Sahara: la France espère la poursuite du processus Köhler

La France apprécie le travail accompli par l’ancien envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler, et souhaite que le processus qu’il a initié dans ce dossier puisse se poursuivre pour trouver une solution définitive et négociée au différend sur le Sahara marocain.

Sahara: la France espère la poursuite du processus Köhler

Le 08 juin 2019 à 17:49

Modifié le 08 juin 2019 à 18:54

Cette position de la France a été exprimée, samedi 8 juin à Rabat, par le ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, à l’issue de ses entretiens avec son homologue marocain, Nasser Bourita.

Lors d’un point de presse conjoint avec M. Bourita, le chef de la diplomatie française a qualifié de "bonne chose" le fait que l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU ait entamé un processus qui soit négocié au sujet de la question du Sahara.

M. Le Drian a réaffirmé également la position de son pays à l’égard du plan d’autonomie marocain, qu’il considère comme "une base sérieuse et crédible pour une solution négociée".

Les Nations-unies ont annoncé en mai dernier la démission de M. Horst Kohler pour des raisons de santé de son poste d’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Crises internationales: Rabat et Paris, des "positions extrêmement proches"

Le Maroc et la France partagent la même vision au sujet de plusieurs question régionales et internationales, notamment la situation en Libye, en Afrique subsaharienne et en Méditerranées, ont également souligné Nasser Bourita et Jean-Yves Le Drian.

Rabat et Paris ont des positions "extrêmement proches" et "avancent dans le même sens" dans la gestion des crises internationales, ont indiqué les deux responsables lors d’un point de presse conjoint, tenu à l’issue de leurs entretiens.

M. Bourita a indiqué, dans ce cadre, qu’il a évoqué avec son homologue français la situation en Libye, en Afrique subsaharienne et en Méditerranée, précisant que "c'était l'occasion de constater que sur ces questions, nous avançons dans le même sens et nous poursuivons les mêmes objectifs".

Il a réaffirmé, à cet égard, l’appui du Maroc à l’initiative française "importante" du Sommet des deux rives, prévu les 23 et 24 juin à Marseille, une rencontre de nature à renforcer la pertinence de la Méditerranée et à créer un cadre de discussion autour de projets concrets des pays méditerranéens.

Le Sommet des deux rives est un moment important pour réaffirmer que la Méditerranée peut être une zone de crise, mais peut demain être une zone de sérénité et de paix à condition que l’on est la volonté politique et qu’on y affecte les moyens nécessaires, a tenu à préciser le ministre français.

"Nos positions sont extrêmement proches sur l’ensemble des dossiers et nous agissons ensemble dans le multilatéralisme auquel nous sommes très attachés pour faire aboutir des solutions de paix sur l’ensemble des théâtres où il peut y avoir aujourd’hui des crises", a dit le chef de la diplomatie française.

Sahara: la France espère la poursuite du processus Köhler

Le 08 juin 2019 à18:54

Modifié le 08 juin 2019 à 18:54

La France apprécie le travail accompli par l’ancien envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler, et souhaite que le processus qu’il a initié dans ce dossier puisse se poursuivre pour trouver une solution définitive et négociée au différend sur le Sahara marocain.

Cette position de la France a été exprimée, samedi 8 juin à Rabat, par le ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves le Drian, à l’issue de ses entretiens avec son homologue marocain, Nasser Bourita.

Lors d’un point de presse conjoint avec M. Bourita, le chef de la diplomatie française a qualifié de "bonne chose" le fait que l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU ait entamé un processus qui soit négocié au sujet de la question du Sahara.

M. Le Drian a réaffirmé également la position de son pays à l’égard du plan d’autonomie marocain, qu’il considère comme "une base sérieuse et crédible pour une solution négociée".

Les Nations-unies ont annoncé en mai dernier la démission de M. Horst Kohler pour des raisons de santé de son poste d’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Crises internationales: Rabat et Paris, des "positions extrêmement proches"

Le Maroc et la France partagent la même vision au sujet de plusieurs question régionales et internationales, notamment la situation en Libye, en Afrique subsaharienne et en Méditerranées, ont également souligné Nasser Bourita et Jean-Yves Le Drian.

Rabat et Paris ont des positions "extrêmement proches" et "avancent dans le même sens" dans la gestion des crises internationales, ont indiqué les deux responsables lors d’un point de presse conjoint, tenu à l’issue de leurs entretiens.

M. Bourita a indiqué, dans ce cadre, qu’il a évoqué avec son homologue français la situation en Libye, en Afrique subsaharienne et en Méditerranée, précisant que "c'était l'occasion de constater que sur ces questions, nous avançons dans le même sens et nous poursuivons les mêmes objectifs".

Il a réaffirmé, à cet égard, l’appui du Maroc à l’initiative française "importante" du Sommet des deux rives, prévu les 23 et 24 juin à Marseille, une rencontre de nature à renforcer la pertinence de la Méditerranée et à créer un cadre de discussion autour de projets concrets des pays méditerranéens.

Le Sommet des deux rives est un moment important pour réaffirmer que la Méditerranée peut être une zone de crise, mais peut demain être une zone de sérénité et de paix à condition que l’on est la volonté politique et qu’on y affecte les moyens nécessaires, a tenu à préciser le ministre français.

"Nos positions sont extrêmement proches sur l’ensemble des dossiers et nous agissons ensemble dans le multilatéralisme auquel nous sommes très attachés pour faire aboutir des solutions de paix sur l’ensemble des théâtres où il peut y avoir aujourd’hui des crises", a dit le chef de la diplomatie française.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.