Tourisme: l’ONMT commence à combler le vide laissé par Thomas Cook

L’office a signé ce mardi 1er octobre à Paris un contrat avec NG Travel, sixième tour opérateur français, déjà présent au Maroc. Ce dernier va drainer durant la prochaine saison hivernale 35% de touristes supplémentaires par rapport à l’hiver 2018-2019.

Tourisme: l’ONMT commence à combler le vide laissé par Thomas Cook De gauche à droite, Chakib Benmoussa, ambassadeur du Maroc en France, Adel El Fakir, DG de l'ONMT, et Olivier Kervella, PDG de NG Travel

Le 01 octobre 2019 à 13:30

Modifié le 02 octobre 2019 à 09:40

Cette signature a eu lieu entre Adel El Fakir, DG de l’ONMT, et Olivier Kervella, PDG de NG Travel, lors du Salon du tourisme de Paris "Top Resa".

Ce T.O. qui a réalisé un chiffre d’affaires de 230 millions d’euros en 2018 n’est pas de la taille de Thomas Cook qui a fait faillite en laissant des ardoises dans plusieurs pays y compris au Maroc.

Mais il permettra aux hôteliers marocains de compenser une partie des arrivées que réalisait le plus vieux voyagiste d’Europe.

30.000 arrivées touristiques en 2018

NG Travel est désormais le deuxième T.O. au Maroc après TUI. Installé depuis 3 ans dans le Royaume, il est passé de 10.000 arrivées en 2017 à 30.000, en 2018.

Pour la saison hivernale 2019-2020, il s’engage à réaliser une croissance de 35% des arrivées, autrement dit passer de 12.000 touristes à l’hiver 2018-2019 à 16.200 touristes.

Ce T.O., devenu incontournable selon l’ONMT, est-il également menacé par la transformation et la désintermédiation du secteur du voyage comme Thomas Cook ? Présente-il un risque pour les hôteliers marocains ?

Interrogé par Médias24, le PDG Olivier Kervella affirme que l’entreprise qu’il dirige est très active sur le digital, devenu incontournable, tout en disposant d’agences physiques en France.

D’autre part, NG Travel, poursuit-il, travaille avec ses partenaires marocains avec des formules prépayées. Elle ne pourra donc pas laisser d’ardoises aux hôteliers, en cas de difficulté.

Selon M. Olivier, la faillite de Thomas Cook est plus due à une mauvaise gestion de la dette.

Actif sur Marrakech, Agadir, Essaouira et Saidia

Ce T.O. français propose plusieurs séjours touristiques via ses marques Boomerang Voyages et Promosejours ainsi que des voyages sur mesure via le site directours.com.

Il propose également 3 concepts de clubs de voyage : Kappa Club, Club Coralia et Nosylis Collection.

Les formules de voyage sont diversifiées et correspondent à toutes les bourses : groupes, individuels, sénior…

NG Travel est présent à Marrakech, Agadir, Essaouira et Saidia.

De gauche à droite, Chakib Benmoussa, ambassadeur du Maroc en France, Adel El Fakir, DG de l'ONMT, et Olivier Kervella, PDG de NG Travel

Tourisme: l’ONMT commence à combler le vide laissé par Thomas Cook

Le 01 octobre 2019 à13:54

Modifié le 02 octobre 2019 à 09:40

L’office a signé ce mardi 1er octobre à Paris un contrat avec NG Travel, sixième tour opérateur français, déjà présent au Maroc. Ce dernier va drainer durant la prochaine saison hivernale 35% de touristes supplémentaires par rapport à l’hiver 2018-2019.

Cette signature a eu lieu entre Adel El Fakir, DG de l’ONMT, et Olivier Kervella, PDG de NG Travel, lors du Salon du tourisme de Paris "Top Resa".

Ce T.O. qui a réalisé un chiffre d’affaires de 230 millions d’euros en 2018 n’est pas de la taille de Thomas Cook qui a fait faillite en laissant des ardoises dans plusieurs pays y compris au Maroc.

Mais il permettra aux hôteliers marocains de compenser une partie des arrivées que réalisait le plus vieux voyagiste d’Europe.

30.000 arrivées touristiques en 2018

NG Travel est désormais le deuxième T.O. au Maroc après TUI. Installé depuis 3 ans dans le Royaume, il est passé de 10.000 arrivées en 2017 à 30.000, en 2018.

Pour la saison hivernale 2019-2020, il s’engage à réaliser une croissance de 35% des arrivées, autrement dit passer de 12.000 touristes à l’hiver 2018-2019 à 16.200 touristes.

Ce T.O., devenu incontournable selon l’ONMT, est-il également menacé par la transformation et la désintermédiation du secteur du voyage comme Thomas Cook ? Présente-il un risque pour les hôteliers marocains ?

Interrogé par Médias24, le PDG Olivier Kervella affirme que l’entreprise qu’il dirige est très active sur le digital, devenu incontournable, tout en disposant d’agences physiques en France.

D’autre part, NG Travel, poursuit-il, travaille avec ses partenaires marocains avec des formules prépayées. Elle ne pourra donc pas laisser d’ardoises aux hôteliers, en cas de difficulté.

Selon M. Olivier, la faillite de Thomas Cook est plus due à une mauvaise gestion de la dette.

Actif sur Marrakech, Agadir, Essaouira et Saidia

Ce T.O. français propose plusieurs séjours touristiques via ses marques Boomerang Voyages et Promosejours ainsi que des voyages sur mesure via le site directours.com.

Il propose également 3 concepts de clubs de voyage : Kappa Club, Club Coralia et Nosylis Collection.

Les formules de voyage sont diversifiées et correspondent à toutes les bourses : groupes, individuels, sénior…

NG Travel est présent à Marrakech, Agadir, Essaouira et Saidia.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.