Tourisme: Malgré le retard de sa feuille de route, la CNT optimiste pour 2020

Dix mois avant la fin de leur mandat, les dirigeants de la CNT ont enfin présenté leur stratégie de développement pour l’année courante. Selon son vice-président, le retard s’explique par l’absence de collaboration de l’ex-binôme ministériel. Optimiste, Fouzi Zemrani avance que malgré la crise du coronavirus, à l’origine de 50.000 annulations chinoises, l’année 2020 suivra le même trend haussier qu’en 2019 pour afficher 14 millions d’arrivées et 83 milliards de dirhams de recettes en devises.

Tourisme : Malgré le retard de sa feuille de route, la CNT optimiste pour 2020

Le 03 février 2020 à 18:37

Modifié le 04 février 2020 à 18:42

Mieux vaut tard que jamais. Prête depuis juin 2018, la stratégie touristique du secteur privé (l'ex-binôme ministériel Sajid-Boutaleb n'a jamais présenté la sienne) a enfin été présentée, samedi 1er février, lors d’une réunion de la Confédération nationale du tourisme (CNT), tenue à Marrakech.

Révélé en décembre dernier par Médias24, le contenu de la feuille de route est ventilé en 5 grands axes (virage digital, développement du capital humain et de la formation, fiscalité, réglementation du secteur, tourisme interne).

Un ministère de tutelle longtemps aux abonnés absents

Lors de cette rencontre des principales fédérations, le président Abdellatif Kabbaj s’est félicité du fait que "désormais, et contrairement aux 3 années précédentes, la CNT et le ministère et les acteurs public (ONMT, ONDA, RAM …) marchent désormais main dans la main avec une vision commune".

Sollicité par notre rédaction, Fouzi Zemrani, vice-président, a affirmé que la présentation très tardive de la feuille de route de la CNT, 10 mois avant le terme de l'actuel mandat, s’expliquait par le manque de réactivité de l’ex-binôme ministériel.

"Il ne faut pas oublier qu’elle est prête depuis plus d’un an et demi car elle a été élaborée en juin 2018.

"Nous n’avons pas eu la possibilité de la mettre en action avant la présentation de samedi dernier (NDRL, 1er février 2020) car il y avait un problème de communication avec le binôme sortant.

"En effet, la mise en œuvre du contenu de notre feuille de route ne pouvait se faire que dans le cadre d’un partenariat public-privé.

"Ne pouvant faire cavalier seul sans être accompagné à la fois par le ministère, les acteurs publics et la CGEM, elle n’a pas pu être validée et donc rendue publique dès qu’elle a été élaborée. Sachant que Sajid et Boutaleb ne parlaient pas d’une seule voix, nous n’avons pas pu travailler sérieusement au début de notre mandat car ce binôme et les opérateurs ne se parlaient pas assez, voire, pas du tout.

CGEM, CNT et ministère désormais main dans la main

"Même scénario avec la CGEM de Mezouar qui avait validé notre stratégie mais qui a dû quitter précipitamment le navire en nous laissant le bec dans l’eau.

"Ce blocage appartient désormais au passé, grâce au support et à l’action combinée de la nouvelle ministre Nadia Fettah et du nouveau binôme patronal Alj-Tazi.

"S’il reste moins d’un an à notre équipe, elle va mettre les bouchées doubles pour rattraper le temps perdu. Le travail commun va pouvoir commencer et l'année 2020 sera très chargée", explique Zemrani en ajoutant que leur priorité est d’être au service des membres, à savoir "faire gagner plus d’argent aux opérateurs touristiques et donc au Maroc, via une augmentation des arrivées et des recettes".

14 millions d’arrivées et 83 milliards de DH de recettes en 2020

Selon lui, les mesures stratégiques de la CNT vont permettre au secteur de maintenir le trend haussier de 6% par an des 5 dernières années qui a permis de gagner annuellement 800.000 arrivées et plusieurs milliards de dirhams de recettes en devises supplémentaires.

"Concrètement, l’année 2020 devrait enregistrer 14 millions d’arrivées contre 12,9 en 2019. Idem pour les recettes qui devraient s’établir à au moins 83 milliards de DH contre 80, l’année précédente.

Les arrivées chinoises perdues, remplacées par des américaines

"Le début d’année a été plombé avec le coronavirus qui va nous faire perdre 28.000 arrivées chinoises en février et 24.000 en mars, mais on espère que cette crise sera surmontée en avril.

"On va devoir gérer cette perte inattendue de trafic car cela fait quand même le tiers des arrivées totales chinoises de 2019 qui se sont établies à 150.000.

"Afin de les éponger, la CNT propose à la RAM, qui a suspendu temporairement sa ligne Casablanca-Pékin, d’utiliser son Boeing Dreamliner 787 pour renforcer ses liaisons vers d’autres destinations lointaines en Amérique du Nord et du Sud (Montréal, Miami, Washington, Sao Paulo).

"A travers une grande campagne de communication, cette solution temporaire permettra de récupérer de nombreux clients américains.

Création d’un salon du tourisme réservé aux nationaux

"S’il n’y a pas d’autres éléments négatifs exogènes, on devrait avoir une bonne année", prédit Zemrani qui ajoute que la CNT fera un point d’évaluation des éventuels progrès le 30 juin prochain.

"Hormis l’augmentation souhaitée des arrivées du TES (tourisme étranger de séjour), la CNT va mettre le paquet sur le développement du tourisme interne qui sera notre autre grande priorité.

"Pour cela, un salon du tourisme réservé aux Marocains verra bientôt le jour.

"Il va demander beaucoup d’efforts pour proposer aux nationaux des séjours aussi intéressants qu’en Turquie ou en Espagne en termes de prix ou d’expérience voyage", révèle Zemrani qui dit laisser une CNT en ordre de bataille avec des résultats probants pour la future équipe dirigeante

"L’avenir nous dira si nous avions raison ou pas", conclut notre interlocuteur qui tient à préciser que la réunion du samedi a montré que les querelles de chapelles (fédérations) au sein de la CNT appartenaient désormais au passé.

Tourisme: Malgré le retard de sa feuille de route, la CNT optimiste pour 2020

Le 03 février 2020 à18:37

Modifié le 04 février 2020 à 18:42

Dix mois avant la fin de leur mandat, les dirigeants de la CNT ont enfin présenté leur stratégie de développement pour l’année courante. Selon son vice-président, le retard s’explique par l’absence de collaboration de l’ex-binôme ministériel. Optimiste, Fouzi Zemrani avance que malgré la crise du coronavirus, à l’origine de 50.000 annulations chinoises, l’année 2020 suivra le même trend haussier qu’en 2019 pour afficher 14 millions d’arrivées et 83 milliards de dirhams de recettes en devises.

Mieux vaut tard que jamais. Prête depuis juin 2018, la stratégie touristique du secteur privé (l'ex-binôme ministériel Sajid-Boutaleb n'a jamais présenté la sienne) a enfin été présentée, samedi 1er février, lors d’une réunion de la Confédération nationale du tourisme (CNT), tenue à Marrakech.

Révélé en décembre dernier par Médias24, le contenu de la feuille de route est ventilé en 5 grands axes (virage digital, développement du capital humain et de la formation, fiscalité, réglementation du secteur, tourisme interne).

Un ministère de tutelle longtemps aux abonnés absents

Lors de cette rencontre des principales fédérations, le président Abdellatif Kabbaj s’est félicité du fait que "désormais, et contrairement aux 3 années précédentes, la CNT et le ministère et les acteurs public (ONMT, ONDA, RAM …) marchent désormais main dans la main avec une vision commune".

Sollicité par notre rédaction, Fouzi Zemrani, vice-président, a affirmé que la présentation très tardive de la feuille de route de la CNT, 10 mois avant le terme de l'actuel mandat, s’expliquait par le manque de réactivité de l’ex-binôme ministériel.

"Il ne faut pas oublier qu’elle est prête depuis plus d’un an et demi car elle a été élaborée en juin 2018.

"Nous n’avons pas eu la possibilité de la mettre en action avant la présentation de samedi dernier (NDRL, 1er février 2020) car il y avait un problème de communication avec le binôme sortant.

"En effet, la mise en œuvre du contenu de notre feuille de route ne pouvait se faire que dans le cadre d’un partenariat public-privé.

"Ne pouvant faire cavalier seul sans être accompagné à la fois par le ministère, les acteurs publics et la CGEM, elle n’a pas pu être validée et donc rendue publique dès qu’elle a été élaborée. Sachant que Sajid et Boutaleb ne parlaient pas d’une seule voix, nous n’avons pas pu travailler sérieusement au début de notre mandat car ce binôme et les opérateurs ne se parlaient pas assez, voire, pas du tout.

CGEM, CNT et ministère désormais main dans la main

"Même scénario avec la CGEM de Mezouar qui avait validé notre stratégie mais qui a dû quitter précipitamment le navire en nous laissant le bec dans l’eau.

"Ce blocage appartient désormais au passé, grâce au support et à l’action combinée de la nouvelle ministre Nadia Fettah et du nouveau binôme patronal Alj-Tazi.

"S’il reste moins d’un an à notre équipe, elle va mettre les bouchées doubles pour rattraper le temps perdu. Le travail commun va pouvoir commencer et l'année 2020 sera très chargée", explique Zemrani en ajoutant que leur priorité est d’être au service des membres, à savoir "faire gagner plus d’argent aux opérateurs touristiques et donc au Maroc, via une augmentation des arrivées et des recettes".

14 millions d’arrivées et 83 milliards de DH de recettes en 2020

Selon lui, les mesures stratégiques de la CNT vont permettre au secteur de maintenir le trend haussier de 6% par an des 5 dernières années qui a permis de gagner annuellement 800.000 arrivées et plusieurs milliards de dirhams de recettes en devises supplémentaires.

"Concrètement, l’année 2020 devrait enregistrer 14 millions d’arrivées contre 12,9 en 2019. Idem pour les recettes qui devraient s’établir à au moins 83 milliards de DH contre 80, l’année précédente.

Les arrivées chinoises perdues, remplacées par des américaines

"Le début d’année a été plombé avec le coronavirus qui va nous faire perdre 28.000 arrivées chinoises en février et 24.000 en mars, mais on espère que cette crise sera surmontée en avril.

"On va devoir gérer cette perte inattendue de trafic car cela fait quand même le tiers des arrivées totales chinoises de 2019 qui se sont établies à 150.000.

"Afin de les éponger, la CNT propose à la RAM, qui a suspendu temporairement sa ligne Casablanca-Pékin, d’utiliser son Boeing Dreamliner 787 pour renforcer ses liaisons vers d’autres destinations lointaines en Amérique du Nord et du Sud (Montréal, Miami, Washington, Sao Paulo).

"A travers une grande campagne de communication, cette solution temporaire permettra de récupérer de nombreux clients américains.

Création d’un salon du tourisme réservé aux nationaux

"S’il n’y a pas d’autres éléments négatifs exogènes, on devrait avoir une bonne année", prédit Zemrani qui ajoute que la CNT fera un point d’évaluation des éventuels progrès le 30 juin prochain.

"Hormis l’augmentation souhaitée des arrivées du TES (tourisme étranger de séjour), la CNT va mettre le paquet sur le développement du tourisme interne qui sera notre autre grande priorité.

"Pour cela, un salon du tourisme réservé aux Marocains verra bientôt le jour.

"Il va demander beaucoup d’efforts pour proposer aux nationaux des séjours aussi intéressants qu’en Turquie ou en Espagne en termes de prix ou d’expérience voyage", révèle Zemrani qui dit laisser une CNT en ordre de bataille avec des résultats probants pour la future équipe dirigeante

"L’avenir nous dira si nous avions raison ou pas", conclut notre interlocuteur qui tient à préciser que la réunion du samedi a montré que les querelles de chapelles (fédérations) au sein de la CNT appartenaient désormais au passé.

A lire aussi


Communication financière

Titre : Avis rectificatif de la convocation AGOA d'Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.