Tourisme: les propositions des opérateurs de la région de Tanger à Nadia Fettah

Après s’être réunie avec les professionnels des 2 premières destinations touristiques du Maroc, la ministre du tourisme a rencontré, mercredi 21 octobre, les opérateurs de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Selon une source fiable, cette réunion de travail n’a donné lieu à aucune annonce même si elle a permis à Nadia Fettah de recueillir les propositions des représentants de la région pour préparer la reprise.

0-https://www.medias24.com//photos_articles/big/22-10-2020/MAPfettah.jpg-oui
Tourisme: les propositions des opérateurs de la région de Tanger à Nadia Fettah

Le 22 octobre 2020 à 19:48

Modifié le 22 octobre 2020 à 21:52

Trois mois après sa première rencontre, en période de COVID, avec les hôteliers, restaurateurs, représentants du transport touristique et des agences de voyage de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme a présidé, mercredi 21 octobre, à la Wilaya de Tanger, une nouvelle réunion avec les opérateurs régionaux.

Une séance d’écoute qui n’a donné lieu à aucune annonce

Selon une source autorisée, les discussions ont d’abord porté sur la présentation des performances touristiques régionales durant la saison estivale avant d’évoquer le programme de travail du Conseil régional du tourisme et les pistes d’intervention des opérateurs pour préparer la reprise progressive du tourisme international.

Si le communiqué ministériel publié après la rencontre entre la ministre et les représentants du secteur a qualifié d’encourageants les premiers signes de la reprise, avec des arrivées en progression sur l’aéroport de Tanger Ibn Batouta et un regain d’intérêt des tour-opérateurs étrangers, la réunion n’a donné lieu à aucune annonce pour faciliter le retour du tourisme domestique et international.

Le dialogue se poursuit pour recueillir les propositions du CRT

« En réalité, cette réunion de travail a surtout servi à écouter le programme du CRT pour relancer la région avec des propositions concrètes sur le développement de marque, de promotion et du digital.

« Après ses récentes réunions avec les CRT de Marrakech et d’Agadir et sa dernière visite à la région TTAH, datant de juillet, la ministre se devait de revenir pour poursuivre le dialogue et trouver des solutions à même d’aider la reprise d’un secteur sinistré dans le nord », résume notre interlocuteur.

Aucune visibilité sur la suppression du test PCR qui décourage les touristes à venir au Maroc

A la question de savoir s’il était envisageable de supprimer à court-terme le test PCR ou le remplacer par un test à l’arrivée au Maroc, notre source affirme encore une fois que cette décision n’appartient pas à la ministre même si elle est réclamée à cor et à cri par les opérateurs locaux et internationaux.

« Pour l’instant, il n’y a aucune annonce qui va dans ce sens du côté de son département ministériel car le protocole qui oblige les voyageurs à destination du Maroc de présenter les résultats d’un test PCR négatif datant de moins de 72 heures est toujours en cours », conclut notre cabinard …

La profession a présenté toutes ses pistes pour relancer l’activité de la région

Présente à la rencontre, Rkia Alaoui qui préside le CRT de la région TTAH nous a confirmés que cette réunion avait eu pour principale vocation de recueillir les propositions de la profession.

« Pour résumer, la ministre a écouté les opérateurs et recueilli les doléances propres à la région de chacun des participants. Cet échange lui a également permis de répondre à certaines interrogations.

La sainte trinité de la relance passera par l’assouplissement des tests PCR, moins de contraintes de circulation et par l’ouverture d’une ligne ferry

« Si cette réunion a été très utile pour poursuivre le dialogue avec notre ministère de tutelle, la priorité des priorités est d’effectuer les tests PCR à l’arrivée dans les aéroports marocains et aussi d’ajouter aux vols spéciaux, une ligne maritime ferry pour les visiteurs en provenance d’Espagne.

« En effet, cela permettrait une petite ouverture supplémentaire sachant que pour l’instant, les lignes Sète-Tanger et Gênes-Tanger ont été arrêtées.

« Au niveau national, l’autre priorité est d’assouplir les restrictions de circulation car d’une part, nous sommes en période de vacances scolaires et d’autre part parce que c’est bientôt la fin de l’année.

« A partir de là, il faut que les gens qui ont une réservation hôtelière puissent circuler plus facilement sans être obligés de demander une autorisation de déplacement aux autorités locales.

« Un séjour hôtelier est une solution de semi-confinement »

« D’autant plus que les hôtels qui ont tous adopté des mesures de prévention sont actuellement les endroits les plus sûrs sans aucun foyer de contamination l’été dernier malgré des milliers de nuitées.

« En effet, quand on séjourne dans une chambre d’hôtel avec sa famille, on est dans une situation de semi-confinement moins risquée qu’à domicile où on sera plus tenté de recevoir des personnes », conclut la présidente qui malgré des doléances en attente d’être satisfaites précise que la réunion a été utile pour préparer la reprise …

Tourisme: les propositions des opérateurs de la région de Tanger à Nadia Fettah

Le 22 octobre 2020 à19:48

Modifié le 22 octobre 2020 à 21:52

Après s’être réunie avec les professionnels des 2 premières destinations touristiques du Maroc, la ministre du tourisme a rencontré, mercredi 21 octobre, les opérateurs de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Selon une source fiable, cette réunion de travail n’a donné lieu à aucune annonce même si elle a permis à Nadia Fettah de recueillir les propositions des représentants de la région pour préparer la reprise.

com_redaction-44

Trois mois après sa première rencontre, en période de COVID, avec les hôteliers, restaurateurs, représentants du transport touristique et des agences de voyage de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme a présidé, mercredi 21 octobre, à la Wilaya de Tanger, une nouvelle réunion avec les opérateurs régionaux.

Une séance d’écoute qui n’a donné lieu à aucune annonce

Selon une source autorisée, les discussions ont d’abord porté sur la présentation des performances touristiques régionales durant la saison estivale avant d’évoquer le programme de travail du Conseil régional du tourisme et les pistes d’intervention des opérateurs pour préparer la reprise progressive du tourisme international.

Si le communiqué ministériel publié après la rencontre entre la ministre et les représentants du secteur a qualifié d’encourageants les premiers signes de la reprise, avec des arrivées en progression sur l’aéroport de Tanger Ibn Batouta et un regain d’intérêt des tour-opérateurs étrangers, la réunion n’a donné lieu à aucune annonce pour faciliter le retour du tourisme domestique et international.

Le dialogue se poursuit pour recueillir les propositions du CRT

« En réalité, cette réunion de travail a surtout servi à écouter le programme du CRT pour relancer la région avec des propositions concrètes sur le développement de marque, de promotion et du digital.

« Après ses récentes réunions avec les CRT de Marrakech et d’Agadir et sa dernière visite à la région TTAH, datant de juillet, la ministre se devait de revenir pour poursuivre le dialogue et trouver des solutions à même d’aider la reprise d’un secteur sinistré dans le nord », résume notre interlocuteur.

Aucune visibilité sur la suppression du test PCR qui décourage les touristes à venir au Maroc

A la question de savoir s’il était envisageable de supprimer à court-terme le test PCR ou le remplacer par un test à l’arrivée au Maroc, notre source affirme encore une fois que cette décision n’appartient pas à la ministre même si elle est réclamée à cor et à cri par les opérateurs locaux et internationaux.

« Pour l’instant, il n’y a aucune annonce qui va dans ce sens du côté de son département ministériel car le protocole qui oblige les voyageurs à destination du Maroc de présenter les résultats d’un test PCR négatif datant de moins de 72 heures est toujours en cours », conclut notre cabinard …

La profession a présenté toutes ses pistes pour relancer l’activité de la région

Présente à la rencontre, Rkia Alaoui qui préside le CRT de la région TTAH nous a confirmés que cette réunion avait eu pour principale vocation de recueillir les propositions de la profession.

« Pour résumer, la ministre a écouté les opérateurs et recueilli les doléances propres à la région de chacun des participants. Cet échange lui a également permis de répondre à certaines interrogations.

La sainte trinité de la relance passera par l’assouplissement des tests PCR, moins de contraintes de circulation et par l’ouverture d’une ligne ferry

« Si cette réunion a été très utile pour poursuivre le dialogue avec notre ministère de tutelle, la priorité des priorités est d’effectuer les tests PCR à l’arrivée dans les aéroports marocains et aussi d’ajouter aux vols spéciaux, une ligne maritime ferry pour les visiteurs en provenance d’Espagne.

« En effet, cela permettrait une petite ouverture supplémentaire sachant que pour l’instant, les lignes Sète-Tanger et Gênes-Tanger ont été arrêtées.

« Au niveau national, l’autre priorité est d’assouplir les restrictions de circulation car d’une part, nous sommes en période de vacances scolaires et d’autre part parce que c’est bientôt la fin de l’année.

« A partir de là, il faut que les gens qui ont une réservation hôtelière puissent circuler plus facilement sans être obligés de demander une autorisation de déplacement aux autorités locales.

« Un séjour hôtelier est une solution de semi-confinement »

« D’autant plus que les hôtels qui ont tous adopté des mesures de prévention sont actuellement les endroits les plus sûrs sans aucun foyer de contamination l’été dernier malgré des milliers de nuitées.

« En effet, quand on séjourne dans une chambre d’hôtel avec sa famille, on est dans une situation de semi-confinement moins risquée qu’à domicile où on sera plus tenté de recevoir des personnes », conclut la présidente qui malgré des doléances en attente d’être satisfaites précise que la réunion a été utile pour préparer la reprise …

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Communication financière T3 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.