Menu
facebook twitter
 
.
.
Page d'accueil 

Anis Birou veut mieux intégrer les migrants 

Mercredi 1 avril 2015 à 11h09
Anis Birou veut mieux intégrer les migrants
 (Photo MAP)

Le ministre marocain des Affaires de la migration s’est félicité des avancées réalisées par son département. Sur les régularisations, son avis n’est pas partagé par certaines associations.

Le ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration, a organisé, ce mardi, le 2e Forum de la migration autour du thème: "défis d’interculturalité et enjeux d’intégration."

Dans son allocution introductive, M. Birou s'est félicité des avancées réalisées en la matière. Il a, à ce propos, loué le succès de l'opération de régulation exceptionnelle lancée depuis janvier 2014 et la mise en place de la commission de recours, pour le traitement des dossiers en appel.

Un point de vue que ne partagent pas tous les partenaires et acteurs associatifs. En effet, le Groupement anti-raciste d'accompagnement et de défense des étrangers et migrants (Gadem) avait fait part, la veille de la tenue du forum de la migration, de son mécontentement face à la lente avancée du chantier de régularisation, et le blocage de l'instance de recours.

Anis Birou s'est également dit fier des avancées réalisées dans le domaine législatif, à travers, notamment, l'élaboration de 3 projets de lois qui concernent la migration, l'asile et la lutte contre la traite humaine. Et de rappeler que la stratégie nationale de l'immigration et de l'asile est, actuellement, en train d'être mise en oeuvre.

Par ailleurs, M. Birou s'est dit engagé en faveur de l'intégration éducative, culturelle, sociale et économique des étrangers vivant sur le sol marocain.

C'est dans ce cadre qu'intervient le deuxième forum de la migration. L'objectif est d'"entamer le débat public et la réflexion sur la problématique de la gestion de la diversité culturelle... tout en évaluant l'expérience d'autres pays dans le domaine de la politique d'intégration culturelle" selon les propos du ministre. La finalité de ce grand débat public est de protéger la société marocaine contre les dérives du repli identitaire et de la xénophobie.

Parallèlement, le ministère chargé de la migration a lancé un appel à projet à destination des associations évoluant dans le domaine de l'accompagnement et de l'intégration des migrants résidents au Maroc.

Ces associations peuvent souscrire à ce programme jusqu'au 17 avril prochain, et devront présenter un projet en relation avec l'un des quatre axes suivants: l'intégration culturelle des migrants et de leurs enfants, l'assistance sociale et humanitaire, l'intégration économique des migrants ou encore leur accompagnement juridique.

.
Signaler une erreurAjouter un commentaire
.
.

Votre commentaire

 

Il vous reste  caractères.
Code de sécurité
Rafraîchir

Accéder à la charte des commentaires »
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

- Médias 24 présente -

Le guide immobilier de Casablanca - Rabat

Le prix de vente du neuf et de l’occasion, quartier par quartier, appartements, villas, terrains

.
.
.
.
.
.
 
Abonnez vous à nos newsletters et alertes
.
TOUT LE FIL
Close