Tourisme : Une croissance de 13% en juillet qui augure un bon résultat estival

Après hausse de 6% au cours d'un mois de juin très moyen, juillet a réalisé un bon score de fréquentation avec une croissance de 13%. Un rebond qui permettra de confirmer le trend haussier qui a caractérisé le 1er semestre de l’année, hors période du ramadan (mai). En attendant la publication officielle des chiffres, Médias24 vous donne les détails de ce mois déterminant pour la période estivale.

Tourisme : Une croissance de 13% en juillet qui augure un beau résultat estival Des arrivées en forte croissance pour le mois de juillet

Le 17 septembre 2019 à 14:09

Modifié le 17 septembre 2019 à 23:37

Comme chaque mois de septembre, les professionnels attendent avec impatience les chiffres des arrivées et des nuitées réalisées durant les trois mois de l’été. S’il faudra encore patienter pour connaitre les résultats enregistrés en août, une source ministérielle, digne de confiance, nous a transmis ce que l’on peut qualifier de véritable performance prometteuse pour le résultat final estival.

Un rebond généralisé à tous les marchés émetteurs

Après une période de ramadan qui a littéralement plombé (baisse de 2,4% des arrivées et de 15% des nuitées) la dynamique haussière constatée depuis janvier, le mois de juin a permis de renouer avec le même niveau de croissance des 4 premiers mois de l’année soit une moyenne mensuelle de 6%.

Rappelons que l’atonie ramadanesque a touché tous les marchés émetteurs comme la Belgique (-21%), l’Allemagne (-20%), la France (-17%), la Hollande (-14%), la Chine (-8%), l’Espagne (-1%), même si certains ont progressé à l’image du marché italien (+15%), anglais (+8%) ou américain du nord (+7%).

Selon les chiffres de la DGSN, communiqués par notre source autorisée, le mois de juillet a connu une croissance de 13% de ses arrivées aux postes-frontières par rapport au même mois de l’année dernière.

Ainsi, les arrivées de touristes étrangers de séjour (TES) et des MRE ont augmenté respectivement de 19% et de 10%.

Précisons que les marchés émetteurs ayant enregistré une croissance à 2 chiffres sont la France, l’Espagne, la Belgique et l’Italie (+13%), l’Allemagne (14%), le Royaume-Uni (18%) et les USA (24%).

Croissance de 8% à fin juillet

Concernant l’évolution des sept premiers mois de l’année 2019 par rapport à la même période de 2018, le volume des arrivées comptabilisé aux postes frontières a progressé de +8,2%.

Une croissance équitablement répartie entre un taux de +8,3% pour les TES et de +8,1% pour les MRE.

Au cours de cette période, les marchés suivants ont affiché des hausses importantes : 13% pour l'Italie, 10% pour la France, 9% pour l’Espagne, l’Allemagne et la Belgique, 8% pour la Hollande et le Royaume-Uni.

Evolution positive des nuitées

Hormis les chiffres d’arrivées compilés par la DGSN, les professionnels de l’hébergement ont également finalisé le volume des nuitées réalisé dans les établissements hôteliers touristiques classés (EHTC) qui a connu, en juillet, une hausse de 6% par rapport au même mois de l’année dernière.

Dans le détail, ce sont les touristes nationaux qui réalisent la meilleure croissance avec un taux de 11%, tandis que les touristes non-résidents sont 3% de plus qu’en juillet 2018 à payer des nuitées.

En termes de réussite géographique, on peut citer le pôle d’Oujda-Saidia qui a enregistré une augmentation de ses nuitées de 18%, suivi des villes de Tanger (+11%), de Casablanca (+10%) et aussi de Marrakech et de la région d’Al Haouz qui ont connu des hausses respectives de +8% et de +4%.

Même dynamique haussière pour la période cumulée de janvier à fin juillet avec une hausse de 6% par rapport aux résultats des 7 premiers mois de 2018, avec, là-encore, une belle croissance de 9,2% des touristes résidents et de 4,1% des non-résidents.

Durant cette période, ce sont les 2 locomotives touristiques de Marrakech et d’Agadir qui ont généré 57% des nuitées totales. Si ces destinations ont enregistré des résultats positifs (+8% pour Marrakech et +3% pour Agadir). Tanger a également affiché de bonnes performances avec une croissance de 11%.

L’avion reste le moyen de prédilection des touristes

Les statistiques de la DGSN montrent que les TES et les MRE privilégient surtout la voie aérienne pour entrer au Maroc. Ainsi, le total des arrivées qui ont été traitées dans les 18 aéroports internationaux du Maroc est passé de 523.816 à 632.121 soit une importante hausse de 21%.

L’aéroport Mohammed V de Casablanca est toujours le plus important du Royaume avec 233.793 touristes reçus soit 14% de plus qu’en juillet 2018. C’est celui de Menara-Marrakech qui réalise la plus importante croissance qui a été de 43% (207.867 visiteurs en juillet contre 145.766 en juillet 2018).

Suivent ensuite les aéroports de Agadir (-1%), Tanger (+27%), Rabat-Salé (+17%) puis Fès (-3%)

Moins importantes, les arrivées par voie maritime ou terrestre n’ont augmenté que de 3% et de 16%.

En conclusion, le mois de juillet a connu une amélioration très significative de sa fréquentation touristique sachant que même son taux d’occupation hôtelière est passé à 51% contre une moyenne de 46% sur la période cumulée de Janvier-Juillet.

Des arrivées en forte croissance pour le mois de juillet

Tourisme : Une croissance de 13% en juillet qui augure un bon résultat estival

Le 17 septembre 2019 à14:09

Modifié le 17 septembre 2019 à 23:37

Après hausse de 6% au cours d'un mois de juin très moyen, juillet a réalisé un bon score de fréquentation avec une croissance de 13%. Un rebond qui permettra de confirmer le trend haussier qui a caractérisé le 1er semestre de l’année, hors période du ramadan (mai). En attendant la publication officielle des chiffres, Médias24 vous donne les détails de ce mois déterminant pour la période estivale.

Comme chaque mois de septembre, les professionnels attendent avec impatience les chiffres des arrivées et des nuitées réalisées durant les trois mois de l’été. S’il faudra encore patienter pour connaitre les résultats enregistrés en août, une source ministérielle, digne de confiance, nous a transmis ce que l’on peut qualifier de véritable performance prometteuse pour le résultat final estival.

Un rebond généralisé à tous les marchés émetteurs

Après une période de ramadan qui a littéralement plombé (baisse de 2,4% des arrivées et de 15% des nuitées) la dynamique haussière constatée depuis janvier, le mois de juin a permis de renouer avec le même niveau de croissance des 4 premiers mois de l’année soit une moyenne mensuelle de 6%.

Rappelons que l’atonie ramadanesque a touché tous les marchés émetteurs comme la Belgique (-21%), l’Allemagne (-20%), la France (-17%), la Hollande (-14%), la Chine (-8%), l’Espagne (-1%), même si certains ont progressé à l’image du marché italien (+15%), anglais (+8%) ou américain du nord (+7%).

Selon les chiffres de la DGSN, communiqués par notre source autorisée, le mois de juillet a connu une croissance de 13% de ses arrivées aux postes-frontières par rapport au même mois de l’année dernière.

Ainsi, les arrivées de touristes étrangers de séjour (TES) et des MRE ont augmenté respectivement de 19% et de 10%.

Précisons que les marchés émetteurs ayant enregistré une croissance à 2 chiffres sont la France, l’Espagne, la Belgique et l’Italie (+13%), l’Allemagne (14%), le Royaume-Uni (18%) et les USA (24%).

Croissance de 8% à fin juillet

Concernant l’évolution des sept premiers mois de l’année 2019 par rapport à la même période de 2018, le volume des arrivées comptabilisé aux postes frontières a progressé de +8,2%.

Une croissance équitablement répartie entre un taux de +8,3% pour les TES et de +8,1% pour les MRE.

Au cours de cette période, les marchés suivants ont affiché des hausses importantes : 13% pour l'Italie, 10% pour la France, 9% pour l’Espagne, l’Allemagne et la Belgique, 8% pour la Hollande et le Royaume-Uni.

Evolution positive des nuitées

Hormis les chiffres d’arrivées compilés par la DGSN, les professionnels de l’hébergement ont également finalisé le volume des nuitées réalisé dans les établissements hôteliers touristiques classés (EHTC) qui a connu, en juillet, une hausse de 6% par rapport au même mois de l’année dernière.

Dans le détail, ce sont les touristes nationaux qui réalisent la meilleure croissance avec un taux de 11%, tandis que les touristes non-résidents sont 3% de plus qu’en juillet 2018 à payer des nuitées.

En termes de réussite géographique, on peut citer le pôle d’Oujda-Saidia qui a enregistré une augmentation de ses nuitées de 18%, suivi des villes de Tanger (+11%), de Casablanca (+10%) et aussi de Marrakech et de la région d’Al Haouz qui ont connu des hausses respectives de +8% et de +4%.

Même dynamique haussière pour la période cumulée de janvier à fin juillet avec une hausse de 6% par rapport aux résultats des 7 premiers mois de 2018, avec, là-encore, une belle croissance de 9,2% des touristes résidents et de 4,1% des non-résidents.

Durant cette période, ce sont les 2 locomotives touristiques de Marrakech et d’Agadir qui ont généré 57% des nuitées totales. Si ces destinations ont enregistré des résultats positifs (+8% pour Marrakech et +3% pour Agadir). Tanger a également affiché de bonnes performances avec une croissance de 11%.

L’avion reste le moyen de prédilection des touristes

Les statistiques de la DGSN montrent que les TES et les MRE privilégient surtout la voie aérienne pour entrer au Maroc. Ainsi, le total des arrivées qui ont été traitées dans les 18 aéroports internationaux du Maroc est passé de 523.816 à 632.121 soit une importante hausse de 21%.

L’aéroport Mohammed V de Casablanca est toujours le plus important du Royaume avec 233.793 touristes reçus soit 14% de plus qu’en juillet 2018. C’est celui de Menara-Marrakech qui réalise la plus importante croissance qui a été de 43% (207.867 visiteurs en juillet contre 145.766 en juillet 2018).

Suivent ensuite les aéroports de Agadir (-1%), Tanger (+27%), Rabat-Salé (+17%) puis Fès (-3%)

Moins importantes, les arrivées par voie maritime ou terrestre n’ont augmenté que de 3% et de 16%.

En conclusion, le mois de juillet a connu une amélioration très significative de sa fréquentation touristique sachant que même son taux d’occupation hôtelière est passé à 51% contre une moyenne de 46% sur la période cumulée de Janvier-Juillet.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

URGENT Discours du Roi: les banques activeront le dispositif spécial dès janvier 2020