Tourisme: Les Marocains dépensent en Espagne plus que les Espagnols au Maroc

En 2018, 900.000 touristes marocains se sont rendus en Espagne contre seulement 814.069 espagnols au Maroc. Cette inversion de la fréquentation a provoqué un déficit de la balance voyages, estimé à plus d'un milliard de DH. L’office espagnol du tourisme vise 1 million de touristes marocains en 2020.

Tourisme: Les Marocains dépensent en Espagne plus que les Espagnols au Maroc

Le 11 juin 2019 à 17:41

Modifié le 12 juin 2019 à 20:57

L'Espagne est le deuxième marché émetteur de touristes pour le Maroc, après la France. La proximité géographique des deux pays, qui ne sont séparés que par un bras de mer de 13 kilomètres, y est pour beaucoup. Mais du fait de cette même proximité, de plus en plus de Marocains se rendent également, plus particulièrement en été, chez leur voisin ibérique. Au point que récemment, la balance voyages entre les deux pays, longtemps favorable au Maroc, s'est inversée.

2018, l’année du basculement

Le renversement de situation a eu lieu en 2018 avec une fréquentation touristique plus importante des Marocains en Espagne que des Espagnols au Maroc.

En février dernier, une dépêche de l’agence de presse EFE annonçait en effet que 900.000 Marocains avaient voyagé en Espagne. En face, le Maroc n'a reçu que 814.069 visiteurs espagnols. Soit un écart de 10%.

Contacté par Médias24, l’Office espagnol du tourisme confirme le chiffre de 900.000 touristes marocains qui augmente depuis 2016 (630.000) avec une croissance de 13% en 2017 (711.000) puis de 26% en 2018 (900.000).

Selon notre interlocuteur, la majorité des arrivées marocaines se font pendant les 3 mois d’été.

Très peu de Marocains prennent l’avion ; la plupart débarquent en voiture dans les ports d’Algésiras et de Tarifa avant de prendre la route pour s’installer dans leurs régions de prédilection que sont la Costa Del Sol (Malaga, Fuengirola, Benalmadena, Torremolinos...) ou la Costa Brava en hiver.

Le rush est tel que le taux de croissance des arrivées marocaines dépasse désormais celui des arrivées ibériques au Maroc qui n'ont progressé que de 14,5% entre 2017 et 2018.

Si notre source préfère temporiser avant de nous révéler les chiffres des dépenses marocaines en Espagne, elle a consenti à nous livrer des indicateurs permettant d’obtenir une estimation.

Balance voyages Maroc-Espagne: plus de 5 milliards de DH de dépenses touristiques contre 4 milliards de recettes

Ainsi, selon lui, ce sont 60% des 900.000 visiteurs marocains qui ont mis la main à la poche pendant les vacances en 2018, soit 540.000 personnes, le reste étant des enfants ou des personnes à charge.

Sachant que la durée moyenne de séjour d’un ménage marocain en Espagne est de 6 nuits et que son budget journalier (logement, nourriture, loisirs, transports…) est de 150 euros (près de 1.600 dirhams), le total des dépenses touristiques marocaines en Espagne en 2018 est donc estimé à 5,2 milliards de DH.

Un chiffre supérieur aux 4,1 milliards de DH dépensés par les 814.069 touristes espagnols durant leur séjour marocain en 2018.

La différence de 1,1 milliard de dirhams s’explique par le nombre plus important de touristes marocains (10% de plus) mais aussi par leur budget plus important que celui des Espagnols qui dépensent 115 euros/jour pour une durée moyenne de séjour de quatre nuits dont environ 45 euros pour leur nuit d’hôtel.

Visiblement ravi de l’augmentation sensible de la fréquentation des Marocains en Espagne et surtout de leurs dépenses importantes, notre interlocuteur révèle que l’ouverture au Maroc d’une représentation de l’Office espagnol du tourisme est à l’étude pour booster "un marché émergent encore sous-exploité".

Très optimiste, il avance que la dynamique actuelle de progression qui fera l’objet de plus de soutien des autorités espagnoles devrait aboutir en 2020 à 1 million d’arrivées marocaines en Espagne.

L'assouplissement attendu des procédures de visas risque d'aggraver le déficit

Grâce à ce retournement de tendance, l’Espagne qui a déjà une balance commerciale bénéficiaire avec le Maroc (1er fournisseur) a rendu bénéficiaire également sa balance voyages. Une situation censée pousser le gouvernement de ce pays à mobiliser plus de moyens pour faciliter les procédures d'octroi de visas aux touristes marocains.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères s'est d'ailleurs excusé récemment de la lenteur des procédures et promis des améliorations. Mais si celles-ci sont suivies d’effet avec davantage de visas attribués, il ne fait aucun doute que le rush des touristes marocains en Espagne se poursuivra, ce qui pourrait aggraver davantage le déficit de la balance voyages Maroc-Espagne.

Tourisme: Les Marocains dépensent en Espagne plus que les Espagnols au Maroc

Le 11 juin 2019 à18:33

Modifié le 12 juin 2019 à 20:57

En 2018, 900.000 touristes marocains se sont rendus en Espagne contre seulement 814.069 espagnols au Maroc. Cette inversion de la fréquentation a provoqué un déficit de la balance voyages, estimé à plus d'un milliard de DH. L’office espagnol du tourisme vise 1 million de touristes marocains en 2020.

L'Espagne est le deuxième marché émetteur de touristes pour le Maroc, après la France. La proximité géographique des deux pays, qui ne sont séparés que par un bras de mer de 13 kilomètres, y est pour beaucoup. Mais du fait de cette même proximité, de plus en plus de Marocains se rendent également, plus particulièrement en été, chez leur voisin ibérique. Au point que récemment, la balance voyages entre les deux pays, longtemps favorable au Maroc, s'est inversée.

2018, l’année du basculement

Le renversement de situation a eu lieu en 2018 avec une fréquentation touristique plus importante des Marocains en Espagne que des Espagnols au Maroc.

En février dernier, une dépêche de l’agence de presse EFE annonçait en effet que 900.000 Marocains avaient voyagé en Espagne. En face, le Maroc n'a reçu que 814.069 visiteurs espagnols. Soit un écart de 10%.

Contacté par Médias24, l’Office espagnol du tourisme confirme le chiffre de 900.000 touristes marocains qui augmente depuis 2016 (630.000) avec une croissance de 13% en 2017 (711.000) puis de 26% en 2018 (900.000).

Selon notre interlocuteur, la majorité des arrivées marocaines se font pendant les 3 mois d’été.

Très peu de Marocains prennent l’avion ; la plupart débarquent en voiture dans les ports d’Algésiras et de Tarifa avant de prendre la route pour s’installer dans leurs régions de prédilection que sont la Costa Del Sol (Malaga, Fuengirola, Benalmadena, Torremolinos...) ou la Costa Brava en hiver.

Le rush est tel que le taux de croissance des arrivées marocaines dépasse désormais celui des arrivées ibériques au Maroc qui n'ont progressé que de 14,5% entre 2017 et 2018.

Si notre source préfère temporiser avant de nous révéler les chiffres des dépenses marocaines en Espagne, elle a consenti à nous livrer des indicateurs permettant d’obtenir une estimation.

Balance voyages Maroc-Espagne: plus de 5 milliards de DH de dépenses touristiques contre 4 milliards de recettes

Ainsi, selon lui, ce sont 60% des 900.000 visiteurs marocains qui ont mis la main à la poche pendant les vacances en 2018, soit 540.000 personnes, le reste étant des enfants ou des personnes à charge.

Sachant que la durée moyenne de séjour d’un ménage marocain en Espagne est de 6 nuits et que son budget journalier (logement, nourriture, loisirs, transports…) est de 150 euros (près de 1.600 dirhams), le total des dépenses touristiques marocaines en Espagne en 2018 est donc estimé à 5,2 milliards de DH.

Un chiffre supérieur aux 4,1 milliards de DH dépensés par les 814.069 touristes espagnols durant leur séjour marocain en 2018.

La différence de 1,1 milliard de dirhams s’explique par le nombre plus important de touristes marocains (10% de plus) mais aussi par leur budget plus important que celui des Espagnols qui dépensent 115 euros/jour pour une durée moyenne de séjour de quatre nuits dont environ 45 euros pour leur nuit d’hôtel.

Visiblement ravi de l’augmentation sensible de la fréquentation des Marocains en Espagne et surtout de leurs dépenses importantes, notre interlocuteur révèle que l’ouverture au Maroc d’une représentation de l’Office espagnol du tourisme est à l’étude pour booster "un marché émergent encore sous-exploité".

Très optimiste, il avance que la dynamique actuelle de progression qui fera l’objet de plus de soutien des autorités espagnoles devrait aboutir en 2020 à 1 million d’arrivées marocaines en Espagne.

L'assouplissement attendu des procédures de visas risque d'aggraver le déficit

Grâce à ce retournement de tendance, l’Espagne qui a déjà une balance commerciale bénéficiaire avec le Maroc (1er fournisseur) a rendu bénéficiaire également sa balance voyages. Une situation censée pousser le gouvernement de ce pays à mobiliser plus de moyens pour faciliter les procédures d'octroi de visas aux touristes marocains.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères s'est d'ailleurs excusé récemment de la lenteur des procédures et promis des améliorations. Mais si celles-ci sont suivies d’effet avec davantage de visas attribués, il ne fait aucun doute que le rush des touristes marocains en Espagne se poursuivra, ce qui pourrait aggraver davantage le déficit de la balance voyages Maroc-Espagne.

A lire aussi


commentaires

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.