Seuls 13% des journaux marocains conformes au code de la presse

Le taux des périodiques imprimés et journaux électroniques ayant adapté leurs statuts aux dispositions du code de la presse et de l'édition ne dépasse pas 13%.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/28-06-2019/journaux0.jpg-oui
Seuls 13% des journaux marocains conformes au code de la presse

Le 28 juin 2019 à 13:06

Modifié le 28 juin 2019 à 13:59

Dans son rapport annuel sur la mise en œuvre de la politique pénale, le ministère public a constaté que 381 périodiques imprimés et journaux électroniques se sont conformés aux dispositions de la loi et ont procédé à la déclaration de leur publication sur un total de quelque 3.000 périodiques et journaux électroniques.

S’agissant de la répartition selon les circonscriptions judiciaires, le rapport précise que Rabat concentre le plus grand nombre de publications et journaux électroniques dont le statut juridique n'est pas conforme aux dispositions de la loi, et ce avec 895 publications et journaux électroniques non conformes sur un total de 936, suivie de Casablanca (639 sur 774) et Marrakech (334 sur 358).

Les différents parquets ne disposent pas du nombre exact des sites électroniques en raison de l’absence de la déclaration préalable, ajoute la même source. Ces estimations peuvent faire l'objet de changements en raison des mesures qui seront prises dans l’avenir à cet effet.

La loi n° 88-13 relative au code de la presse et à l'édition avait donné un délai d'un an aux concernés pour se conformer à ses dispositions, dans le but d'organiser la pratique de la liberté de la presse et de l'édition selon les objectifs escomptés par le législateur, rappelle-t-on.

Seuls 13% des journaux marocains conformes au code de la presse

Le 28 juin 2019 à13:31

Modifié le 28 juin 2019 à 13:59

Le taux des périodiques imprimés et journaux électroniques ayant adapté leurs statuts aux dispositions du code de la presse et de l'édition ne dépasse pas 13%.

Dans son rapport annuel sur la mise en œuvre de la politique pénale, le ministère public a constaté que 381 périodiques imprimés et journaux électroniques se sont conformés aux dispositions de la loi et ont procédé à la déclaration de leur publication sur un total de quelque 3.000 périodiques et journaux électroniques.

S’agissant de la répartition selon les circonscriptions judiciaires, le rapport précise que Rabat concentre le plus grand nombre de publications et journaux électroniques dont le statut juridique n'est pas conforme aux dispositions de la loi, et ce avec 895 publications et journaux électroniques non conformes sur un total de 936, suivie de Casablanca (639 sur 774) et Marrakech (334 sur 358).

Les différents parquets ne disposent pas du nombre exact des sites électroniques en raison de l’absence de la déclaration préalable, ajoute la même source. Ces estimations peuvent faire l'objet de changements en raison des mesures qui seront prises dans l’avenir à cet effet.

La loi n° 88-13 relative au code de la presse et à l'édition avait donné un délai d'un an aux concernés pour se conformer à ses dispositions, dans le but d'organiser la pratique de la liberté de la presse et de l'édition selon les objectifs escomptés par le législateur, rappelle-t-on.

A lire aussi


Communication financière

SONASID : Effets de la crise sanitaire sur les résultats du 1er semestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.