Sept ans après, l’ONMT va réétudier la demande touristique du Maroc

La dernière étude multi-marchés remonte à 2012. Plusieurs facteurs ont dû changer depuis. L’office veut renforcer les arrivées touristiques tout en optimisant son action et ses dépenses marketing.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/04-12-2019/souk-tourisme02000.jpg-oui
Sept ans après, l’ONMT va réétudier la demande touristique du Maroc

Le 04 décembre 2019 à 11:44

Modifié le 04 décembre 2019 à 11:44

L’Office national marocain du tourisme vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation d’une étude de la demande des touristes étrangers.

Après l’attribution du marché prévue en janvier prochain, le prestataire aura environ 5 mois pour produire les résultats de l’étude. L’estimation du coût de cette prestation est de 7,6 MDH.

L’ONMT affirme que l’environnement international dans lequel évolue la destination Maroc a connu plusieurs changements depuis la dernière étude qui remonte à 2012, ceci sans parler de la démocratisation du digital qui a impacté le comportement d’achat et de voyage (sources d’informations, canaux d’chat et de réservation…).

« Il est probable que des évolutions importantes aient affecté le comportement des voyageurs (profil, fréquence, durée, budget…), leur perception du Maroc, de ses destinations touristiques et des destinations concurrentes, ainsi que les indicateurs relevant du parcours consommateur (notoriété, intention de voyage, niveau de fidélité…) », estime l’Office.

L’objectif de cette nouvelle étude (enquête de terrain et focus groups) est donc d’avoir une meilleure connaissance des touristes étrangers pour une planification marketing efficace. Autrement dit, faire croitre les arrivées tout en rationalisant les dépenses de promotion.

L’enquête terrain va cibler les marchés suivants :

- Les marchés matures : France, Espagne, Allemagne, Royaume Uni, Italie, Pays-Bas, Belgique.

- Les marchés de conquête où le flux des touristes est à améliorer : Russie, Pologne, Suède, Etats-Unis, pays du Golfe, Chine.

- Les MRE installés dans les pays cibles de l’enquête.

Les destinations concurrentes qui seront étudiées sont l’Egypte, la Turquie, la Tunisie, la Croatie, l’Espagne et la Grèce.

Les villes / régions concurrentes à étudier sont Amsterdam, Saint-Malo, Barcelone, Lisbonne, Madrid, Antalya, Sharm El Sheikh, Istanbul, Sienne, Tozeur, Hammamet, Iles Canaries. D’autres destinations seront proposées par le prestataire.

Les destinations marocaines qui seront étudiées sont Tanger, Saidia, Fès, Meknès, Rabat, Casablanca, Marrakech, Essaouira, Ouarzazate, Agadir, Dakhla et Azilal.

Les produits touristiques à étudier sont le golf, le bien-être, les sports nautiques, la nature et l’aventure.

Sept ans après, l’ONMT va réétudier la demande touristique du Maroc

Le 04 décembre 2019 à11:44

Modifié le 04 décembre 2019 à 11:44

La dernière étude multi-marchés remonte à 2012. Plusieurs facteurs ont dû changer depuis. L’office veut renforcer les arrivées touristiques tout en optimisant son action et ses dépenses marketing.

L’Office national marocain du tourisme vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation d’une étude de la demande des touristes étrangers.

Après l’attribution du marché prévue en janvier prochain, le prestataire aura environ 5 mois pour produire les résultats de l’étude. L’estimation du coût de cette prestation est de 7,6 MDH.

L’ONMT affirme que l’environnement international dans lequel évolue la destination Maroc a connu plusieurs changements depuis la dernière étude qui remonte à 2012, ceci sans parler de la démocratisation du digital qui a impacté le comportement d’achat et de voyage (sources d’informations, canaux d’chat et de réservation…).

« Il est probable que des évolutions importantes aient affecté le comportement des voyageurs (profil, fréquence, durée, budget…), leur perception du Maroc, de ses destinations touristiques et des destinations concurrentes, ainsi que les indicateurs relevant du parcours consommateur (notoriété, intention de voyage, niveau de fidélité…) », estime l’Office.

L’objectif de cette nouvelle étude (enquête de terrain et focus groups) est donc d’avoir une meilleure connaissance des touristes étrangers pour une planification marketing efficace. Autrement dit, faire croitre les arrivées tout en rationalisant les dépenses de promotion.

L’enquête terrain va cibler les marchés suivants :

- Les marchés matures : France, Espagne, Allemagne, Royaume Uni, Italie, Pays-Bas, Belgique.

- Les marchés de conquête où le flux des touristes est à améliorer : Russie, Pologne, Suède, Etats-Unis, pays du Golfe, Chine.

- Les MRE installés dans les pays cibles de l’enquête.

Les destinations concurrentes qui seront étudiées sont l’Egypte, la Turquie, la Tunisie, la Croatie, l’Espagne et la Grèce.

Les villes / régions concurrentes à étudier sont Amsterdam, Saint-Malo, Barcelone, Lisbonne, Madrid, Antalya, Sharm El Sheikh, Istanbul, Sienne, Tozeur, Hammamet, Iles Canaries. D’autres destinations seront proposées par le prestataire.

Les destinations marocaines qui seront étudiées sont Tanger, Saidia, Fès, Meknès, Rabat, Casablanca, Marrakech, Essaouira, Ouarzazate, Agadir, Dakhla et Azilal.

Les produits touristiques à étudier sont le golf, le bien-être, les sports nautiques, la nature et l’aventure.

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : Indicateurs du deuxième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.