Dossier Cet article est issu du dossier «Spécial SIAM 2019» Voir tout le sommaire

Spécial SIAM 2019. Production, emplois et revenus agricoles en hausse

Grâce à la mise en œuvre des différents programmes et projets lancés dans le cadre du PMV, le PIB agricole a bondi de près de 60% passant de 79 milliards de dirhams en 2008 à 125 milliards de dirhams en 2018, avec un taux de croissance annuel moyen de 7%. Cette nette progression de la valeur ajoutée agricole s’est accompagnée par la création de plus de 250.000 à 300.000 équivalents emplois à temps plein. Bilan.

Spécial SIAM 2019. Production, emplois et revenus agricoles en hausse

Le 15 avril 2019 à 12:50

Modifié le 17 avril 2019 à 11:35

Le bilan des programmes transverses du Plan Maroc Vert est globalement positif. En dix ans, le PMV a permis une augmentation du PIB agricole de près de 60%, passant de 79 milliards de dirhams en 2008 à 125 milliards de dirhams en 2018, soit un taux de croissance annuel moyen de 7%. En matière d’emploi, ce sont plus de 250.000 à 300.000 équivalents emplois à temps plein qui ont été créés entre 2008 et 2018. 

Depuis le lancement de la stratégie nationale de l’agriculture, le revenu des agriculteurs a progressé de plus de 66%, ce qui a impacté positivement le pouvoir d’achat des ruraux leur permettant l’accès à de nouveaux services.

L’intégration de l’agriculture marocaine au marché mondial et sa compétitivité ont été, significativement, renforcées puisque la valeur des exportations agricoles a augmenté de 117% entre 2008 et 2017, pour atteindre 33 milliards de dirhams en 2017.

Piliers I et II : Des avancées concrètes  

Ces réalisations positives sont le résultat de la concrétisation de plusieurs programmes et projets structurants impulsés par le Plan Maroc Vert. C’est ainsi que 876 projets ont vu le jour dans le cadre du pilier I du PMV (60 projets d’agrégation et 816 de partenariat public-privé), soit un taux de réalisation de 88% de l'objectif fixé pour 2020. Ces projets ont été développés sur une superficie de 266.600 hectares avec un investissement de 35 milliards de dirhams.

Aussi, 813 projets du pilier II (de plantation, de valorisation…etc.) ont été lancés, soit plus de 89% de l’objectif 2020, pour un investissement de 18 milliards de dirhams au profit de 667 657 bénéficiaires.

Le PMV a permis également le développement des filières de production à travers la mise en œuvre de 19 contrats-programmes de filières végétale et animale conclus entre l’Etat et les professionnels.

Irrigation. Équipement de 750.000 ha

La stratégie nationale de l’agriculture a donné lieu aussi à la mise en œuvre de trois grands programmes structurants d’irrigation : PNEEI, PEI et PPP. Ces programmes ont généré une économie d’eau de près de 2 milliards de m3 et la création d’emplois dans les activités de production et dans les chantiers de travaux (voir également l’article : « Irrigation. Des économies d’eau de plus de 2 milliards de m3 »). Ces trois programmes ont permis l’équipement de 750.000 ha pour un investissement de 31,6 milliards de dirhams au profit de 220.000 exploitations. Voici les programmes en détail :

-Le PNEEI : 560.000 ha ont été équipés en goutte à goutte, dépassant de l’objectif 2020 (550.000 Ha). Cela a donné lieu à une économie d’eau de 1,4 milliard de m3 (100% de l’objectif de 2020 du PNEEI);

-Le PEI : 82.280 ha sont équipés ou en cours d’équipement, soit 51 % de l’objectif 2020 (160.000 Ha) pour un investissement de 8,6 milliards de dirhams;

-Le PPP : 3 projets de PPP ont été contractés par rapport à un objectif 2020 de 4 projets.

Place aux projets régionaux

La mise en place des objectifs du Plan Maroc Vert s’est accompagnée du lancement de plusieurs projets en faveur des régions. Sept agropoles ont été, ainsi développées (6 agropoles étaient prévues initialement) au niveau des régions de Meknès, de l’Oriental, du Tadla, du Souss, du Haouz, du Gharb et du Loukous. Les agropoles de Berkane et de Meknès sont, pour leur part, en cours de commercialisation.

En plus des agropoles, 2 plateformes logistiques et commerciales régionales ont été également mises en place à Al Hoceima et Meknès. Une troisième plateforme est en phase de préparation pour son lancement à Agadir.

Outre les réalisations déjà actées dans le cadre du Plan Maroc Vert, le secteur agricole assiste aujourd’hui à la mise en œuvre du contrat-programme de développement des industries agroalimentaires 2017-2021 avec un investissement de 12 milliards de dirhams, dont 4 milliards de dirhams comme investissement public. Ce contrat-programme devrait permettre la création, à terme, de 371 nouvelles unités industrielles, 38.500 emplois supplémentaires et 13 milliards de dirhams de valeur ajoutée additionnelle.

Spécial SIAM 2019. Production, emplois et revenus agricoles en hausse

Le 15 avril 2019 à12:53

Modifié le 17 avril 2019 à 11:35

Grâce à la mise en œuvre des différents programmes et projets lancés dans le cadre du PMV, le PIB agricole a bondi de près de 60% passant de 79 milliards de dirhams en 2008 à 125 milliards de dirhams en 2018, avec un taux de croissance annuel moyen de 7%. Cette nette progression de la valeur ajoutée agricole s’est accompagnée par la création de plus de 250.000 à 300.000 équivalents emplois à temps plein. Bilan.

Le bilan des programmes transverses du Plan Maroc Vert est globalement positif. En dix ans, le PMV a permis une augmentation du PIB agricole de près de 60%, passant de 79 milliards de dirhams en 2008 à 125 milliards de dirhams en 2018, soit un taux de croissance annuel moyen de 7%. En matière d’emploi, ce sont plus de 250.000 à 300.000 équivalents emplois à temps plein qui ont été créés entre 2008 et 2018. 

Depuis le lancement de la stratégie nationale de l’agriculture, le revenu des agriculteurs a progressé de plus de 66%, ce qui a impacté positivement le pouvoir d’achat des ruraux leur permettant l’accès à de nouveaux services.

L’intégration de l’agriculture marocaine au marché mondial et sa compétitivité ont été, significativement, renforcées puisque la valeur des exportations agricoles a augmenté de 117% entre 2008 et 2017, pour atteindre 33 milliards de dirhams en 2017.

Piliers I et II : Des avancées concrètes  

Ces réalisations positives sont le résultat de la concrétisation de plusieurs programmes et projets structurants impulsés par le Plan Maroc Vert. C’est ainsi que 876 projets ont vu le jour dans le cadre du pilier I du PMV (60 projets d’agrégation et 816 de partenariat public-privé), soit un taux de réalisation de 88% de l'objectif fixé pour 2020. Ces projets ont été développés sur une superficie de 266.600 hectares avec un investissement de 35 milliards de dirhams.

Aussi, 813 projets du pilier II (de plantation, de valorisation…etc.) ont été lancés, soit plus de 89% de l’objectif 2020, pour un investissement de 18 milliards de dirhams au profit de 667 657 bénéficiaires.

Le PMV a permis également le développement des filières de production à travers la mise en œuvre de 19 contrats-programmes de filières végétale et animale conclus entre l’Etat et les professionnels.

Irrigation. Équipement de 750.000 ha

La stratégie nationale de l’agriculture a donné lieu aussi à la mise en œuvre de trois grands programmes structurants d’irrigation : PNEEI, PEI et PPP. Ces programmes ont généré une économie d’eau de près de 2 milliards de m3 et la création d’emplois dans les activités de production et dans les chantiers de travaux (voir également l’article : « Irrigation. Des économies d’eau de plus de 2 milliards de m3 »). Ces trois programmes ont permis l’équipement de 750.000 ha pour un investissement de 31,6 milliards de dirhams au profit de 220.000 exploitations. Voici les programmes en détail :

-Le PNEEI : 560.000 ha ont été équipés en goutte à goutte, dépassant de l’objectif 2020 (550.000 Ha). Cela a donné lieu à une économie d’eau de 1,4 milliard de m3 (100% de l’objectif de 2020 du PNEEI);

-Le PEI : 82.280 ha sont équipés ou en cours d’équipement, soit 51 % de l’objectif 2020 (160.000 Ha) pour un investissement de 8,6 milliards de dirhams;

-Le PPP : 3 projets de PPP ont été contractés par rapport à un objectif 2020 de 4 projets.

Place aux projets régionaux

La mise en place des objectifs du Plan Maroc Vert s’est accompagnée du lancement de plusieurs projets en faveur des régions. Sept agropoles ont été, ainsi développées (6 agropoles étaient prévues initialement) au niveau des régions de Meknès, de l’Oriental, du Tadla, du Souss, du Haouz, du Gharb et du Loukous. Les agropoles de Berkane et de Meknès sont, pour leur part, en cours de commercialisation.

En plus des agropoles, 2 plateformes logistiques et commerciales régionales ont été également mises en place à Al Hoceima et Meknès. Une troisième plateforme est en phase de préparation pour son lancement à Agadir.

Outre les réalisations déjà actées dans le cadre du Plan Maroc Vert, le secteur agricole assiste aujourd’hui à la mise en œuvre du contrat-programme de développement des industries agroalimentaires 2017-2021 avec un investissement de 12 milliards de dirhams, dont 4 milliards de dirhams comme investissement public. Ce contrat-programme devrait permettre la création, à terme, de 371 nouvelles unités industrielles, 38.500 emplois supplémentaires et 13 milliards de dirhams de valeur ajoutée additionnelle.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.