Station d'Oukaimeden: la revalorisation promise pour 2022

L'investissement global pour la revalorisation de la station de ski d'Oukaimeden tournera autour de 150 millions de DH. Actuellement, elle est dans un état déplorable et la route pour y accéder est dangereuse.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/04-12-2019/OUKAIMDENCOUV0.JPG-oui
Station d'Oukaimeden : la revalorisation promise pour 2022

Le 04 décembre 2019 à 12:00

Modifié le 04 décembre 2019 à 17:24

Située à 3.273 mètres d'altitude, à 75 km de Marrakech, la station Oukaimeden est la plus haute station d'Afrique. Elle profite d'un enneigement naturel variable de novembre-décembre à mars ainsi que d'un ensoleillement quasi permanent. Cette année, les premières neiges sont prévues en décembre. 

La situation actuelle de la station est déplorable. L’accès en haute saison est également souvent impraticable en période de neiges, ce qui représente un grand danger pour les visiteurs.

Après plusieurs appels lancés par les habitués de cette région, la station de ski, qui a longtemps accueilli skieurs professionnels et familles venus des quatre coins du Royaume, va enfin bénéficier d’un programme de revalorisation.

Médias24 a sollicité Ahmed Akhchichine, président de la région Marrakech-Safi, pour faire le point sur l’état d’avancement de ce projet.

Le projet sera prêt en 2022 

"La remise à niveau de la station de ski d’Oukaimeden est un projet structurant pour la région", nous confie M. Akhchichine, joint au téléphone.

"A l’initiative du ministère du Tourisme qui a diligenté un bureau d’études à Barcelone (le cabinet Neugest 1957, NDLR), nous avons pu élaborer un programme beaucoup moins coûteux que le précédent, et qui répond parfaitement à nos besoins. Le projet va s’étaler sur 4 ans, et doit être prêt en 2022".

En effet, un précédent programme de revalorisation de cette station a été abandonné en raison de l'excessivité de son coût, "qui était estimé entre 2 et 3 milliards de DH. Un coût que les collectivités locales et d’autres acteurs ne pouvaient pas supporter, sachant que le retour sur investissement n’est pas énorme". 

"Le programme actuel tournera autour d’un investissement global de 150 MDH, dans lequel la région de Marrakech-Safi va mettre le tiers. La décision a été prise lors du dernier conseil de la région. Pour le reste, on sera accompagné par le ministère du Tourisme et les communes concernées".

En quoi consiste ce projet ? 

Ce programme se compose de deux grandes parties. Une première qui concerne la station elle-même et une seconde qui concerne l’accès routier.

"Tout d’abord, nous allons renforcer la piste actuelle, en mettant en place une usine de production de neige carbonique pour entretenir la station et attirer les touristes tout au long de l’année", indique notre interlocuteur.

"Ensuite, nous allons ouvrir une deuxième piste à côté de celle qui existe déjà. On aura donc deux pistes, une pour les professionnels de ski et une autre pour les gens qui viennent s’amuser et faire de la luge...".  

"Nous allons assainir le foncier de la station, dont une partie appartient actuellement au ministère de la Jeunesse et des Sports, et une autre au Haut-Commissariat aux Eaux et forêts, pour la réalisation des projets". 

"Nous allons aussi construire un belvédère en haut de la station, avec un restaurant, qui permettra aux visiteurs de monter en haut de la montagne et d’y passer la journée au lieu de rester en bas, et ce, durant toute l'année. Les remontées mécaniques existantes devront donc être requalifiées". 

La 2e partie de ce programme de revalorisation consiste en l’amélioration de l’accès routier, en élargissant la voie sur les 80 kilomètres qui mènent à la station, ce qui évitera aux conducteurs les zones d’ombre et les virages difficiles. "Nous avons pris les mesures nécessaires pour engager cette opération. Nous avons terminé toutes les concertations autour du montage financier, et le chantier sera lancé prochainement".

"Un téléphérique sera également installé à 30 km de la station de ski. Les visiteurs pourront laisser leurs voitures et faire le reste du trajet par téléphérique pour ne pas avoir à supporter les 25 ou 30 derniers kilomètres qui sont très difficiles". 

Toutefois, "tous les acteurs impliqués dans ce programme sont d’accord pour la conception globale, mais nous ne nous sommes pas encore mis d'accord sur le mode de gouvernance (qui va gérer le projet, avec quelle logique économique, quelle priorité en termes de création de projets…)", conclut notre source.

Station d'Oukaimeden: la revalorisation promise pour 2022

Le 04 décembre 2019 à12:41

Modifié le 04 décembre 2019 à 17:24

L'investissement global pour la revalorisation de la station de ski d'Oukaimeden tournera autour de 150 millions de DH. Actuellement, elle est dans un état déplorable et la route pour y accéder est dangereuse.

Située à 3.273 mètres d'altitude, à 75 km de Marrakech, la station Oukaimeden est la plus haute station d'Afrique. Elle profite d'un enneigement naturel variable de novembre-décembre à mars ainsi que d'un ensoleillement quasi permanent. Cette année, les premières neiges sont prévues en décembre. 

La situation actuelle de la station est déplorable. L’accès en haute saison est également souvent impraticable en période de neiges, ce qui représente un grand danger pour les visiteurs.

Après plusieurs appels lancés par les habitués de cette région, la station de ski, qui a longtemps accueilli skieurs professionnels et familles venus des quatre coins du Royaume, va enfin bénéficier d’un programme de revalorisation.

Médias24 a sollicité Ahmed Akhchichine, président de la région Marrakech-Safi, pour faire le point sur l’état d’avancement de ce projet.

Le projet sera prêt en 2022 

"La remise à niveau de la station de ski d’Oukaimeden est un projet structurant pour la région", nous confie M. Akhchichine, joint au téléphone.

"A l’initiative du ministère du Tourisme qui a diligenté un bureau d’études à Barcelone (le cabinet Neugest 1957, NDLR), nous avons pu élaborer un programme beaucoup moins coûteux que le précédent, et qui répond parfaitement à nos besoins. Le projet va s’étaler sur 4 ans, et doit être prêt en 2022".

En effet, un précédent programme de revalorisation de cette station a été abandonné en raison de l'excessivité de son coût, "qui était estimé entre 2 et 3 milliards de DH. Un coût que les collectivités locales et d’autres acteurs ne pouvaient pas supporter, sachant que le retour sur investissement n’est pas énorme". 

"Le programme actuel tournera autour d’un investissement global de 150 MDH, dans lequel la région de Marrakech-Safi va mettre le tiers. La décision a été prise lors du dernier conseil de la région. Pour le reste, on sera accompagné par le ministère du Tourisme et les communes concernées".

En quoi consiste ce projet ? 

Ce programme se compose de deux grandes parties. Une première qui concerne la station elle-même et une seconde qui concerne l’accès routier.

"Tout d’abord, nous allons renforcer la piste actuelle, en mettant en place une usine de production de neige carbonique pour entretenir la station et attirer les touristes tout au long de l’année", indique notre interlocuteur.

"Ensuite, nous allons ouvrir une deuxième piste à côté de celle qui existe déjà. On aura donc deux pistes, une pour les professionnels de ski et une autre pour les gens qui viennent s’amuser et faire de la luge...".  

"Nous allons assainir le foncier de la station, dont une partie appartient actuellement au ministère de la Jeunesse et des Sports, et une autre au Haut-Commissariat aux Eaux et forêts, pour la réalisation des projets". 

"Nous allons aussi construire un belvédère en haut de la station, avec un restaurant, qui permettra aux visiteurs de monter en haut de la montagne et d’y passer la journée au lieu de rester en bas, et ce, durant toute l'année. Les remontées mécaniques existantes devront donc être requalifiées". 

La 2e partie de ce programme de revalorisation consiste en l’amélioration de l’accès routier, en élargissant la voie sur les 80 kilomètres qui mènent à la station, ce qui évitera aux conducteurs les zones d’ombre et les virages difficiles. "Nous avons pris les mesures nécessaires pour engager cette opération. Nous avons terminé toutes les concertations autour du montage financier, et le chantier sera lancé prochainement".

"Un téléphérique sera également installé à 30 km de la station de ski. Les visiteurs pourront laisser leurs voitures et faire le reste du trajet par téléphérique pour ne pas avoir à supporter les 25 ou 30 derniers kilomètres qui sont très difficiles". 

Toutefois, "tous les acteurs impliqués dans ce programme sont d’accord pour la conception globale, mais nous ne nous sommes pas encore mis d'accord sur le mode de gouvernance (qui va gérer le projet, avec quelle logique économique, quelle priorité en termes de création de projets…)", conclut notre source.

A lire aussi


Communication financière

SONASID : Effets de la crise sanitaire sur les résultats du 1er semestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.