Gaz à Tendrara: Sound Energy suspend ses opérations

Après l'annonce de réserves insuffisantes au puits TE-10, Sound Energy suspend son activité et met en vente une partie de son portefeuille de Tendrara avant de continuer à l’explorer. Selon une source proche de ce dossier, l'entreprise ne devrait avoir aucun mal à mobiliser des investisseurs grâce notamment aux réserves du puits TE-5.

Gaz à Tendrara: Sound Energy suspend ses opérations

Le 22 mai 2019 à 15:26

Modifié le 23 mai 2019 à 07:19

Installée au Maroc depuis 2016, la société anglaise d’exploration énergétique assure qu’elle ne pliera pas bagage malgré deux échecs successifs dont celui du puits TE-9 jugé sec puis du TE-10 au débit gazier insuffisant.

"Nous allons rester à Tendrara mais …"

Une décision annoncée ce mercredi 22 mai dans un communiqué affirmant que les mauvais résultats du TE-10 ne diminuent en rien son évaluation très optimiste du potentiel gazier du bassin de Tendrara.

Ainsi, elle explique son maintien par l’existence de réserves exploitables commercialement au puits TE-5 estimées (fourchette moyenne) à 66 millions de pieds-cubes par jour (1,9 million de mètres-cubes/jour).

En dehors de l’espoir suscité par ce puits, la direction de SE affirme qu’elle continue de croire que sa licence de Tendrara (d’une superficie de 24.000 KM2) recèle un potentiel d’une estimation moyenne de 20 trillions de pieds-cubes de gaz brut en place, soit 566 milliards de mètres-cubes.

Précisons cependant que du gaz en place n’équivaut pas obligatoirement à du gaz extractible et donc commercialisable.

Malgré son optimisme, la société a annoncé qu’elle allait faire une pause dans ses forages et en particulier du TE-11, 3ème et dernier puits de son programme initial, en attendant de commercialiser son portefeuille de l’est marocain, avec le soutien de la banque Rothschild.

En d’autres termes, aucune nouvelle opération ou décision d’investissement ne sera prise avant de trouver des actionnaires capables de financer de nouvelles actions de forage ou d’exploitation.

Le puits TE-5, joker de Sound Energy ?

Sollicitée par Médias24, une source proche de ce dossier tient à saluer la détermination de SE qui "aurait pu plier bagages après avoir constaté que ses 2 forages n’avaient abouti qu’à des dépenses".

"Ceci dit, elle ne va pas rester pour faire plaisir au Maroc mais plutôt parce qu’elle sait très bien que le potentiel est là et qu’il faut de l’entêtement avant de faire une vraie découverte lucrative.

"Sachant que les réserves du puits TE-5 ont fait l’objet de plusieurs tests confirmant un potentiel récupérable et commercialisable de 7 à 10 milliards de mètres-cubes, SE doit donc trouver d’ici décembre des investisseurs capables de mobiliser plusieurs millions de dollars pour pouvoir l’exploiter.

"Ce n’est qu’après la monétisation de son portefeuille qu’on en saura plus sur ses prochains investissements à Tendrara mais a priori, la société ne devrait pas avoir de mal à trouver des partenaires financiers car ce puits constitue un bon joker", conclut, optimiste, notre source.

Il reste donc à espérer que la société anglaise parviendra à trouver rapidement des investisseurs sans quoi, il est fort probable qu’elle ne restera pas très longtemps au Maroc.

Gaz à Tendrara: Sound Energy suspend ses opérations

Le 22 mai 2019 à16:00

Modifié le 23 mai 2019 à 07:19

Après l'annonce de réserves insuffisantes au puits TE-10, Sound Energy suspend son activité et met en vente une partie de son portefeuille de Tendrara avant de continuer à l’explorer. Selon une source proche de ce dossier, l'entreprise ne devrait avoir aucun mal à mobiliser des investisseurs grâce notamment aux réserves du puits TE-5.

Installée au Maroc depuis 2016, la société anglaise d’exploration énergétique assure qu’elle ne pliera pas bagage malgré deux échecs successifs dont celui du puits TE-9 jugé sec puis du TE-10 au débit gazier insuffisant.

"Nous allons rester à Tendrara mais …"

Une décision annoncée ce mercredi 22 mai dans un communiqué affirmant que les mauvais résultats du TE-10 ne diminuent en rien son évaluation très optimiste du potentiel gazier du bassin de Tendrara.

Ainsi, elle explique son maintien par l’existence de réserves exploitables commercialement au puits TE-5 estimées (fourchette moyenne) à 66 millions de pieds-cubes par jour (1,9 million de mètres-cubes/jour).

En dehors de l’espoir suscité par ce puits, la direction de SE affirme qu’elle continue de croire que sa licence de Tendrara (d’une superficie de 24.000 KM2) recèle un potentiel d’une estimation moyenne de 20 trillions de pieds-cubes de gaz brut en place, soit 566 milliards de mètres-cubes.

Précisons cependant que du gaz en place n’équivaut pas obligatoirement à du gaz extractible et donc commercialisable.

Malgré son optimisme, la société a annoncé qu’elle allait faire une pause dans ses forages et en particulier du TE-11, 3ème et dernier puits de son programme initial, en attendant de commercialiser son portefeuille de l’est marocain, avec le soutien de la banque Rothschild.

En d’autres termes, aucune nouvelle opération ou décision d’investissement ne sera prise avant de trouver des actionnaires capables de financer de nouvelles actions de forage ou d’exploitation.

Le puits TE-5, joker de Sound Energy ?

Sollicitée par Médias24, une source proche de ce dossier tient à saluer la détermination de SE qui "aurait pu plier bagages après avoir constaté que ses 2 forages n’avaient abouti qu’à des dépenses".

"Ceci dit, elle ne va pas rester pour faire plaisir au Maroc mais plutôt parce qu’elle sait très bien que le potentiel est là et qu’il faut de l’entêtement avant de faire une vraie découverte lucrative.

"Sachant que les réserves du puits TE-5 ont fait l’objet de plusieurs tests confirmant un potentiel récupérable et commercialisable de 7 à 10 milliards de mètres-cubes, SE doit donc trouver d’ici décembre des investisseurs capables de mobiliser plusieurs millions de dollars pour pouvoir l’exploiter.

"Ce n’est qu’après la monétisation de son portefeuille qu’on en saura plus sur ses prochains investissements à Tendrara mais a priori, la société ne devrait pas avoir de mal à trouver des partenaires financiers car ce puits constitue un bon joker", conclut, optimiste, notre source.

Il reste donc à espérer que la société anglaise parviendra à trouver rapidement des investisseurs sans quoi, il est fort probable qu’elle ne restera pas très longtemps au Maroc.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.