Sécurité: les besoins marocains en équipements en 2019 (source US)

Comme chaque année, le département US du commerce extérieur établit une liste des besoins d’équipements du Maroc. Ce portail gouvernemental qui aide les entreprises américaines à développer leurs exportations attire leur attention sur les nombreuses opportunités d’affaires dans le domaine de la sécurité et de la sûreté militaire, aéroportuaire, policière et même privée.

Sécurité: les besoins marocains en équipements en 2019 (source US)

Le 01 août 2019 à 16:33

Modifié le 01 août 2019 à 16:57

Selon les experts du réseau export.gov (108 bureaux répartis aux USA et dans plus de 75 pays), chargés de faciliter les ventes des entreprises américaines dans le monde, le secteur industriel du Maroc offre plusieurs opportunités pour les exportateurs américains de biens et de services liés à la sécurité.

Avec sa position géographique à cheval entre l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient qui l'expose à des menaces transnationales, comme l'immigration clandestine, le trafic d'êtres humains et de stupéfiants, le Royaume doit multiplier les achats d’équipements pour l’armée, la police, ses aéroports et toutes les infrastructures nécessitant une protection (banques, agences de transfert d’argent, de change…).

Les FAR intéressées par des nouveaux blindés, missiles, roquettes…

Côté militaire, le Maroc qui possède déjà des chars Abrams a signé en 2019 un contrat pour la fourniture de soutien technique (entretien…) à ses blindés..

Hormis la commande révélée par ce site américain de 24 nouveaux hélicoptères d’attaque Apache pour un montant de 1,5 milliard de dollars, figurent celles de 162 nouveaux chars M1A1 (750 Millions de dollars), et de 300 lanceurs de missiles anti-char TOW avec 1.800 missiles pour un montant de 180 millions de dollars.

Les FAR ont également manifesté un intérêt marqué pour un système de roquettes artillerie à haute mobilité (HIMARS), et l’achat du système de défense aérienne PATRIOT et du G550 de reconnaissance.

Un marché de 36 millions de nouvelles cartes d’identité marocaines

Le portail du département américain invite les entreprises américaines à se préparer à concourir à un marché public qui devrait bientôt être lancé par la DGSN (Direction générale de la sûreté nationale).

Celui-ci devrait doter la population marocaine d’une nouvelle carte d’identité électronique de dernière génération qui introduira de nouvelles fonctionnalités de sécurité au niveau physique et numérique.

Là-aussi, aucune indication n’est donnée sur le montant prévisionnel de l’appel d’offres international qui sera lancé.

La sécurité privée, un marché florissant d’avenir

Selon export.gov, le marché de la sécurité privée (vigiles, équipements comme les caméras, contrôle d’accès aux entreprises…) devrait augmenter de 20% au cours des trois prochaines années.

Ainsi, si les sociétés marocaines de sécurité privées se sont multipliées, le constat américain est que ce marché reste toujours dominé par un petit nombre d’entreprises internationales.

Partant de là, les opportunités de vente de produits de sécurité américains sont nombreuses auprès des grandes entreprises marocaines, des grandes banques, des télécoms et des sociétés industrielles.

Renforcement des équipements de sécurité dans les aéroports

En dernier lieu, le département du commerce extérieur attire l’attention des fournisseurs américains sur l’intention de l’ONDA (Office national des aéroports) d’injecter 27 M$ dans la sécurité aérienne.

Ce premier investissement permettra d’acquérir de nouveaux équipements pour améliorer la sûreté dans ses aéroports et sécuriser le trafic aérien, avant une modernisation annoncée des infrastructures aéroportuaires (début des travaux à l'aéroport de Casablanca en 2021) dont le coût est estimé à plusieurs milliards de DH.

Listing des produits et services de sécurité demandés au Maroc

  • Équipements de sécurité et solutions associées pour les ports de mer, les aéroports, les postes-frontières, les bâtiments et les agences de sécurité ( police …),
  • Solutions intégrées de surveillance,
  • Détection de bombes et anti-terrorisme,
  • Dispositifs de contrôle de bagages,
  • Biométrie,
  • Systèmes de contrôle d'accès et d'alarme,
  • Systèmes d'exploitation de terminaux,
  • Équipement de radiographie et de balayage,
  • Équipements de prévention et de lutte contre les incendies, équipements d'alarme pour la sécurité des bâtiments, systèmes d'évacuation d'urgence,
  • Systèmes de communication radio,
  • Équipement d'inspection pour les conteneurs et les cargaisons portuaires,
  • Solutions de cyber-sécurité et de sécurité informatique.

Sécurité: les besoins marocains en équipements en 2019 (source US)

Le 01 août 2019 à16:33

Modifié le 01 août 2019 à 16:57

Comme chaque année, le département US du commerce extérieur établit une liste des besoins d’équipements du Maroc. Ce portail gouvernemental qui aide les entreprises américaines à développer leurs exportations attire leur attention sur les nombreuses opportunités d’affaires dans le domaine de la sécurité et de la sûreté militaire, aéroportuaire, policière et même privée.

Selon les experts du réseau export.gov (108 bureaux répartis aux USA et dans plus de 75 pays), chargés de faciliter les ventes des entreprises américaines dans le monde, le secteur industriel du Maroc offre plusieurs opportunités pour les exportateurs américains de biens et de services liés à la sécurité.

Avec sa position géographique à cheval entre l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient qui l'expose à des menaces transnationales, comme l'immigration clandestine, le trafic d'êtres humains et de stupéfiants, le Royaume doit multiplier les achats d’équipements pour l’armée, la police, ses aéroports et toutes les infrastructures nécessitant une protection (banques, agences de transfert d’argent, de change…).

Les FAR intéressées par des nouveaux blindés, missiles, roquettes…

Côté militaire, le Maroc qui possède déjà des chars Abrams a signé en 2019 un contrat pour la fourniture de soutien technique (entretien…) à ses blindés..

Hormis la commande révélée par ce site américain de 24 nouveaux hélicoptères d’attaque Apache pour un montant de 1,5 milliard de dollars, figurent celles de 162 nouveaux chars M1A1 (750 Millions de dollars), et de 300 lanceurs de missiles anti-char TOW avec 1.800 missiles pour un montant de 180 millions de dollars.

Les FAR ont également manifesté un intérêt marqué pour un système de roquettes artillerie à haute mobilité (HIMARS), et l’achat du système de défense aérienne PATRIOT et du G550 de reconnaissance.

Un marché de 36 millions de nouvelles cartes d’identité marocaines

Le portail du département américain invite les entreprises américaines à se préparer à concourir à un marché public qui devrait bientôt être lancé par la DGSN (Direction générale de la sûreté nationale).

Celui-ci devrait doter la population marocaine d’une nouvelle carte d’identité électronique de dernière génération qui introduira de nouvelles fonctionnalités de sécurité au niveau physique et numérique.

Là-aussi, aucune indication n’est donnée sur le montant prévisionnel de l’appel d’offres international qui sera lancé.

La sécurité privée, un marché florissant d’avenir

Selon export.gov, le marché de la sécurité privée (vigiles, équipements comme les caméras, contrôle d’accès aux entreprises…) devrait augmenter de 20% au cours des trois prochaines années.

Ainsi, si les sociétés marocaines de sécurité privées se sont multipliées, le constat américain est que ce marché reste toujours dominé par un petit nombre d’entreprises internationales.

Partant de là, les opportunités de vente de produits de sécurité américains sont nombreuses auprès des grandes entreprises marocaines, des grandes banques, des télécoms et des sociétés industrielles.

Renforcement des équipements de sécurité dans les aéroports

En dernier lieu, le département du commerce extérieur attire l’attention des fournisseurs américains sur l’intention de l’ONDA (Office national des aéroports) d’injecter 27 M$ dans la sécurité aérienne.

Ce premier investissement permettra d’acquérir de nouveaux équipements pour améliorer la sûreté dans ses aéroports et sécuriser le trafic aérien, avant une modernisation annoncée des infrastructures aéroportuaires (début des travaux à l'aéroport de Casablanca en 2021) dont le coût est estimé à plusieurs milliards de DH.

Listing des produits et services de sécurité demandés au Maroc

  • Équipements de sécurité et solutions associées pour les ports de mer, les aéroports, les postes-frontières, les bâtiments et les agences de sécurité ( police …),
  • Solutions intégrées de surveillance,
  • Détection de bombes et anti-terrorisme,
  • Dispositifs de contrôle de bagages,
  • Biométrie,
  • Systèmes de contrôle d'accès et d'alarme,
  • Systèmes d'exploitation de terminaux,
  • Équipement de radiographie et de balayage,
  • Équipements de prévention et de lutte contre les incendies, équipements d'alarme pour la sécurité des bâtiments, systèmes d'évacuation d'urgence,
  • Systèmes de communication radio,
  • Équipement d'inspection pour les conteneurs et les cargaisons portuaires,
  • Solutions de cyber-sécurité et de sécurité informatique.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.