7,4% sur les 5 dernières années. 

« D’autre part, les efforts de construction du portefeuille alternatif du RCAR, entamés depuis plus de 10 ans, ont été matérialisés en 2018 par des investissements stratégiques de taille importante, une rentabilité soutenue, et un potentiel de valorisation confirmé », annonce la CDG.

Le portefeuille des placements de la CNRA affiche quant à lui « l’une des meilleures performances du marché obligataire », signale le communiqué. Sa rentabilité nette a atteint 4,31%.

Il est à noter que le chiffre d’affaires de la CNRA a connu une progression de +29%. Une progression que la CDG explique par la dynamique des cotisations au régime de retraite complémentaire RECORE et la prise en charge d’une partie du portefeuille des rentes "Accidents du Travail" de l’une des plus importantes compagnies d’assurances de la place.

Un horizon de viabilité autour de 2044

Le bilan actuariel certifié du RCAR fait ressortir un horizon de viabilité jusqu’à 2044 (vs 2039 en 2016). Ce qui n’empêche pas la poursuite de la réforme paramétrique du régime, indique la CDG. 

« Malgré un niveau de déficit moins inquiétant que celui d’autres régimes à l’échelle nationale, le processus de réforme paramétrique, en cohérence avec les orientations de la réforme des retraites au Maroc, sera poursuivi par CDG Prévoyance pour le compte du RCAR en parfaite coordination avec les autorités compétentes », signale le communiqué du groupe.

Côté gestion, CDG Prévoyance note une nette amélioration des ratios de gestion des deux caisses. Le TER (Total Expense Ratio) affiche sur les 2 dernières années une baisse cumulée de 4 points de base.

A l’occasion de la présentation de ces résultats, la CDG annonce également sa volonté d’apporter des ajustements structurels à la gouvernance du RCAR et du CNRA. Ces ajustements vont porter, selon le communiqué, sur le fonctionnement, les prérogatives et la composition des instances de gouvernance des deux caisses, y compris celles relatives à la gestion financière.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.