Le RNI a transmis son modèle de développement au cabinet royal

Le bureau politique du RNI s'est réuni ce samedi 23 février 2019, dans la ville de Dakhla. Ce choix symbolique qui est venu après d'autres villes comme Nador, est destiné à illustrer la volonté du parti d'aller sur le terrain.

Le RNI a transmis son modèle de développement au cabinet royal

Le 23 février 2019 à 16:40

Modifié le 23 février 2019 à 16:59

Dans son communiqué, le RNI a annoncé avoir transmis au cabinet royal, la contribution du RNI à la conception d'un nouveau modèle de développement pour le Maroc. Le document transmis s'inspire largement, et c'est logique, du programme du parti "La voie de la confiance" qui avait été lancé il y a une année à Agadir.

Le mot "confiance" avait été choisi comme réponse aux discours populistes, "visant justement à saper la confiance".

Seconde annonce à l'issue de cette réunion: une réponse du tac au tac aux partis qui ont bloqué l'adoption en commission du projet de loi-cadre sur l'enseignement. La nouvelle stratégie de l'enseignement 2015-2019 a été adoptée il y a quatre ans. Et malgré les injonctions du Roi, il n'y a toujours pas de loi-cadre devant mettre l'enseignement à l'abri des aléas et traduire dans la pratique les choix de la stratégie 2015-2030.

La discussion est bloquée en commission. Des discussions ont lieu en coulisses pour débloquer la situation. Le RNI a réaffirmé son soutien à l'enseignement des matières scientifiques par différentes langues et pas seulement en langue arabe. C'est ce point qui a bloqué les travaux. Le communiqué du bureau politique insiste sur le fait que le blocage est basé sur des choix idéologiques dépassés qui ne sont même pas assumés par ceux qui les défendent puisque ces derniers optent pour des systèmes de diversité linguistique pour leurs propres enfants et leurs proches.

Le RNI réitère également ses positions de défense de la langue amazigh et appelle à ce que le jour de l'an soit férié.

Pour ce qui concerne les enseignants contractuels, il appelle le gouvernement à ouvrir rapidement un dialogue et à trouver une solution, sans pour autant sacrifier la nécessité d'une répartition territoriale complète des effectifs d'enseignants.

Le parti annonce le lancement d'une caravane de parlementaires dans toutes les régions du Royaume, ainsi qu'une campagne nationale d'adhésions en mars prochain.

Tags : RNI

Le RNI a transmis son modèle de développement au cabinet royal

Le 23 février 2019 à16:59

Modifié le 23 février 2019 à 16:59

Le bureau politique du RNI s'est réuni ce samedi 23 février 2019, dans la ville de Dakhla. Ce choix symbolique qui est venu après d'autres villes comme Nador, est destiné à illustrer la volonté du parti d'aller sur le terrain.

Dans son communiqué, le RNI a annoncé avoir transmis au cabinet royal, la contribution du RNI à la conception d'un nouveau modèle de développement pour le Maroc. Le document transmis s'inspire largement, et c'est logique, du programme du parti "La voie de la confiance" qui avait été lancé il y a une année à Agadir.

Le mot "confiance" avait été choisi comme réponse aux discours populistes, "visant justement à saper la confiance".

Seconde annonce à l'issue de cette réunion: une réponse du tac au tac aux partis qui ont bloqué l'adoption en commission du projet de loi-cadre sur l'enseignement. La nouvelle stratégie de l'enseignement 2015-2019 a été adoptée il y a quatre ans. Et malgré les injonctions du Roi, il n'y a toujours pas de loi-cadre devant mettre l'enseignement à l'abri des aléas et traduire dans la pratique les choix de la stratégie 2015-2030.

La discussion est bloquée en commission. Des discussions ont lieu en coulisses pour débloquer la situation. Le RNI a réaffirmé son soutien à l'enseignement des matières scientifiques par différentes langues et pas seulement en langue arabe. C'est ce point qui a bloqué les travaux. Le communiqué du bureau politique insiste sur le fait que le blocage est basé sur des choix idéologiques dépassés qui ne sont même pas assumés par ceux qui les défendent puisque ces derniers optent pour des systèmes de diversité linguistique pour leurs propres enfants et leurs proches.

Le RNI réitère également ses positions de défense de la langue amazigh et appelle à ce que le jour de l'an soit férié.

Pour ce qui concerne les enseignants contractuels, il appelle le gouvernement à ouvrir rapidement un dialogue et à trouver une solution, sans pour autant sacrifier la nécessité d'une répartition territoriale complète des effectifs d'enseignants.

Le parti annonce le lancement d'une caravane de parlementaires dans toutes les régions du Royaume, ainsi qu'une campagne nationale d'adhésions en mars prochain.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.