Tourisme: un nouveau portail pour mesurer puis booster les nuitées

Annoncée depuis au moins 10 ans, la télé-déclaration des nuitées par les hôteliers aux services de sécurité permettra d’obtenir des statistiques plus précises. Selon Fouzi Zemrani, vice-président de la CNT, la rapidité et la réactivité de cet outil permettront aussi d’identifier les marchés émetteurs et les hôtels les plus porteurs.

Tourisme: un nouveau portail pour mesurer puis booster les nuitées

Le 08 août 2019 à 17:17

Modifié le 08 août 2019 à 18:03

Sollicité par Médias24, le vice-président de la Confédération nationale du Tourisme qui regroupe toutes les professions du secteur salue la mise en service effective d'un système de dématérialisation informatisé des nuitées qui se faisait attendre depuis plus d’une décennie.

Exit la paperasse pour mesurer la fréquentation hôtelière

« Selon mes informations, ce système a été mis en place dans quelques grands hôtels de Marrakech mais il n’a pas encore été généralisé à l’ensemble des établissements hôteliers reconnus par l’Etat.

« Cela ne saurait tarder mais au niveau de la CNT, ce bond technologique est attendu depuis longtemps.

« Il va nous permettre d’obtenir des statistiques beaucoup plus précises et surtout bien plus rapidement que l’ancien système de fiches manuscrites à retranscrire, compiler et enfin à analyser.

« Cela permettra de connaitre au jour le jour et en temps réel le taux de fréquentation des hôtels puis les tendances selon les nationalités, le nombre d’étoiles des établissements, la ville ou région…

Qui seront les destinataires de ces données instantanées ?

« Ce système donnera donc des instantanés fidèles », se félicite le vice-président qui s’interroge toutefois sur les destinataires des informations recueillies.

« L’efficacité de ce système dépendra fortement des destinataires des informations collectées et en particulier de la synthèse qui en sera faite.

« Désormais, quand un passeport sera scanné par le réceptionniste d’un hôtel, où iront les éléments recueillis ?

« N’ayant pas reçu de notifications à ce sujet, je suis incapable de savoir si la DGSN sera le seul destinataire.

« Nous ne savons pas encore comment cela va fonctionner et quel sera l’objectif de ces télé-déclarations hormis sécuritaire.

« J’ose espérer que la DGSN va donc partager avec les professionnels de l’hébergement touristique les données récoltées ou au moins leur synthèse.

La profession réclame la fin des fiches manuscrites aux aéroports

« Aujourd’hui, c’est la DGSN qui s’occupe de recenser le nombre d’arrivées aux postes-frontières du Maroc.

« A l’image de l’ancien système d’enregistrement des nuitées, elle continue de travailler de manière manuelle avec l’obligation de remplir une fiche manuscrite à l’arrivée ou au départ du Maroc.

« Avec les passeports biométriques et les lecteurs dont sont équipés nos aéroports, il suffira juste de les scanner pour avoir tous les éléments utiles à la DGSN sans obliger les visiteurs à remplir une fiche.

« Depuis des années, la profession réclame la mise en route des lecteurs des documents de voyage biométriques qui permettront de fluidifier le trafic des passagers car il est plus facile de scanner un passeport que de remplir une fiche à retaper sur un PC et faire des additions sans fin.

« Idem au niveau du nouveau système de recensement des nuitées qui ira beaucoup plus vite mais là-aussi, nous espérons être associés non pas au recueil mais au traitement qualitatif des millions de données recueillies.

Des chiffres plus précis qui permettront d’identifier les tendances

« Concrètement, ces instantanés permettront d’obtenir très rapidement des chiffres fiables mais aussi et surtout de savoir in fine, à quel type de clientèle faut-il s’attendre dans les 3 ou 6 mois à venir.

« Si les noms des touristes ne nous intéressent pas, leur profession, statut matrimonial, nationalité, période de séjour, type d’hôtel choisi … sont des détails qui peuvent nous être très utiles pour améliorer notre politique d’accueil touristique.

« Cette nouvelle technologie nous aidera à travailler sur la prospection car aujourd’hui, avec les technologies et algorithmes existants, tout devient possible pour se projeter sur un semestre voire même une année.

« La télé-déclaration et la DATA en général vont faciliter l’identification des tendances et l’observatoire national du tourisme jouera un rôle important en mettant en place des clés de performance qui découleront justement du recueil des télé-déclarations», conclut, optimiste, Fouzi Zemrani.

Tags : Tourisme

Tourisme: un nouveau portail pour mesurer puis booster les nuitées

Le 08 août 2019 à17:16

Modifié le 08 août 2019 à 18:03

Annoncée depuis au moins 10 ans, la télé-déclaration des nuitées par les hôteliers aux services de sécurité permettra d’obtenir des statistiques plus précises. Selon Fouzi Zemrani, vice-président de la CNT, la rapidité et la réactivité de cet outil permettront aussi d’identifier les marchés émetteurs et les hôtels les plus porteurs.

Sollicité par Médias24, le vice-président de la Confédération nationale du Tourisme qui regroupe toutes les professions du secteur salue la mise en service effective d'un système de dématérialisation informatisé des nuitées qui se faisait attendre depuis plus d’une décennie.

Exit la paperasse pour mesurer la fréquentation hôtelière

« Selon mes informations, ce système a été mis en place dans quelques grands hôtels de Marrakech mais il n’a pas encore été généralisé à l’ensemble des établissements hôteliers reconnus par l’Etat.

« Cela ne saurait tarder mais au niveau de la CNT, ce bond technologique est attendu depuis longtemps.

« Il va nous permettre d’obtenir des statistiques beaucoup plus précises et surtout bien plus rapidement que l’ancien système de fiches manuscrites à retranscrire, compiler et enfin à analyser.

« Cela permettra de connaitre au jour le jour et en temps réel le taux de fréquentation des hôtels puis les tendances selon les nationalités, le nombre d’étoiles des établissements, la ville ou région…

Qui seront les destinataires de ces données instantanées ?

« Ce système donnera donc des instantanés fidèles », se félicite le vice-président qui s’interroge toutefois sur les destinataires des informations recueillies.

« L’efficacité de ce système dépendra fortement des destinataires des informations collectées et en particulier de la synthèse qui en sera faite.

« Désormais, quand un passeport sera scanné par le réceptionniste d’un hôtel, où iront les éléments recueillis ?

« N’ayant pas reçu de notifications à ce sujet, je suis incapable de savoir si la DGSN sera le seul destinataire.

« Nous ne savons pas encore comment cela va fonctionner et quel sera l’objectif de ces télé-déclarations hormis sécuritaire.

« J’ose espérer que la DGSN va donc partager avec les professionnels de l’hébergement touristique les données récoltées ou au moins leur synthèse.

La profession réclame la fin des fiches manuscrites aux aéroports

« Aujourd’hui, c’est la DGSN qui s’occupe de recenser le nombre d’arrivées aux postes-frontières du Maroc.

« A l’image de l’ancien système d’enregistrement des nuitées, elle continue de travailler de manière manuelle avec l’obligation de remplir une fiche manuscrite à l’arrivée ou au départ du Maroc.

« Avec les passeports biométriques et les lecteurs dont sont équipés nos aéroports, il suffira juste de les scanner pour avoir tous les éléments utiles à la DGSN sans obliger les visiteurs à remplir une fiche.

« Depuis des années, la profession réclame la mise en route des lecteurs des documents de voyage biométriques qui permettront de fluidifier le trafic des passagers car il est plus facile de scanner un passeport que de remplir une fiche à retaper sur un PC et faire des additions sans fin.

« Idem au niveau du nouveau système de recensement des nuitées qui ira beaucoup plus vite mais là-aussi, nous espérons être associés non pas au recueil mais au traitement qualitatif des millions de données recueillies.

Des chiffres plus précis qui permettront d’identifier les tendances

« Concrètement, ces instantanés permettront d’obtenir très rapidement des chiffres fiables mais aussi et surtout de savoir in fine, à quel type de clientèle faut-il s’attendre dans les 3 ou 6 mois à venir.

« Si les noms des touristes ne nous intéressent pas, leur profession, statut matrimonial, nationalité, période de séjour, type d’hôtel choisi … sont des détails qui peuvent nous être très utiles pour améliorer notre politique d’accueil touristique.

« Cette nouvelle technologie nous aidera à travailler sur la prospection car aujourd’hui, avec les technologies et algorithmes existants, tout devient possible pour se projeter sur un semestre voire même une année.

« La télé-déclaration et la DATA en général vont faciliter l’identification des tendances et l’observatoire national du tourisme jouera un rôle important en mettant en place des clés de performance qui découleront justement du recueil des télé-déclarations», conclut, optimiste, Fouzi Zemrani.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.